Réunions de quartier

banner reunions de quartier 2016

 Quartiers de montpellier Parlons ville

La Ville a organisé 7 réunions de quartier en 2016

 Philippe SaurelRenouer avec la proximité et la transparence, dans la gestion de la ville et dans la vie politique locale : je m’y suis engagé auprès de vous, je le mets en oeuvre avec la majorité municipale.

Depuis deux ans, pierre par pierre, nous avons construit ce qui permet aujourd’hui aux Montpelliéraines et aux Montpelliérains de faire entendre leur voix, pour parler de leur ville, enrichir et améliorer les projets municipaux.
C’est ensemble qu’on décide mieux, nous en sommes convaincus.

Et j’ai donc tenu à ce que nous nous retrouvions, cette année encore, pour vous rendre compte de ce qui a été réalisé près de chez vous, et parler des projets en perspective.

Je vous donne rendez-vous dans votre quartier, du 29 mars au 13 avril prochain, pour un temps fort de cette nouvelle vie citoyenne à Montpellier.

Philippe Saurel
Maire de la Ville de Montpellier
Président de Montpellier Méditerranée Métropole

Vos 7 Réunions de quartier

CROIX D’ARGENT

29 MARS 18h

Maison des Rapatriés
31 Rue Emile Chartier dit Alain

HÔPITAUXFACULTÉS

5 AVRIL 18h

Gymnase René Bougnol
1000 Av. du Val de Montferrand

MOSSON

6 AVRIL 18h

Gymnase Jean Bouin
Avenue du Biterrois

PORT MARIANNE

7 AVRIL 18h30

Maison pour tous Mélina Mercouri
842 Rue de la Vieille Poste

CENTRE

8 AVRIL 18h

Salle Jules Pagézy
Place Francis Ponge

CÉVENNES

12 AVRIL 18h

Gymnase Micheline Ostermeyer
1161 Rue de las Sorbes

PRÈS D’ARÈNES

13 AVRIL 18h

Gymnase Georges Busnel
Rue des Razeteurs

 

 

Citoyens à Montpellier, des choix pour faire entendre votre voix

Réunions de quartier 2016 dispositifs

 

 

Cliquez sur le titre du compte rendu de votre choix ci-dessus pour le consulter.

Les comptes-rendus sont publiés au fur et à mesure des réunions.

Compte-rendu de la réunion de quartier Près d'Arènes

Retour sur la réunion de quartier Prés d'Arènes du 14 avril 2016.

Réunion de quartier Près d'ArènesVoir l'image en grandLe maire Philippe Saurel entouré de l'équipe municipale, a animé la réunion de quartier Prés d'Arènes au gymnase Georges-Busnel.

En préambule, le maire a présenté le bilan des réalisations sur le quartier et les projets en cours.

Bilan

• Ecoles Jacques-Brel et Jean-Macé. Travaux pour l'ouverture de 2 classes d'enfants de 2/3ans (Coût : 235 000 €).
• Ecole Diderot. Rénovation de la toiture, création d'une salle de repli pour le personnel (Coût : 165 000 €).
• Crèche Oustal dou Caganis. Rénovations intérieures (Coût : 14 500 €).
• Travaux ACM. Résidences Lipari, Montels et Amandiers (Coût : 40 000 €).
• Parc de la Rauze. Plantation de 16 arbres (Coût : 5 000 €).
• Gymnase Ferrari. Réfection du sol souple, des faux plafonds, de la peinture des vestiaires (Coût : 20 000 €).
• Montpellier Au Quotidien. Travaux de sécurisation des cheminements piétons (Coût : 47 000 €).
• Réfection de trottoirs et de chaussées. (Coût : 132 000 €).
• Cité Mion. Aménagement de la rue de la Lavande et sécurisation des abords du groupe scolaire (Coût : 15 200 €).

Projets

• Ecoles Jean-Macé et Paul-Eluard. Extension et restructuration du restaurant scolaire. Livraison fin août 2016 (Coût : 350 000 €).
• Ecole Jean-Cocteau. Réfection partielle de la cour, peinture de 7 classes, remplacement de rideaux (Coût : 44 000 €).
• Ecole Simone-Signoret. Réfection des sols des salles de classe, aménagement des accès du futur réfectoire (Coût : 33 500€).
• Crèche Thérèse-Sentis. Projet d'extension avec 20 places supplémentaires.
• Travaux ACM. Résidences Tournezy, Métairies, le Flore et Clos d'Arène (Coût : 525 000 €).
• Mise en accessibilité de bâtiments publics. Poste de police municipale, école Jean- Macé, restaurant du groupe scolaire de la Rauze (Coût : 95 000 €).
• Jardin de la Pépinière. Réaménagement paysager avec plantation d'arbres (Coût : 7 000 €).
• Réfection de chaussées et trottoirs (Coût : 110 000 €).
• Hangar du Mas de Portaly. Sécurisation du site et destruction de la
dalle d'accès (Coût : 250 à 300 000 €).
• ZAC de la Restanque. Création d'un quartier mixte de 125 hectares avec activités, logements et équipements publics. Réunion de concertation programmée dernier trimestre 2016.

Questions-réponses avec les habitants

Urbanisme

Martine : Sur l'avenue des Prés d'Arènes, un entrepôt va être démoli. Que va devenir cette parcelle ? L'espace boisé qui s'y trouve va-t-il être sauvegardé ?
Stéphanie Jannin (adjointe à l'urbanisme) : Cet espace boisé n'est pas classé donc la Ville ne dispose pas d'outils réglementaires pour le sauvegarder. En revanche, la Ville demande au futur promoteur de prévoir la même superficie d'espaces verts. Ce quartier, La Restanque est appelé à devenir un lieu de vie. 280 logements et une résidence étudiante sont prévus pour 2018.

Vie de quartier

Milouda : Les mamans du secteur Saint-Martin organisent une grande fête au complexe sportif Béal le 30 avril pour nos enfants qui jouent au football. Nous allons accueillir le capitaine de l'équipe nationale des Pays-Bas. Pouvez-vous nous aider ?
Philippe Saurel : L'adjoint aux sports va prendre contact avec vous. Nous assurerons la logistique de cet événement qui est une très bonne idée.
Pancho : Je déplore la disparition des commerces vers le haut de l'avenue du Pont Trinquat. La Ville peut-elle faire quelque chose ?
Pascal Krzyzanski (adjoint au quartier) : La Ville ne peut forcer les commerces à rester ou partir. Nous n'avons que des moyens d'incitation.
Zohra : J'habite Tournezy. Les gens jouent aux boules sous nos fenêtres et font beaucoup de bruits.
Philippe Saurel : Nous allons saisir le médiateur qui ira les voir et trouver des solutions.
Abdel : Le jardin partagé à Saint-Martin est victime de son succès. Le projet d'extension est prêt, on attend le feu vert de la Ville pour utiliser ce 2e jardin.
Philippe Saurel : Cette extension doublera la superficie de ce jardin partagé géré par une association. Je viendrai l'inaugurer le 14 mai à 9h.

Sécurité

Georges : Serait-il possible d'avoir un poste de police municipal à Saint-Martin ?
Marie-Hélène Santarelli (adjointe à la sécurité) : Celui qui existait était partagé avec la police nationale. Quand cette dernière est partie, il n'était plus utile. Désormais les policiers municipaux, dont les effectifs ont été augmentés, sillonnent le quartier. Le Centre opérationnel de commandement (COC) est joignable par tous. Le numéro est le 04 67 34 59 25. Dès le 15 avril, un fourgon mobile de la police municipale circulera dans les quartiers.
Maïté : Nous déplorons des incivilités dans le jardin de l'église de Saint-Martin. Il y a beaucoup de bruits et de trafics en tout genre. Comment y remédier ?
Philippe Saurel : Nous allons étudier la mise en place de caméra de vidéo-protection.
Isabelle : Le local technique du traiteur –chocolatier, avenue du Maréchal-Leclerc a brulé il y a deux ans. Depuis, rien n'a été fait, les ruines se dégradent et amènent des nuisances.
Philippe Saurel : S'il n'y a pas de contre-indications techniques ou juridiques, nous allons faire une injonction aux propriétaires de faire les travaux.

Stationnement

Gérard : A partir de quand le nouveau sens de circulation sera mis en place dans le secteur Saint-Martin ?
Mylène Chardès (adjointe aux déplacements) : Au début de l'été 2016.
Mathieu : Des commerces alimentaires ouverts 24h/24, avenue de Palavas provoquent des stationnements anarchiques qui rendent dangereuse la circulation des piétons. Peut-on mettre du mobilier urbain, genre poteaux sur les trottoirs pour éviter que les voitures s'y garent ?
Luc Albernhe (adjoint au cadre de vie) : C'est un problème d'incivilité. Il faut savoir que la pose de mobilier urbain coute très cher, nous devons prioriser nos actions.
Marie-Hélène Santarelli (adjointe à la sécurité) : Nous projetons d'installer des caméras de vidéo-verbalisation sur cette zone. Un arrêté municipal va être pris en mai concernant les établissements de nuit.
Philippe Saurel : Je me rendrai sur place pour me faire une idée du problème.

Propreté

Hélène : Le ramassage des encombrants n'est pas assuré régulièrement.
Valérie Barthas-Orsal (adjointe à la propreté) : La société chargée du ramassage des encombrants est censée passer tous les mardis dans le quartier. Les camions sont équipés de GPS qui permettent de vérifier leurs itinéraires. S'il s'avère que des manquements dans le ramassage sont constatés, la société devra payer des pénalités conséquentes.

Voirie

Fabien : Les trottoirs de la rue de Centrayrargues sont trop étroits et s'avèrent dangereux.
Luc Albernhe (adjoint au cadre de vie) : Nous allons nous rendre sur place pour étudier la question.

Transports

Pancho : Les arrêts de bus aux alentours du collège des Aiguerelles ne sont pas adaptés. Peut-on les modifier ?
Pascal Krzyzanski (adjoint au quartier) : Nous allons étudier cette question.
Fabien : La fréquence de la ligne 12 de bus est insuffisante.
Pascal Krzyzanski (adjoint au quartier) : Nous sommes conscients que le quartier souffre d'une mauvaise desserte des bus. Nous sommes en train de reconsidérer tout le maillage des transports publics dans ce secteur.
Frédéric : Nous manquons de pistes cyclables dont certaines ne sont pas reliées entre elles.
Philippe Saurel : À partir de 2017, la Métropole peut récupérer la compétence voirie qui incombe pour l'instant au Département. Il faut savoir que seulement 60% de la voirie est gérée par la Ville de Montpellier. Si le département accepte de nous laisser cette compétence, il n'y aura qu'un seul opérateur et nous pourrons définir un schéma cohérent.

 

Compte-rendu de la réunion de quartier Cévennes

Réunion de quartier CévennesVoir l'image en grand

Réunion de quartier du 12 avril 2016

Au gymnase Micheline-Ostermeyer, les habitants du quartier Cévennes sont venus nombreux assister à la réunion du 12 avril 2016. C'était la sixième des sept réunions de quartier organisées entre le 29 mars et le 13 avril par le maire de Montpellier. Près de 400 personnes ont pendant trois heures et demie, écouté l'exposé de Philippe Saurel sur le bilan 2015 et les projets 2016 du quartier Cévennes. Ensuite, les habitants ont posé des questions au maire et à l'équipe municipale. Des habitants se sont exprimés sur le projet de construction de 63 logements sociaux par ACM sur la colline de Las-Rébès.

Quartier Cévennes, des réalisations phare en 2015

Education

Budget 2016 pour les écoles du quartier : 880 000 €
Quelques exemples :
A l'école Joseph-Delteil : rénovation des sanitaires, de la toiture du préau et de la clôture (115 000 €)
A l'école Baudelaire : rénovation de la cour (50 000 €)
A l'école Emile-Combes : création d'un local de repli pour le personnel municipal (45 000 €)

Solidarité

Travaux d'accessibilité à l'Ephad Belorgeot (15 000 €)
Travaux dans les résidences ACM : Las Rebes, Fagette, Astruc, Château (770 000 €)

Sport

Salle Lachenal : réfection des faux plafonds et des peintures, déplacement du ring (45 000 €)
Gymnase Jouanique : réfection du sol souple et travaux de toiture (110 000 €)
Terrain Rachid-Malla : installation d'un pare ballons, de clôtures, insonorisation des vestiaires, remplacement de portes (50 000 €)

Espaces verts

• Avenue du professeur Louis-Ravas : réaménagement des trottoirs, création de fosses de plantation et réalisation des enrobés (50 000 €)
• Parc Petit Bois de la Colline : réfection des allées et pose de mobilier (26 000 €)
• Parc Bartholomé-de-Las-Casas : réalisation d'une clôture en barreaudage et rehausse du mur en pierre (18 000 €)
• Petit-Bard- Pergola : Projet de rénovation urbain ANRU : livraison des aires de jeux, du plateau sportif et du parc public (1 179 948 €, dont subvention ANRU 245 823 €)

Voirie

• Petit-Bard- Pergola : Projet de rénovation urbain ANRU : Création d'une nouvelle place publique.
• Petit-Bard- Pergola : Projet de rénovation urbain ANRU : Aménagement de la rue Paul-Rimbaud, première tranche (2 millions d'€, dont 25% Anru soit 500 000 €)
• Petit-Bard- Pergola Aménagement d'une nouvelle voie entre la rue de l'Oasis et l'allée de la Massane
• Montpellier au Quotidien : travaux de sécurisation et cheminement piétons, chaussée, trottoirs, éclairage public (280 000 €).
• Travaux de réfection de chaussée 2015 : avenue de la Gaillarde, de la place Pierre-Viala à la rue de Las Sorbes, avenue des Garrats en totalité (473 000 €)
• Travaux de réfection de trottoirs 2015 : rue Paul-Rimbaud, avenue du professeur Louis-Ravaz, rue des Bouisses, avenue de la Gaillard et avenue des Garrats (96 000 €)

Sécurité

Vidéoprotection : pose de 2 caméras à l'intersection de l'avenue de la Liberté et de la rue des Grèzes et rue François Dezeuze.

Urbanisme

OPAH copropriété des Cévennes : travaux de réhabilitation des bâtiments – Ispagnac réhabilité : 95 logements, parties communes, 64 logements rénovés, parties privatives (coût des aides 1 174 575 €)

Quartier Cévennes, projets phare pour 2016

Education

Travaux prévus en 2016 dans les écoles du quartier, budget : 830 000 €.

Petite Enfance

Crèche rue Boussinesq : construction d'une crèche de 101 places intégrant la crèche Sophie-Lagrèze et 41 places supplémentaires. Ouverture prévue en septembre 2017 (coût 1, 7 millions : financement de la Ville avec participation des fonds européens FEDER : 385 000 €, CAF 821 000 € et département 40 000 €)

Solidarité

• Ephad Michel Belorgeot : création d'un pôle d'activités de soins adaptés (PASA), réfection des sols (65 000 €)
• Travaux prévus dans les résidences ACM : Dezeuze, Petit-Bois, Astruc, Las-Rebes (1 150 000 €)
• Mise en accessibilité du patrimoine immobilier de la ville : Ecoles Langevin, école Mozart, restaurant scolaire Paul-Langevin, gymnase Ostermeyer, salle de sport Petit-Bard (230 000 €)
• Mise en accessibilité du patrimoine immobilier de la ville : Maison pour tous Marcel-Pagnol avec mise en place d'un élévateur et toilettes PMR en 2016 et 2017 (306 000 €)

Culture

Médiathèque Wiliam Shakespeare : travaux de modernisation du hall et d'automatisation (115 000 €)

Espaces verts

Parc Batholomé de Las Casas : création d'un jardin partagé (7000 €)
Rue de Las Sorbes : création de massifs d'arbustes et de vivaces méditerranéennes (25 000 €)

Voirie

• Traversée piétonne avenue de la Liberté entre la rue Pierre-Causse et l'avenue de la Colline : mise en place d'un carrefour à feux, mise en accessibilité de la traversée piétonne, sécurisation du carrefour rue Causse à l'entrée du Casino (400 000 € - budget 2017)
• Aménagement de l'Avenue de la Colline et sécurisation du Lycée Jules Ferry : 1ère tranche 2016 ; réalisation du réseau d'eaux pluviales/ 2ème tranche 2017 ; mise en sens unique d'une partie de l'avenue de la colline, aménagement des trottoirs, pose de ralentisseurs, amélioration du cheminement piéton et de l'éclairage.
• Clinique Clémentville : Réalisation d'un parking en ouvrage sur 2 niveaux de 122 places dans un bâtiment et 23 en surface, Reconstitution du terrain de hand ball du stade Alain Delylle, travaux durant les vacances scolaires 2016 : Recette Ville : 203 000 € (vente du tréfonds)
• Remise à nu du terrain sis 2051 rue de Bionne, suite au relogement en 2015 des Gens du voyage de Bionne : désamiantage, démolition, évacuation des déchets (110 000 €)
• Aménagement de l'avenue d Lodève (1 100 000 € financé en 2017 par Montpellier 3M, dont 120 000 € de subventions Anru)
• Aménagement de l'avenue Paul-Rimbaud entre l'avenue du Petit-Bard et la rue des Avenaliers (2ème phase) : PRU (300 000 € Montpellier 3M, avec 60 000 € de subvention Anru)

Urbanisme

• Petit-Bard : Projet de Rénovation ANRU (PRU) : livraison de 24 logements sociaux par ACM en septembre 2015 et 49 logements en juin 2016
• Petit-Bard : PRU : mise en chantier de 61 logements sociaux par Hérault-Habitat, livraison fin 2016
• Site de l'ancienne gendarmerie : Démolition de l'ensemble des bâtiments existants et développement d'un quartier mixte, mêlant habitat privé / intermédiaire / social (30%) comprenant 330 logements, 1 pôle santé, 1 EHPAD.
• Copropriété des Cévennes : Projet de renouvellement urbain ANRU 2, achèvement de la réhabilitation, recomposition des espaces extérieurs de l'ensemble de la copropriété et renforcement de l'attractivité commerciale.
• Copropriété des Cévennes : Travaux de réhabilitation des bâtiments
2016 : bâtiments N et H,
2017 : bâtiments L et J,
2018 : bâtiments M et K

Les principaux échanges avec les habitants

Une quarantaine d'intervenants a pris la parole et échangé avec le maire de Montpellier sur différentes thématiques, mais de nombreux habitants sont interpellé le maire sur la construction de logements sur la colline de Las Rébès.

Construction de logements sociaux sur la colline de Las-Rébès

Les habitants ont exprimé leur opposition à ce projet.
Le maire explique que les immeubles construits n'occuperont qu'un espace de 2000 m² et qu'il restera 7000 m² d'espaces verts

Sécurité et délinquance

Etienne attire l'attention du maire sur la gravité de la situation Cité Astruc. «Dès le mois de mai, de 23h à 6h du matin, c'est un enfer. Des jeunes violents et agressifs qui n'ont aucun respect, jouent bruyamment sur le terrain sportif toute la nuit, ils ont détruits les grillages, les forces de police sont inefficaces.»
Le maire demande à la police municipale de faire des rondes mais il précise qu'en plus des forces de l'ordre, une médiation est nécessaire. Jakie dénonce l'insécurité dans sa résidence Le Parc des Arceaux et « la dégradation sur les biens et les personnes ». Marie-Hélène Santarelli assure que la Police municipale fait des rondes et indique à l'assemblée qu'il ne faut pas hésiter à appeler au 04 67 34 59 25. Le maire indique que la Ville a recruté 50 policiers municipaux. « J'ai peur », lance Marianna. « Nous vivons l'enfer, les jeunes occupent notre parking. Ils font du rodéo, vident les poubelles devant le portail de notre résidence Impasse Mourgue. Je suis propriétaire, je ne peux pas partir. A présent mon bien ne vaut plus rien ». Luc Albernhe est déjà intervenu pour faire enlever les rochers et mettre en place des écluses. Il précise que malheureusement la voirie ne peut pas régler tous les problèmes d'incivilités et de délinquance. Marie-Hélène Santarelli considère que la situation s'est améliorée. La maire propose alors la solution de la vidéo surveillance à étudier.
Imad habite la copropriété des Cévennes : « Installer des caméras n'est pas une solution pour endiguer la délinquance, ces jeunes sont oubliés, ce quartier devient un ghetto. Il faut aider les jeunes mais pas les embarquer par la police, il faut les aider dans leur vie professionnelle et leurs loisirs. » Le maire acquiesce et estime qu'une médiation est nécessaire. Dans le cadre du transfert de compétence, la Métropole pouvait être chargée de l'insertion.

Circulation et stationnement

« Les voitures roulent trop vite route de Lavérune, il faut intervenir pour sécuriser la traverser des piétons », lance Thierry. Le maire explique que l'aménagement de cette voie se fera dans le cadre du nouveau tracé de la ligne 5 de tramway « dont nous reprendrons les discussions dans un délai raisonnable, elle devra desservir les quartiers populaires ». Monique, membre du conseil citoyen Cévennes et membre du conseil syndical Saint-Clément demande quel sera le tracé de la ligne 5 pour désenclaver les quartiers Cévennes, Las Rébès. Le maire précise qu'une procédure va être relancée avec une nouvelle déclaration d'utilité publique.
Jeanine attire l'attention du maire sur la sécurité des enfants qui traverse les rues Gustave-Eiffel et Viollet-Le-Duc non loin de la maison pour tous André-Chamson et l'école Spinoza. Luc Albernhe va étudier la situation.
Gérard de l'association Bien vivre à la Chamberte à propos des projets immobiliers s'inquiète de la circulation et du stationnement. Il demande au maire d'analyser les conséquences de l'augmentation de la population sur la circulation et le stationnement. Le maire assure que des parkings sont toujours construits dans ce cas de figure mais pas toujours utilisés.

Voirie

Sif demande à ce que l'état de la rue Jean-Vimar soit revu car non seulement elle est sale, mais son revêtement provoque des gravillons qui se projettent sur les voitures. Luc Albernhe, délégué au Cadre de vie effectuera une visite sur place. Il précise également que des dos d'âne seront mis aux normes. Contact est également pris avec Valérie Barthas, adjointe au maire déléguée à la propreté au sujet des tournées de nettoyage.
«Les trottoirs de la rue des Renoncules sont dégradés » explique Jean-Paul. Il a besoin d'un interlocuteur pour parler des différents problèmes de voirie. Attache est prise avec Luc Albernhe.
Jacqueline propose que l'on installe des corbeilles cité Astruc, près du stade et près du toboggan. Le maire est d'accord, Luc Albernhe viendra repérer l'emplacement exact avec elle.

Solidarité

Marie-Jo est membre de l'association Le pain de l'espoir. Créée il y a 30 ans, elle récupère du pain rassis pour le redistribuer à des éleveurs qui nourrissent ainsi leurs animaux. «Nous luttons contre le gaspillage alimentaire et notre idée a essaimé dans d'autres régions de France». L'association Le Pain de l'espoir est à la recherche d'un local. Le maire sensible à cette demande va faire le nécessaire. Il ajoute que la lutte contre le gaspillage est également un engagement de la municipalité. «Nous avons signé le pacte de Milan », conclut le maire.
Note : En octobre 2015, à l'occasion de l'Exposition Universelle Milano EXPO 2015, une centaine de maires de grandes cités à travers le monde ont signé le Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan.

Cité Astruc

Najiha, présidente du comité de quartier Astruc remercie le maire pour tous les travaux réalisés, mais explique que les habitants du quartier ont besoin d'une maison pour tous, qu'il faudrait « une salle de musculation pour tous ces jeunes qui débordent d'énergie ». Elle demande également que des logements de fonction vacants soient utilisés pour des cours d'alphabétisation.

Biodiversité

François : «Des arbres ont été arrachés rue de la Gaillarde, sans aucune information». Le maire : « Je demande aux services de la Ville d'apposer une affichette explicative sur les arbres ». Christophe Cour explique qu'il y avait urgence et qu'en général, l'arbre est coupé juste avant sa replantation, mais qu'il veillera à ce que des affiches explicatives soient apposées sur le tronc des arbres.

Compte-rendu de la réunion de quartier Centre

8 avril 2016 – salle Pagézy (ancien hôtel de ville)

Pour débuter la réunion qui accueillait plus de 400 personnes, le maire a fait une présentation générale des réalisations depuis le début de son mandat. Il a ensuite fait un point sur le bilan et les projets en cours concernant le quartier centre.

Les thématiques de citoyenneté, éducation, petite enfance, solidarité, sécurité, transports, culture, sport, espaces verts, propreté, attractivité, voirie et urbanisme ont été abordés par Philippe Saurel.

Bilan

Education

Programme 2015 de rénovation d’écoles : 417 000€ pour la maintenance des écoles maternelles et élémentaires du quartier Centre.
Ecoles Kergomar et Daviler : remplacement des fenêtres, des faux plafonds, réfection de l’éclairage, des menuiseries, réaménagement du restaurant scolaire et de l’accueil garderie pour 650 000€.
Maternelle Docteur Roux :
sécurisation des abords de l’école pour 80 000 €.
Collège de l’Assomption :
aménagement des abords, rue du Faubourg Saint Jaumes pour 200 000 €.

Petite Enfance

Crèche Antigone : réfection toiture et terrasse des moyens pour 60 000€.
Crèche les Edelweiss : Rénovation de la salle d’activité pour 39 000 €.

Solidarité

Travaux ACM réalisés en 2015 : 708 000 €.

Sécurité

Police municipale : 47 policiers en centre-ville, 2 nouveaux postes de police 2 arrêtés sur la tranquillité publique et la vente à emporter.
Vidéo protection : installation de cinq nouvelles caméras, place de Strasbourg et rues de la Raffinerie, Marceau, Fages et Anatole France. 80 caméras de vidéo protection au total au centre-ville.

Sport

Gymnase Les Arts : pose de faux plafonds et travaux de peinture pour 70 000€.
Salle Blanchard : pose de plafond, travaux d’acoustique pour 32 000€.
Gymnase Alain Achille :
pose de faux plafonds, peinture, pignons pour 27 700€.

Espaces verts

Promenade du Peyrou : réaménagement des massifs pour 350 000€.
Quartier Méditerranée
: création d’un microfleurissement pour 20 000€.
Square Jean Monnet :
réaménagement de l’aire de jeux pour 41 000€.

Culture

Théâtre du Hangar : Travaux de mise aux normes pour 150 000€.

Propreté

Bilan nettoiement 2015 :
-6 sanisettes gratuites sur 22 installées
- 443 corbeilles à papier dont 170 renouvelées en 2015
-35 643 tags et 40 569 affiches supprimés
Des actions phares dans le centre-ville :

- 960 tonnes de carton collectées auprès des commerçants
- 600 tonnes de verre collectées dans les bars en porte à porte
- 10 rendez-vous / mois « déchetterie mobile » pour la récupération de déchets électriques, piles… et la distribution de sacs jaunes et sacs pour déjections canines

Voirie

Montpelier Au Quotidien 2015 : travaux de mise aux normes PMR, pose de racks à vélo, réfection de trottoirs… pour 238 000€.
Travaux de réfection de trottoirs 2015 :

- Avenue Saint Maurice de Sauret
- Rue Gerhadt
- Avenue Georges Clémenceau.
Travaux de réfection de chaussées 2015 :

- Rue Michelet.
- Avenue Jacques Cartier, de la rue Acropole à la rue Poséidon.
- Avenue Georges Clémenceau du boulevard Berthelot au cours Gambetta.
Parvis de la gare Saint Roch :
aménagement du Parvis de la gare St Roch – Pont de Sètepour 900000€ (50% ville 50%Europe via crédits FEDER)

Urbanisme

Programme OPAH :
449 immeubles concernés par des travaux de réfection
174 logements vacants depuis plus d’un an remis sur le marché
562 logements locatifs produits dont 204 en loyer maîtrisé
82 logements de propriétaires occupants
37,7 M€ d’impact économique généré
10,2 M€ de subventions publiques engagées

Projets

Education

Budget de maintenance des écoles maternelles et élémentaires 2016 : 1 257 000 € ;
Ecoles Louis Figuier et Victor Hugo : 2e tranche de travaux avec mise en accessibilité, restructuration de la cour et création de 2 classes ; Coût : 1,8 M€ ;
Ecoles Kergomar et Daviler :
rénovation de la tisanerie et modification du hall d’entrée. Coût : 382 000€.
Ecole Ingrid Bergman :
pose de bâtiments modulaires, peinture, isolation, éclairage, sanitaires. Coût : 220 000€.
Ecole Docteur Roux :
création d’un mur de soutènement, nettoyage et peinture des façades. Coût : 205 000€.
Ecole La Fontaine :
réfection sol, étanchéité. Coût : 103 000€.
Ecole Gambetta :
réfection sanitaires et toitures. Coût : 100 000€.
Ecole Condorcet :
rénovation du local de stockage, création d’un local pour le personnel. Coût : 80 000€.

Petite enfance

Crèche rue Boussinesq : construction d’une crèche de 101 places accueillant la crèche S. Lagrèze et 41 places supplémentaires. Ouverture prévue en septembre 2017. Coût : 1,7 M€ (financement Ville avec participation Fonds FEDER 463 000€, CAF 821 000 €, Département 40 000€).

Solidarité

Foyer Marie Caizergues : création d’un foyer de jeunes actifs de 60 places et de logements sur l’emplacement du foyer Caizergues.
Ehpad Les Aubes :
poursuite des travaux de modernisation avec agrandissement et réfection de l’office. Réalisation d’un jardin thérapeutique méditerranéen. Coût : 135 000 €.

Espaces Verts

Rues Foch et Rosset : plantation d’arbres et création de massifs. Coût : 40 000€.
Parc de la Guirlande :
réfection du sol souple de l’aire de jeux, réfection de l’allée centrale et réfection du réseau pluvial. Coût : 50 000 €.

Transports

Ligne tramway 4 : fin des travaux et inauguration de la ligne le 1er juillet 2016.

Culture

Théâtre du Hangar : 2e phase de travaux avec études suivie de travaux de réhabilitation. Livraison fin 2018. Coût : 1,5 M€.
Archives municipales :
déplacement avenue de Castelnau. Accueil du centre régional de la Résistance et de la Déportation. Ouverture 1e trimestre 2018. Coût : 5,4 M€.
Agora de la Danse :
dernière tranche de travaux et de mise en accessibilité. Coût : 1,3 M€.
Centre d’Art contemporain
(rue de la république) : ouverture au 1e semestre 2019. Budget : 22,6 M€.

Sport

Complexe Pitot : réfection de la poutre porteuse courant 2016. Coût : 150 000 €.

Sécurité

Vidéo verbalisation : mise en place de la vidéo verbalisation sur le cours Gambetta et sur le Pont de Sète courant 2016.

Attractivité

Boulevard du Jeu de Paume :
- Piétonisation et dynamisation du boulevard et raccordement aux rues Saint Guilhem et Grand rue Jean Moulin.
- Réaménagement de l’espace public avec renouvellement du mobilier urbain.
Rues du faubourg du Courreau et de Figuerolles :
requalification de l’espace public. Coût : 1, 4 M€.
Marché Plan Cabanes :
déplacement du marché de la place Salengro au Plan Cabanes. Ouverture en juin 2016. Coût : 135 000 €.
Grand rue Jean Moulin :
requalification de la rue avec réfection du revêtement et renouvellement du mobilier urbain. Début des travaux mi 2017. Coût : 1,7 M€.
Nouvelles halles Laissac :
3000 m2 et 18 étals pour développer le commerce en centre-ville et développer une offre de qualité.  Démolition des anciennes halles en avril 2016 pour une ouverture en 2018 Coût : 9,9 M€.
Halles Castellane :
concertation en cours en vue de développer le site. Création d’un espace dégustation à l’extérieur et installation de nouveaux étals.
Mise en lumière des bâtiments historiques :
après la place Édouard Adam, la Faculté de médecine, le boulevard du Jeu de Paume, la place Albert 1er, le Jardin des plantes, la Tour des Pins, le pont Vialleton et la Cathédrale St Pierre… bientôt la porte latérale de la cathédrale et le Palais de Justice seront mis en lumière. Coût : 120 000 €.
Animation du centre-ville :
Coeur de ville en lumières, Hivernales, Estivales, Grandes braderies, Brocante des antiquaires… des dizaines d’événements pour dynamiser le centre-ville.
Hôtel Richer de Belleval :
projet de rénovation avec un restaurant gastronomique, un bar, un hôtel haut-de-gamme. Ouverture prévisionnelle été 2019.
Ensemble monumental du Peyrou :
rénovation de l’avant-place, des corps de garde et murs d’échiffre attenants, de la terrasse du Temple des eaux. Réfection des sols du pourtour de la place Coût : 1,2 M€ + 200 000 € d’éclairage.
Conservatoire à rayonnement régional :
construction sur l’emplacement de la maternité Grasset. Ouverture prévisionnelle en janvier 2020. Budget global : 35 M€.
Programme de réfection de chaussées 2016 :

- Rue Auguste Comte
- Rue Auguste Broussonet
- Rue des Augustins
- Tunnel de la Comédie
- Rue Coulondre
- Rue Fabre de la rue des Augustins à la rue Montpelliéret
- Rue de la Merci
Programme de réfection de trottoirs 2016 :

- Rue Auguste Broussonnet de la rue Croix de Catalan à la rue Serre
- Rue Auguste Comte
- Rue Frédéric Peyson de la rue des Anthémis à la rue Alexis Alquié
- Rue Baudin de la rue du jeu de l’Arc à la rue Du Guesclin
- Avenue des Etats du Languedoc, de la rue Olympie à l’avenue du Pont Juvenal
- Rue Mareschal, de la rue Boussairolles à la rue Baudin

Urbanisme

Passage Clemenceau : production de logements neufs :
-Orchidées / 265 logements. Ouverture du chantier en octobre 2015. Livraison des logements : décembre 2017.
-Berthelot / 20 logements. Lancement de la consultation fin du 1er semestre 2015
Renouvellement urbain :
requalification d'environ 200 devantures commerciales dans les 3 ans à venir dont 120 mises en accessibilité.
ZAC route de Nîmes : Construction de 400 logements et de 5000 m2 de bureaux Choix du programme d’aménagement et de l’architecte-urbaniste courant 2016
Programme ANRU - Cité Gély :
démolition de l’immeuble « Arche » (24 logements) surplombant la rue Lecomte de Lisle.
ZAC Nouveau Saint Roch :
une locomotive pour le centre avec 7 000 m² de bureaux, 1 350 logements, 1 parc public.
- Réalisation d’une rue de desserte entre le parking St Roch et le boulevard Vieussens / Janvier 2016 à début 2017.
- Réalisation d’une première tranche de travaux du parc René Dumont à l’automne 2016.
- Finalisation des aménagements des abords du parking St Roch.
Parc René Dumont :
création d’un parc de 1,2 ha avec végétalisation urbaine et espèces méditerranéennes. Entretien de la biodiversité avec installation de nichoirs à faucons crécerelles et un objectif zéro pesticide. Ouverture prévisionnelle : 2018.

EXTRAITS de quelques Questions-réponses avec les habitants

Propreté

Loic : Peut-on mettre du mobilier public (bancs et corbeilles à papier) et faire des aménagements place Daguessau où il y a une école de 300 élèves?
Philippe Saurel :
Monsieur Albernhe qui est adjoint à Montpellier au quotidien et à l’aménagement de l’espace public va venir vous voir sur le terrain et regarder ce que l’on peut faire.
Luc Albernhe :
On doit pouvoir mettre des  bancs et des corbeilles à papier. Je viendrai sur le terrain et on regardera ensemble ce que l’on peut améliorer. 

Collecte des déchets

Annie : Derrière le poste de police de la Comédie il y a des containers à verre qui sont toujours pleins. Il y a des bouteilles par terre. Que pouvez-vous faire ?
Valérie Barthas, adjointe au maire déléguée à la propreté :
Tous les containers de récupération des verres vont être munis de capteurs qui transmettront automatiquement le taux de remplissage de chaque point d’apport volontaire à la société de collecte. 

Sécurité routière

Jean-Michel : Les voitures prennent la rue Braille en sens interdit, arrivent sur les voies de tramway, un jour il y aura un accident. Et j’aimerais savoir quand sera refaite la rue du faubourg Figuerolles.
Guy Barral, adjoint au maire délégué au quartier Centre :
Effectivement, il va y avoir une réunion d’information et de concertation sur les travaux prévus en juin et les aménagements de la rue Braille, Draparnaud en mai à la Maison pour tous Joseph Ricôme.
Philippe Saurel :
Concernant la rue du Faubourg Figuerolles, le revêtement est en très mauvais état je suis d’accord avec vous. Pour la réfection de la rue, il y a une partie qui est dans le programme du dossier Anru Cité Gély. Elle sera refaite en 2017. Il restera un petit bout que la Ville refera. 

Espace public

Mélanie : Que va devenir la place Salengro ?
Phillipe Saurel :
La place Salengro fait l’objet d’une étude avec M. Charbonneau, spécialiste des espaces publics. Il y aura une partie qui sera stationnée et une autre partie avec laquelle nous réglerons les problèmes liés aux parents qui déposent leurs enfants devant l’école de la Sainte Famille.

Education

Laure : Une école est-elle prévue dans la ZAC du nouveau Saint Roch ?
Phillipe Saurel :
Nous avons prévu une école sur ce quartier et nous avons prévu une grande école sur le site de l’EAI (20 classes).

Déplacements

Tanguy : Avez-vous un réseau de pistes cyclables en ville qui permettrait de sortir vers l’extérieur. Quels sont les futurs aménagements ?
Phillipe Saurel :
Ok pour réfléchir sur les pistes cyclables, mais j’ai des objectifs prioritaires en matière de déplacements. Notamment le contournement ouest de la ville pour désengorger l’avenue de Vannières et l’avenue de la Liberté. Tout devra être recalculé à l’aube du transfert des compétences du département vers la Métropole en janvier 2017. Si la Métropole récupère toutes les voiries, elle récupère toutes les pistes cyclables. Aujourd’hui je ne peux pas répondre à votre question de façon intelligente. C’est-à-dire en économisant l’argent du contribuable. Nous ne savons pas encore si l’ensemble, tout, ou partie des voiries départementales vont aller à la Métropole.
Dans un an, nous aurons exactement le réseau des routes, rues et pistes cyclables que la Métropole devra entretenir. Nous n’allons pas faire aujourd’hui des pistes cyclables pour les casser et les refaire. C’est votre argent, donc je fais attention.
La voirie auto et vélo va être totalement recalculée lorsque l’ensemble des propriétés départementales sera transféré dans le domaine de la Métropole. C’est en négociation avec le département. Les transferts seront signés  vers septembre 2016. Seuls cet acte pourra être précis sur les transferts.

Tranquillité publique

Magali : Je vous fais deux propositions dans le cadre de l’association droit au sommeil. Il y a 5 ou 6  bars qui génèrent beaucoup de bruit. Pour les sanctionner pourrait-on échelonner leur fermeture ? Par ailleurs, il faudrait fortement inciter les syndics et les copropriétés à blinder les règlements de copropriétés afin d’éviter l’implantation de bar.
Brigitte Roussel Galiana, adjointe au maire déléguée au commerce :
Effectivement sur les 600 bars de Montpellier, il n’y en a que 5 ou 6 qui posent problème. Ça fait 1%. Je surveille ce dossier de très près. Il y a des sanctions ! A la moindre infraction, nous retirons les droits de terrasse de ces établissements. A notre niveau, c’est tout ce que nous pouvons légalement faire. Nous vous engageons effectivement à modifier les règlements de copropriété qui seuls peuvent interdire l’implantation de bars dans les immeubles. Le commerce est libre en France.
Philippe Saurel :
Je voulais vous dire qu’avec le Conseil municipal nous avons pris une décision qui va dans votre sens. Nous allons refuser le transfert des licences de bar qui arrivent des villages vers la ville. Trois refus ont été signés cet après-midi. Cette mesure a un double effet, limiter l’implantation d’établissements en ville et éviter la paupérisation du tissu rural.

Urbanisme

Louis : Je demande des informations sur le devenir de la ZAC Pagézy. Pourra-t-on participer à son élaboration ?
Philippe Saurel :
La ZAC Pagézy est dépendante du projet du Polygone. Le projet du Polygone, c’est une rénovation du centre commercial qui commencera en 2018 et qui sera terminé dans les années 2022. Rien que pour la rénovation. Après, il faudra faire la ZAC Pagézy. C’est un projet qui sera pour ceux qui seront à la tête de la Ville dans le prochain mandat.

Aménagement voirie

Karim : Il y a deux ans nous avions écrit à la mairie pour un problème de voirie à l’intersection de l’avenue du Père Soulas et de la rue du Pous de las Sers. Il y a très fréquemment des accidents. Sous l’ancienne municipalité nous n’avions pas eu de réponse. Depuis que vous êtes là, ça a avancé. Il y a eu une visite technique de monsieur Albernhe et de madame Chardès, le 3 juillet dernier et une lettre des services fin août. Où en est-on ?
Luc Albernhe, adjoint au maire délégué à la coordination des travaux :
Je vous ai adressé une lettre, cet après-midi, pour vous faire trois propositions. Les deux premières sont réalisables mais avec un coût élevé. La première avoisine 600 000 €, la deuxième 300 000€. La troisième est d’installer des ralentisseurs. Vous pourrez les examiner. Nous sommes prêts à revenir sur le site. Les deux premières solutions onéreuses ne pourront pas être réalisables tout de suite. 

Sécurité

Nicolas : Il y a de plus en plus de drogués dans la rue de la Fontaine Saint-Berthomieux et de vols dans les appartements.
Philippe Saurel :
Il faut regarder l’éclairage. Je demande aux services de la voirie de regarder ce problème, parce quand c’est très bien éclairé, ça supprime un tas de trafic. La drogue et la prostitution entre autres. Après il faut regarder avec Marie-Hélène Santarelli si on ne peut pas mettre un système de vidéoprotection.

Circulation

Jacqueline : Quelle est la position de la ville sur l’instauration de zone 30 ou de zone de rencontres ?
Philippe Saurel :
Nous avons agrandi le centre piétonnier sur la partie ouest du bd Henri IV. Sur Plan Cabanes nous avons l’intention de piétonniser, totalement ou d’abord partiellement, la rue Daru. Ensuite on va faire peu à peu progresser la piétonisation de la ville.  Mais il faut accompagner tout cela de mesures d’urbanisme, il faut une conception globale de la ville. Tout ce que l’on peut passer à 30km, nous le passons à 30. Mais il faut que les gens nous le demandent et il faut que ce soit acté par les riverains et les habitants.  
Nous sommes une des seules Métropoles qui a observé la loi Ségolène Royal sur la limitation de la vitesse de l’autoroute qui parcourt la périphérie de l’agglomération pour éviter l’émission des gaz à effet de serre.  

Propreté

Christine : Je demande le remplacement de la sanisette taguée et fermée, qui est à l’arrêt de bus de la navette de l’aéroport dans le quartier Antigone.
Philippe Saurel :
On va mettre une sanisette neuve à la place de l’ancienne à cet endroit.

Cadre de vie

Jacques : Il avait été prévu une ligne d’eau entre la place du nombre d’Or et la place de Thessalie. Serait-il possible de remettre cette ligne d’eau ?
Philippe Saurel :
Je suis d’accord pour remettre en eau la ligne d’eau qui était présente lors de la création d’Antigone. C’est une bonne idée et ce quartier est tellement un beau quartier qu’il faut s’en occuper.

Espace verts

Maryse : Le Parc de l’hôtel de Montcalm pourrait-il être ouvert avant la fin des travaux du musée ?
Philippe Saurel :
Nous ouvrirons tout ensemble. C’est trop problématique en termes de sécurité pour cet ensemble qui est en chantier. Il reste encore deux ans de travaux.

Voirie

Maryse : Nous aimerions avoir une largeur de trottoir correcte devant les maisons quai Laurens ?
Philippe Saurel :
Le plan de circulation de ce quartier est lié à l’entrée et à la sortie du Polygone. Il faut que Luc Albernhe, adjoint à la coordination des travaux, le regarde avec vous. 

Sécurité

Marie : Habitants et commerçants, nous avons des problèmes avec les marginaux de la rue de la Loge qui squattent les devantures des commerces et les halls d’entrée ? 
Marie-Hélène Santarelli :
En ce qui concerne les associations qui servent des repas aux SDF et qui sont actuellement positionnées sur le centre-ville, ce qui favorise l’afflux de ces personnes dans le centre, nous avons pris contact avec toutes ces associations pour les repositionner sur d’autres lieux de la ville, car il est évident que ces personnes doivent manger. C’est un important travail qui est fait.
Deuxièmement, le maire a repris un arrêté de tranquillité publique qui a été très efficace l’année dernière. Cet arrêté a été anticipé, nous allons le mettre en place à partir du 15 avril jusqu’au 15 octobre. Cela va permettre à la Police municipale, qui cette année est renforcée en effectif (une quarantaine de policiers ont été recrutés), de pouvoir les faire partir, donc libérer les accès devant les commerces. Ça, plus l’augmentation des horaires de la police municipale qui passent à 4h du matin. Va permettre d’améliorer le problème. On y travaille, on est très sensible.
Troisièmement, au mois de juin, nous allons réorganiser le poste de police de la rue Durand, pour recevoir vos appels et pouvoir intervenir dès que possible.
Je suis ravie d’entendre dire que le travail de la police municipale est efficace. Pour ce qui est de la police nationale, ils sont en sous-effectif. Il manque des policiers nationaux sur la voie publique, notamment avec les attentats.
Philippe Saurel :
Pour la sécurité du centre-ville, lorsque le conservatoire à rayonnement régional sera transféré sur l’ancien site de la maternité, nous allons récupérer les bâtiments du conservatoire actuel place Sainte Anne. Et là nous installerons, si nous le pouvons, une Maison pour tous, puisqu’il n’y en a pas dans l’hyper centre. Et nous mettrons un poste de police municipale sur la place Sainte-Anne.

Cadre de vie

Cécile : Je représente le comité de quartier Saint Roch Ecusson. Ils y a des problèmes récurrents du centre : bruit, terrasse, propreté… serait-il possible d’avoir une réunion avec les services, les élus et les gens du quartier et commerçants ? Et pourrait ont faire un fleurissement ?
Philippe Saurel :
Pas de problème, on fait une réunion avec les habitants, le comité et les associations du quartier, Luc Albernhe, adjoint au maire délégué à Montpellier au quotidien et Valérie Barthas, adjointe au maire déléguée à la propreté.
Pour le fleurissement, il faut imaginer ça. C’est votre rôle de comité de quartier de proposer une végétalisation de la rue comme on l’a fait rue de la Méditerranée. Vous adresserez vos propositions à Christophe Cour, adjoint au maire délégué à l’écologie urbaine.

Urbanisme

Philippe : Président du conseil syndical du Parc à Ballon, je souhaiterai que nous soyons informés sur les évolutions du projet d’aménagement d’un Cada rue de Sémalen ?
Philippe Saurel :
Le dossier est dans les mains du Préfet. La ville a racheté la parcelle et s’est engagée à réaliser du logement. Logement privé et logement social.  Lorsque le projet sera en passe d’être finalisé, nous viendrons devant vous avec le Préfet, puisque c’est un projet Etat que nous accompagnons.

Compte-rendu de la réunion de quartier Port Marianne

Retour sur la réunion du quartier Port Marianne du 7 avril 2016

 Réunion de quartier Port MarianneVoir l'image en grandLe 7 avril, quelque 400 personnes étaient réunies à la Maison pour tous Mélina-Mercouri pour la 4e réunion publique de l'année, débutée dans les quartiers Croix d'argent (29 mars), Hôpitaux facultés (5 avril) et Mosson (6 avril).
Le maire étant retenu à l'extérieur, la première partie de la réunion, commune aux sept réunions publiques, a été introduite par Max Lévita, 1er adjoint au maire, devant une assemblée attentive : bilan du début de mandat, chiffres du budget et annonce des projets pour la Ville.
Le maire est arrivé après la déclinaison des noms des membres du conseil de quartier et du conseil citoyen, et l'annonce des réalisations 2015 et des perspectives 2016 pour Port Marianne (voir ci-dessous).

Echanges avec les habitants

Le dialogue ouvert des habitants avec les élus, qui suit invariablement la partie bilan et prospectives de chacune des réunions, s'est révélé plus agité que la première partie. Seize personnes ont souhaité prendre la parole. Un nombre limité d'intervenants certainement dû aux réunions de concertation thématiques précédentes qui ont déjà permis de répondre aux questionnements ciblés : Renouveau de la Pompignane (12 février), Avancement de la ZAC Parc Marianne (18 mars) et Aménagement des abords du bassin Jacques-Cœur (24 mars)).
Rapidement, il s'est avéré que la majorité des questions avait trait à la desserte en transports en commun du quartier, et à l'implantation de la passerelle sur le Lez, destinée à désenclaver le quartier et permettre de rejoindre la station de tramway Pompignane située en face. Le maire a annoncé d'emblée qu'il réservait sa réponse en fin de réunion, mais devant la pression des habitants a consenti à répondre immédiatement.

« Quid de la passerelle sur le Lez ? »

« Cette passerelle pourrait être située rue des Canepetières, un endroit où le Lez est le plus étroit, et où les berges sont moins sujettes à l'érosion lors des crues», a annoncé le maire. Les services de la Ville étudient actuellement la faisabilité technique de cette implantation. « Mais il existe aussi la solution du téléphérique, a poursuivi Philippe Saurel. Il pourrait être implanté sur le domaine public, de part et d'autre du Lez, avec un accès par l'avenue de la Pompignane et un autre par le parking du tramway situé en face ». Outre l'aspect technique, l'étude en cours vérifie l'aspect juridique de ce projet, lié à la vue plongeante sur les propriétés privées que le « survol » au-dessus du Lez ne manquerait pas d'offrir.

« Il faut une meilleure desserte des bus ! »

La réunion s'est ensuite poursuivie avec une succession d'interpellations et questions : « Mais alors, il va falloir débaptiser la station Pompignane ! « a lancé une habitante. « Cela on le verra plus tard », a assuré le maire. « La rue des Canepetières est trop loin, a rétorqué un autre habitant, il faudrait une meilleure desserte des bus ». La réplique a alors suscité une salve d'applaudissements. Le maire : « J'en ai conscience, mais avant de prendre une décision, je souhaite d'abord approfondir le projet de passerelle ». Un habitant : « Le coût est bien trop important pour l'usage qui va en être fait ! ». Le maire : « Une décision éclairée est pourtant nécessaire. Beaucoup de riverains sont attachés à ce projet de passerelle et j'ai décidé de répondre à leur attente. Cette passerelle se fera seulement si cette décision est le fruit d'une décision collective».

« On reprend le cours normal de la réunion ? »

Un brouhaha s'est installé dans la grande salle de la Maison pour tous. «Tout le monde parle en même temps, on va reprendre le cours normal de la réunion », a annoncé Philippe Saurel. Mais un habitant a insisté : « Après 8h, il n'y a plus de bus à la Pompignane ». Une riveraine s'est jointe à lui : « Et dans la journée, il y a plus de bus dans un sens que dans l'autre ! ». Le maire, conciliant : « D'accord. Je vais revenir vers vous d'ici deux mois avec des propositions concrètes concernant la passerelle et les bus ». « Oui, car cela dure depuis trop longtemps », a poursuivi un riverain. Le maire : « Vous n'avez pas tort, et c'est pourquoi nous allons remédier à cela au plus tôt ».

Questions diverses

La réunion s'est ensuite poursuivie, avec une série de questions-réponses.

Boulodrome

- Les boulistes qui jouent le soir sur l'esplanade de la Maison pour tous Mélina-Mercouri sont trop bruyants pour les riverains. Ne pourrait-on pas couper l'éclairage ? (Henri).
- Cette question des nuisances sonores est récurrente dans tous les quartiers. Nous allons tester un nouvel système moins éclairant qui permettrait de dissuader les boulistes de jouer. Mais si cela ne garantit pas la sécurité des usagers de la Maison pour tous, nous reviendrons à ce qui existe. (Philippe Saurel).
- Il y a le même problème de bruit avec les boulistes qui jouent à proximité des jardins partagés à la Pompignane. Ne pourrait-on pas prévoir un boulodrome à côté de la salle Pasos ? (Patricia).
- Ce projet d'aménagement est actuellement à l'étude. (Fabien Abert, adjoint au maire délégué aux sports).

Voirie

- Les trottoirs sont en mauvais état et leur accessibilité est difficile. (Joëlle).
- Oui nous en sommes conscients. Un budget de 400 000 € est prévu pour améliorer l'état de la voirie. C'est une priorité du mandat, mais il y a beaucoup de travail et cela va prendre du temps pour tout remettre en état. (Luc Albernhe, adjoint au maire délégué à la voirie).

Antenne mobile

- Une antenne mobile va être installée sur un bâtiment à Richter, pouvez-vous annuler l'autorisation de travaux ? (François).
- Cette antenne prend place sur une copropriété privée et nous n'avons pas la possibilité de nous y opposer. Nous avons néanmoins limité la hauteur de ces antennes sur les toits à deux mètres. (Stéphanie Jannin, adjointe au maire déléguée à l'urbanisme).

Propreté

- J'habite une petite impasse à la Lironde qui n'est jamais nettoyée. (Gérard).
- Ce n'est pas normal, un nettoyage est pourtant prévu dans votre secteur 3 fois par semaine. Je vais envoyer un contrôleur pour vérifier le passage du balayeur. (Valérie Barthas, adjointe déléguée à la propreté).

La Poste

- Est-ce que la Poste va rester à la Pompignane ? (Catherine)
- Oui, c'est important de conserver ce service public au cœur du quartier. Les négociations avance pour revitaliser le centre. La Poste devrait prendre place au rez-de-chaussée du nouveau bâtiment qui remplacera l'actuel centre commercial. (Stéphanie Jannin, adjointe au maire déléguée à l'urbanisme).

Commerces

- Il n'y a pas beaucoup de petits commerces au Millénaire, notamment pour les personnes qui ne sont pas très mobiles. Une épicerie de proximité ferait pourtant bien l'affaire. (Micheline)
- Le commerce est libre et nous n'avons pas la possibilité d'influer sur l'implantation des commerces. (Stéphanie Jannin, adjointe au maire déléguée à l'urbanisme).

Sécurité

-Des coups de feu ont été récemment échangés au rond-point de Richter et cela pose des problèmes de sécurité (Alain)
-Je connais bien le sujet. C'est le fait de jeunes qui se sont arrêtés pour consommer à la boulangerie du carrefour, qui ouvre très tôt. Cela s'est mal passé. La seule façon de régler ce problème à l'avenir est de limiter l'heure d'ouverture de ces commerces de nuit en prenant un arrêté municipal. (Philippe Saurel)

Bilan des réalisations 2015

Ecoles

• Rénovation du groupe scolaire Painlevé-Louise-Michel (chauffage, toiture...) (112 000€) et sécurisation des abords (200 000€) € €
• Ecole Sarah-Bernhardt : pose de clôtures et construction d'un abri à vélos (53 000€)
• Ecole Jean-Jaurès : rénovation du sol de la salle polyvalente (30 000 €)

CCAS

• Modernisation de l'Ehpad Les Aubes (135 000€) et l'Ehpad Pierre-Laroque (140 000€).

Voirie

• Sécurisation des traversées piétonnes rues des Marels et Alfred-Nobel ;
• Aménagement d'un trottoir rue des Gabares ;
• Pose de racks à vélos rue de la Vieille-Poste ;
• Création d'un réseau d'éclairage public, rue de la Mogère (102 600€).

Sport

• Réfection du parcours sportif (38 000€), travaux sur les terrains de football ; (48 000€), Rénovation des 4 courts de tennis (35 000€) du Domaine de Grammont ;
• Installation de 3 caméras de vidéoprotection au Domaine de Grammont.

Espaces verts

• Cimetière Saint-Etienne : plantation d'une haie d'arbres et arbustes au (250 000€) ;
• Bassin Jacques-Cœur : aménagement d'une aire de jeux du (100 000€) ;
• Mare écologique (Domaine de Grammont) : création d'un observatoire et plantation (87 000 €) ;
• Parc des pastourelles : création d'un cheminement, d'une aire de pique-nique, d'une plateforme d'observation et restructuration de l'aire de jeux (81 000 €) ;
• Berges du Lez : plantation entre les ponts Zuccarelli et André-Levy (44 000€) ;
• Route de Vauguières : création d'un cheminement et d'un passage bateau pour accéder à la peupleraie (20 000€)
• Avenue de la Pompignane : replantation d'arbres devant l'Hôtel de Région (20 000€)

Urbanisme

• Installation d'une chaufferie au bois pour les écoquartiers
• Ouverture du parking de la Mantilla (441 places publiques)
• Aménagement d'un cheminement piéton rue Cavalade : (82 000€)
• Mise en accessibilité de bâtiments publics : complexe funéraire de Grammont, école Anthonioz-de-Gaulle, centre de Loisirs Astérix, gymnase Bessière, MPT Mélina-Mercouri, château de Grammont, salle Manuel-Pazos, espace Jacques-1er -d'Aragon, mairie de proximité Aubes-Pompignane (180 000€) ;

Projets 2016

Réalisations phare

• Deux écoles pour les secteurs République (2020) et Port Marianne (2024) ;
• Une crèche dans le secteur Rive Gauche (ouverture fin 2018) ;
• Fin de la construction de l'école Malraux pour la rentrée 2016 ;
• Enfouissement des lignes haute tension : dans les secteurs Eureka, Millénaire, Hippocrate et Cavalade en 2018 (18 mois de travaux) ;
• Renouvellement urbain de la Pompignane : lancement des opérations fin 2016 ;
• ZAC République : poursuite du dossier de réalisation (entre 2018 et 2027).
• Des vestiaires terrains de football à Grammont, sur les 12 et 13 (1,5M€) ;

Travaux majeurs

• Réfection de l'avenue de la Pompignane (de la rue Christophe-Colomb à la rue du Pontal) et mise en accessibilité des traversées piétonnes (125 000€) ;
• Réaménagement et sécurisation des abords des commerces de l'avenue de la Pompignane, avec passage en sens unique de la rue Jules-Isaac (50 000€)
• Travaux dans les écoles du quartier (157 000€) ;
• Réfection de l'allée du Capitaine Dreyfus, à Richter, en bordure du Lez (80 000€) ;
• Accessibilité des passages piétons, avenue du Pirée et rue de la Vieille-Poste (47 000€) ;
• Parc Charpak : aménagements sportifs, travaux hydrauliques, accessibilité des chemins, plantation d'arbres ;
• ZAC Rive gauche : prolongement de la promenade sur le Lez et plantations ;
• Réfection des terrains de tennis et abords du complexe sportif Louis-Cazals (90 000€) ;
• Rénovation de la coupole de la piscine Jean-Taris (180 000€) ;
• Mise en place d'une zone 30 à Jacques-Cœur (15 000€) ;
• Aménagement de la place du Rabbin-Schilli (carrefour Antonelli / Moularès / Tillion)
• Voie de liaison Moularès / Nina Simone, via avenue du pont Trinquat / rue des Acconiers et pont André-Lévy). (13,7 M€) ;
• Aménagement de la place Pablo-Picasso ;
• 2e tranche des aménagements du bassin Jacques-Cœur.

 

Compte-rendu de la réunion de quartier Mosson

Retour sur la réunion de quartier Mosson du 6 avril 2016


Grands projets, éducation, solidarité, sport, sécurité... La réunion de quartier Mosson, organisée le mercredi 6 avril au gymnase Jean Bouin a permis au public de venir s'informer et échanger sur l'avenir du quartier en présence du Maire et de l'équipe municipale.

BILAN

. Ecole Kurozawa : Réalisation d'un jeu de cour peint par un artiste
. EHPAD La Carriera : Travaux de modernisation sur le système de sécurité incendie et d'accessibilité ; création d'un parcours santé (Coût : 137.000 euros)
. Terrain de footbal Mosson 5 : Réfection du sol synthétique (Coût : 650.000 euros)
. Rue du Professeur Blayac : plantation de 125 arbres, semis de 3000 m² de prairie (135.000 euros)
. Vidéoprotection : Pose de 7 caméras dont 3 aux Hauts de Massane, 2 à la ZAC de la Fontaine et 3 à Celleneuve
. Interventions 2015 Montpellier au Quotidien dans le quartier Mosson (Coût : 47.000 euros)

PROJETS

. Ecole Pape Carpantier : extension de l'école (Coût : 450.000 euros)
. EHPAD La Carriera : Aménagement du hall d'entrée et du jardin (Coût : 52.000 euros) et recrutement de 8 jeunes en service civique.
. Berges de la Mosson : poursuite des aménagements avec réfection du chemin, abattage, enlèvement d'embâcles (Coût : 66.000 euros)
. Parc Malbosc : Mise en place d'un éco pâturage (Coût : 18.000 euros)
. Lac des Garrigues : Lancement des travaux de réhabilitation avec débroussaillage pour la sécurité incendie (Coût : 50.000 euros) et lancement du dossier pour l'aménagement du barrage.
. Terrains de football : pose de revêtements synthétiques au terrain des Tritons (Coût : 500.000 euros) et Mosson 2 (550.000 euros)
. Salle Louis Feuillade : création d'une salle de cinéma.
. Chaussées et trottoirs : programme de réfection des chaussées 2016 (Coût : 373.000 euros), programme de réfection des trottoirs 2016 (Coût : 83.000 euros)
. ANRU2 Mosson : présentation du projet de protocole de préfiguration à l'ANRU2 courant mai 2016.
. Tour d'Alembert : démolition de la tour mi 2016 aux Hauts de Massane – Tritons.
. Hauts de Massane – Tritons : 2ème tranche de travaux des espaces publics (Coût : 505.800 euros)
. Quartier Celleneuve : Créatoin d'un périmètre de ravalement obligatoire dans le centre du quartier autour de l'église de Celleneuve.
. Zac du Côteau : Etudes préalables pour l'aménagement de la ZAC du Côteau située à côté du quartier Malbosc (Coût : 280.000 euros).

 

Questions-réponses avec les habitants

 

VIE CITOYENNE

KAMEL : Appel aux habitants du quartier à s'investir et à faire avancer les projets pour la ville. Il est possible de participer au Comité de quartier dans le cadre des candidatures volontaires (contact : www.conseilsdequartiers.montpellier.fr)
Réponse : Le Maire présentera le dossier ANRU2 devant le Comité de quartier.

SECURITE & CIRCULATION

MALIKA : Est-il possible de refaire le grillage de l'école Pablo Picasso pour assurer la sécurité des élèves ?
Réponse : Les travaux seront réalisés pour septembre 2016.
MAX : Quelles mesures mettre en place pour limiter les incivilités routières ?
Réponse : Le Maire rappelle que la police Municipale (dont les effectifs ont été augmentés de 50 agents) ne peut intervenir sur les domaines réservés à la police nationale. Plusieurs courriers ont été adressés au ministre Bernard Cazeneuve pour obtenir les 25 policiers nationaux supplémentaires demandés).
YOUSSEF : Est-il possible de revenir sur la fermeture de l'Avenue de l'Europe ?
Réponse : Non. C'est au prix de la fermeture de l'Avenue de l'Europe que le financement du dossier ANRU a pu être obtenu.
ANNE-MARIE : Souligne les problèmes de sécurité routière aux abords de l'école Kurozawa et de la place du Gévaudan.
Réponse : Une étude sera menée par les services de la ville pour proposer des aménagements adaptés.

ANIMATION & COMMERCES

YOUSSEF : Est-il possible de créer une foire aux associations sur le quartier Mosson ?
Réponse : Le Maire y est favorable.
FRANCIS : Souhaite alerter le Maire sur la situation du marché de la Paillade.
Réponse : Le Maire, viendra effectuer une visite à la demande des commerçants, le 22 avril.

SPORTS

SALIM et MANON : Les joueurs du club Basket Mosson souhaitent davantage de créneaux horaires au gymnase Jean Bouin, ainsi que la réfection du sol du gymnase.
Réponse : Cinq heures de créneaux supplémentaires ont déjà été accordées au club, mais la Ville est prête à étudier à nouveau les disponibilités avec bienveillance. La réfection du sol est inscrite au budget 2017.

VOIRIE ET NETTOIEMENT

MADDÉE : La réfection du revêtement de sol du marché de Celleneuve est-elle prévue ?
Réponse : Une étude technique est en cours et les travaux se feront.
ABDELKADER : Des problèmes de stationnement et de propreté sont fréquents sur le parking du Grand Mail.
Réponse : La Ville va demander un suivi de la situation par les services
ELIANE : Est-il possible de mettre en place un système de taxe sur les gros chiens afin de lutter contre les déjections canines ?
Réponse : La Ville a déjà mis en place une Brigade Propreté et Incivilités de capture habilitée à dresser des procès-verbaux aux contrevenants.

URBANISME

BOISILA : Quel avenir pour la Tour d'Assas ?
Réponse : Le Maire a rappelé sa volonté d'inclure le dossier de la Tour d'Assas dans le projet ANRU2. Aucune décision ferme n'a été prise pour l'instant quant à sa destruction, sa destruction partielle, ou une rénovation.
NOELLE : Est-il normal qu'à Parc 2000, plusieurs bassins de rétentions aient été comblés et transformés en parkings ?
Réponse : Le Maire a demandé aux service d'urbanisme de la Ville de mener immédiatement une enquête pour vérifier les permis de construire.

 

Compte-rendu de la réunion de quartier Hôpitaux-Facultés

Réunion hôpitaux-facultésVoir l'image en grandRéunion du quartier Hôpitaux-Facultés du 5 avril 2016

Le palais des sports René-Bougnol a fait salle comble, le 5 avril à 18h. Près de 400 personnes ont assisté pendant trois heures et demie, à la réunion de quartier Hôpitaux-Facultés. C'était la deuxième des sept réunions organisées entre le 29 mars et le 13 avril. Philippe Saurel, Maire de Montpellier, entouré de Luc Albernhe, adjoint délégué au cadre de vie et de Sonia Kérangueven, adjointe au quartier Hôpitaux-Facultés a d'abord présenté des mesures phare prises pour l'ensemble de la ville. Il a ensuite exposé le bilan et les projets du quartier pour 2016. Enfin, les riverains ont pu, par le biais d'une séance de questions-réponses, interpeller le maire en direct sur un certain nombre d'interrogations concrètes relatives à leur vie quotidienne et à des préoccupations d'ordre plus général.

Hôpitaux-Facultés, bilan 2015

Education

A l'école Rabelais, la Ville a installé des structures modulaires pour 3 classes et des sanitaires (580 000 €).
A l'école Calmette : sécurisation et cheminement piéton sur l'avenue du Pic-Saint-Loup (13 000 €).

Solidarité

Réalisation par la Ville de travaux dans les résidences ACM du quartier (760 000 €).

Sport

Au complexe sportif de Veyrassi, la Ville a notamment effectué la réparation du terrain et de ses abords suite aux inondations (25 000 €) et celle du système d'arrosage du stade Jeannot-Véga (23 000 €).

Espaces verts

• Au square des Brusses, la Ville a remplacé les 16 sophoras par 18 tilleuls, micocouliers et chênes verts (20 000 €).
• Aqueduc Saint-Clément : Réfection du cheminement de l'aqueduc dans le secteur rue Etiemble et rue croix-Lavit. Une demande de classement aux monuments historiques est en cours.
• Au domaine de Méric, reconstruction d'un mur effondré, d'un escalier et rénovation du cheminement (17 000 €).

Voirie

Dans le cadre de Montpellier au Quotidien : travaux de sécurisation et cheminement piétons, chaussée, trottoirs, mobilier urbain, éclairage public (170 000 €).

Biodiversité

Au parc zoologique de Lunaret, création d'un centre de reproduction de guépards (705 000 €).

Hôpitaux-Facultés, projets 2016

Education

Travaux prévus en 2016 dans les écoles du quartier, budget : 282 000 €.
Création d'un groupe scolaire par la Ville, dans le quartier Croix-Lavit, rue Puech-Villa comprenant 15 classes, un restaurant scolaire, une cuisine et des locaux annexes. Début des travaux : printemps 2017, livraison à la rentrée 2018 (12 millions d'euros).

Solidarité

En 2016, la Ville entreprend des travaux sur les logements ACM : réfection des menuiseries à Aiguelongue 1 et 2 (920 000 €), installation d'un contrôle d'accès à Vert-Bois (215 000 €).

Espaces Verts

Au domaine de Méric : remplacement des clôtures et des ganivelles, réaménagement des allées (33000 €) et installation de toilettes publiques.
Au parc Malbosc, mis en place d'un éco pâturage en avril 2016 (18 000 €).
A parc zoologique de Lunaret : travaux de mis en œuvre d'un plan de gestion forestier (400 000 €), livraison en 2018.

Voirie

• Programme de réfection de chaussées : rue de la Croix-Verte de Thériaque à la rue des Apothicaires (26 000 €), rue de la Roqueturière, de la rue Aiguelongue à la rue Senegonde (15 000 €), Pont de la Concorde (6 000€)
• PAE (plan d'aménagement d'ensemble Aqueduc Saint-Clément : aménagement des rues Croix-Lavit et Galera avec réfection de 2 trottoirs, de la chaussée et création de places de stationnement. Etudes 2016, début des travaux au 1er semestre 2017(un millions d'euros).

 

PARLONS URBANISME

• Zac Malbosc : Aménagement de la place Waldeck-Rousseau qui accueillera à terme le marché et ouverture du bureau de poste, le 16 avril. Création d'un cheminement piéton reliant l'avenir de Fès à la rue de Malbosc.
Réfection des allées et des chemins du parc Malbosc (60 000 €)
• Saint-Lazare : aménagement des espaces publics : travaux de renforcement des réseaux humides (eaux usées, eau potable et fluvial) de février à septembre 2016 (850 000 €) et aménagement des abords des nouvelles résidences à partir du 2ème trimestre 2016.
• ZAC du Coteau : Etudes préalables et concours d'urbanisme, choix de l'architecte en chef et du projet d'aménagement, fin 2016, coût 280 000 €.
• Plan Campus - pôle chimie Balard : première phase d'aménagement du parvis George-Richard, avenue Professeur Jeanbrau, coût 300 000 €.
• Plan campus – faculté de médecine : première phase d'aménagement du parvis Pierre-Mauroy, livraison fin 2016

Les échanges avec les habitants

Un quarantaine d'intervenants a pris la parole et échangé avec le maire de Montpellier dans un climat serein. Le débat fut constructif et instructif, les habitants du quartier Hôpitaux-Faculté ont pu poser leurs questions. Occasion pour Philippe Saurel de répondre directement à ses concitoyens et de fournir des explications précises sur les thématiques abordées :

Quartier Aiguelongue

«Nos enfants ont besoin d'avenir, certains ne mangent pas à leur faim », c'est le cri du cœur que Nando, membre d'une association sportive a lancé à l'attention du maire à propos du quartier Aiguelongue. «Nous avons envie que ce quartier avance et que nos enfants puissent jouer ». Il invite le maire à venir dans le quartier, rendez-vous est pris immédiatement pour le 14 avril.

Les conseils de quartier et la démocratie

Lors de cette réunion de quartier, le maire a présenté la liste des membres du conseil de quartier Hôpitaux-Facultés et des conseils citoyens Vert-Bois et Aiguelongue. Catherine interroge le maire sur la démocratie et la vie citoyenne, la fréquence des réunions de ces conseils et comment les habitants peuvent être informés du contenu des séances et du travail effectué par ces instances citoyennes. Le maire invite Catherine à prendre contact avec la direction Proximité, citoyenneté et à consulter le site de la Ville : montpellier.fr.

Sécurité et nuisance sonores

Danièle sollicite le maire sur les nuisances dues au réseau de prostitution, dont les nuisances sonores la nuit dans l'abribus situé rue des Saint-Sceau qui n'est pas éclairée. «Si les bus fonctionnaient tard le soir, cela diminuerait certainement ce trafic », lance Danièle. Le maire explique qu'il n'a pas la compétence pour agir sur la prostitution en revanche, deux moyens d'actions sont possibles : revoir l'éclairage public (Luc Albernhe) et la desserte de bus (Abdi El Kandoussi, conseiller municipal, président de la TAM)

Circulation et stationnement

Frédéric aborde les problèmes de circulation face à la cité universitaire et le non-respect de la limitation de vitesse qui ont causé deux accidents tout récemment. Luc Albehrne précise que des aménagements seront effectués dans le cadre du plan Campus.
«Rue de la Chesnaie n'est pas sécurisée, il faudrait un ralentisseur », demande Delphine. Le responsable de la police municipal indique que des rondes plus fréquentes seront effectuées par les agents. Luc Albernhe, adjoint délégué au cadre de vie propose que les services effectuent au préalable une étude de vitesse. «A proximité du parc Méric, demeure un grand problème de stationnement dû aux personnes qui se garent dans les rues adjacentes et non dans le parking», explique Roselyne. Sonia Kéranguéven explique qu'un marquage au sol a été fait pour limiter la vitesse et qu'en effet, les voitures ne se garent pas dans le parking ; des réflexions sont en cours pour rendre le parking plus attractif.

Pistes cyclables et pratique du vélo

Paule évoque les problèmes de circulation avenue de la Justice-de-Castelnau et l'absence de piste cyclable sur cette voie qui traverse la ville. Le maire demande aux services de la Ville d'étudier le profil de cette avenue pour éventuellement y insérer une piste cyclable. Emmanuel propose qu'une commission de cyclistes se déplace et teste les pistes cyclables et que soit mise en place des points d'ancrage pour favoriser la pratique du vélo, bonne pour la santé mais également pour l'environnement. Mylène Chardès, adjointe au maire déléguée aux déplacements et à la circulation approuve cette demande et explique que la Ville travaille sur l'aménagement partagé et apaisé de chaque mode de déplacement. Luc Albernhe, adjoint délégué au cadre de vie ajoute que les aménagements de pistes cyclables ne peuvent malheureusement pas empêcher l'incivisme de ceux qui délibérément se garent sur les pistes cyclables.

ZAC des Coteaux

A propos de la ZAC des Coteaux, Sylvie souhaite que des réunions de concertations soient organisées, et que les habitants soient associés aux décisions, elle craint notamment des problèmes de circulation qui seront engendrés dans la rue des Frères Buhler. Stéphanie Jannin, adjointe au maire déléguée à l'urbanisme et à l'aménagement durable explique que cette ZAC est créée et que la Ville a lancé un appel à candidature pour l'architecte en chef et le projet d'aménagement, il sera choisi fin 2016. Une concertation sera organisée.

Compte-rendu de la réunion de quartier Croix d'Argent

Retour sur la réunion de quartier Croix d'Argent du 29 mars 2016

 Réunion quartier Croix d'argentVoir l'image en grandDevant plus de 400 personnes, le maire Philippe Saurel entouré de l'équipe municipale, a animé la réunion de quartier Croix d'Argent à la Maison des Rapatriés.

Des réalisations concrètes dans le quartier Croix d'Argent

1 898 000 € investis pour les travaux des écoles du quartier

• Ecole Olympe-de-Gouges. Pose de bâtiments modulaires pour 4 classes et installation de 2 sanitaires (Coût : 650 000€).
• Ecole Marie-Curie. Réaménagement des logements de fonction. Création d'une classe supplémentaire. Réfection des sanitaires (Coût : 850 000€).
• Ecole Voltaire. Réfection de la cuisine scolaire. Travaux de peinture pour 4 classes et les sanitaires (Coût : 230 600€).
• Ecole Georges-Simenon. Rénovation de façade. Réorganisation des locaux (Coût : 450 000€).
• Groupe scolaire Ludwig-van-Beethoven. Construction de 2 dernières classes, livraison rentrée 2016 (Coût : 300 000 €).
• Construction du groupe scolaire Germaine-Richier (Ovalie). Livraison rentrée 2018.
• Lancement des études pour la construction d'une école de 20 classes (quartier de l'EAI). Livraison 2019.

Petite enfance

• Construction d'une cuisine à la Halte-garderie Villeneuve-d'Angoulême.
• Création d'une crèche de 48 berceaux sur l'ancien site de l'EAI. Ouverture 2018.

Seniors

• EHPAD Simone-Demangel. Poursuite des travaux de modernisation et réfection de la cuisine et travaux d'accessibilité (Coût 2015 : 99 000 €). Travaux d'accessibilité et changement des gardes corps en 2016 (Coût : 120 000€).
• Club âge d'or Lemasson. Changement des portes, agrandissement de la terrasse et mise aux normes accessibilité (Coût : 15 000 €).

Sécurité

• Installation de 3 caméras de vidéo protection avenue de Toulouse.
• 112 contrôles vidéo verbalisation depuis février 2016 pour stationnement sur voie de circulation, avenue de Toulouse

102 200 € d'investissement dans les équipements sportifs

• Stade Sabathé. Réfection des vestiaires (Coût : 47 200 €). Travaux de sécurité, alarme, plomberie, tente VIP (Coût : 55 000 €).
• Stade Giambrone. Etude sur le déplacement des locaux et des vestiaires.

145 000 € investis dans les parcs

• Agriparc du Mas Nouguier. Création de cheminements et installation de mobilier (Coût : 40 000€). Création d'un jardin partagé (Coût : 20 000 €).
• Parc des Sylvains. Construction d'un mur de soutènement (Coût : 45 000€).
• Parc Montcalm. Installation de 2 fontaines à boire (Coût : 20 000€). Installation de toilettes publiques accessibles aux personnes à mobilité réduite (Coût : 40 000 €).
• Parc Tastavin. Fin de la minéralisation des allées et parvis de la Maison pour Tous Albert-Camus (Coût : 55 000 €).
• Square du Mas Drevon. Aménagement du parking temporaire et mise aux normes de l'aire de jeux (Coût : 38 000 €).
• Parc Pierre-Paraf. Réaménagement de l'aire de jeux et des clôtures (Coût : 28 000 €).
• Square du Clos des orangers. Création d'une entrée, d'une fontaine et installation de bancs (Coût : 10 000 €).

Logements

• Travaux sur l'ensemble des logements en 2015 : 662 885€.
• Travaux budgétisés en 2016 : : 2 279 000€.
• 102 logements ACM livrés en 2016.
• Fin de la réhabilitation de Paul-Valéry en 2015.
• Démolition de bâtiments sur le site de la caserne de l'EAI en cours. Premières livraisons des 550 logements attendus en 2019.

Montpellier Au Quotidien

• 301 933€ investis pour la rénovation de l'espace public.
• 65 000 € investis pour la réfection des trottoirs du quartier.

La réunion publique

Les interventions du public ont été nombreuses (plus de 50) auxquelles des réponses concrètes ont été apportées. Elles concernaient l'ensemble des secteurs du quartier :

Parc Montcalm

• Plusieurs bassins de rétentions seront construits dès 2018 afin de limiter les inondations des habitations environnantes.
• Des installations sportives sont prévues et la Ville attend des propositions des citoyens.
• La Ville ne compte pas en faire un Espace boisé classé car cela interdirait les aménagements prévus.

Grisettes

• Le Conseil de quartier Croix d'Argent planche actuellement sur la création d'un terrain multisports dont l'emplacement reste à trouver.

Avenue de Toulouse

• Elle sera requalifiée quand les aménagements du parc Montcalm seront achevés.
• La vidéo-verbalisation a permis de limiter le stationnement provisoire des véhicules. Des contrôles réguliers de la police municipale limitent la vitesse excessive des voitures.

Ovalie

• L'idée de création d'un marché alimentaire a été lancée.
• Des toutounettes seront installées.
• Il a été envisagé d'installer une aire de jeux pour les tout-petits et des places de stationnement supplémentaires.
• Le domaine de la Providence, géré par la Métropole est en vente. Le maire a rappelé que le parc de la Providence était un espace boisé protégé, non constructible.

Hauts Croix d'Argent

• Un périmètre d'étude est mis en place afin d'encadrer les futurs programmes immobiliers privés et préserver ainsi l'équilibre duquartier.
• Le futur projet immobilier de la ZAC Croix d'Argent a été amendé suite aux observations des riverains.
• La police municipale renforcera ses patrouilles pour sanctionner le stationnement anarchique aux alentours de l'avenue Villeneuve-d'Angoulême. Des études seront réalisées pour la création de parkings tandis que des pins seront coupés aux endroits où leurs racines s'avèrent dangereuses.

Pas du Loup

• La Ville a demandé au Conseil départemental de l'Hérault l'autorisation de réaliser un passage piéton, avenue de Vanières afin de limiter la vitesse aux abords du collège Marcel-Pagnol.
• Une opération propreté aura lieu le 28 avril dans le secteur de Bagatelle.

Lemasson

• La construction d'abris supplémentaires dans la cour de l'école Voltaire a été acceptée tandis que le problème de nuisances sonores liées au plateau sportif va faire l'objet d'une visite des services municipaux.
• Un passage piéton sécurisé a été demandé aux alentours du groupe scolaire Mas Drevon.
• Des travaux d'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite seront entrepris cette année à la Maison pour tous Albert-Camus.

 

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Horaires d'ouverture de l'Hôtel de Ville :
Les lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h30 à 17h30
Le jeudi de 10h à 19h