Actualités des archives

Actualités du service : Journées Européennes du Patrimoine, Journées Internationales des Archives, (exposition, conférences ...), Collecte des archives, rencontres, publications ...

Conférence « La tradition diététique à Montpellier »

En écho au n°42 du Bulletin historique de la Ville de Montpellier spécial 800 ans de la Faculté de médecine (paru en juin 2020), les Archives de la Ville et de la Métropole proposent une conférence : « La tradition diététique à Montpellier » par Madeleine Ferrières, professeur honoraire d’histoire moderne de l’université (Aix-Marseille).

Spécialiste de l’histoire de l’alimentation, Madeleine Ferrières nous montre comment les médecins montpelliérains depuis le Moyen Âge ont su conjuguer médecine et gastronomie. D’Arnaud de Villeneuve à Rabelais, en passant par Rondelet et ses poissons, les maîtres de la Faculté de médecine de n’ont eu de cesse de donner des conseils pour bien manger et être en bonne santé. Il en résulte aujourd’hui une influence de ces préceptes médicaux sur nos traditions culinaires.

Date : La conférence prévue initialement le 12 novembre est reportée à une date indéterminée

Lieu : Médiathèque Emile-Zola, salle de Cinéma et Rencontres (auditorium au rez-de-chaussée) – 240 rue de l’Acropole 34000 Montpellier ; Accès Tramway lignes 1 et 4 arrêt place de l’Europe.

Délibérations du Conseil municipal

Les titres des délibérations du conseil municipal font l’objet d’un travail de dépouillement par les Archives municipales de Montpellier.

Vous pouvez désormais rechercher une délibération sur la période allant du 20 avril 1798 au 6 décembre 1947. La base de données contient désormais 50475 notices.

Pour accéder au formulaire de recherche ici

Le Bulletin Historique de la Ville de Montpellier n°41 vient de paraître !

Plus ancienne école universitaire de médecine du monde en exercice, la Faculté de Médecine de Montpellier fête en 2020 son 800e anniversaire. En écho aux célébrations commémoratives, ce nouveau numéro est consacré à la médecine et à la santé publique à Montpellier du Moyen Âge à nos jours.

Thierry Lavabre-Bertrand, vice-Président de l’Université de Montpellier et vice-Doyen de la Faculté de médecine chargé du patrimoine historique, ouvre ce numéro par un panorama de 800 ans d’enseignement de la médecine. Madeleine Ferrières, grande spécialiste de l’histoire de l’alimentation, s’attache quant à elle plus spécialement à la tradition diététique des médecins montpelliérains ou comment médecine se conjugue avec gastronomie, mettant en exergue l’influence des préceptes médicaux sur nos traditions culinaires. De la médecine à la pharmacie il n’y a qu’un pas, que nous fait franchir Xavier Bach, jeune linguiste de l’université d’Oxford, à travers l’étude d’une lettre de commande à un épicier-apothicaire montpelliérain du XIIIe siècle conservée dans les Archives de la Ville. Qui dit médecine, dit également hôpitaux. Quel lien unit Montpellier et le Santo Spirito, le plus grand hôpital de Rome ? Françoise Durand Dol, docteur en histoire, nous raconte l’histoire passionnante d’un des plus fameux ordres religieux hospitaliers européens qui vit le jour à Montpellier, sur les bords du Verdanson, à la fin du XIIe siècle. Comment mettre en œuvre les recommandations des médecins dans les politiques publiques ? Geneviève Dumas, de l’université de Sherbrooke (Canada), analyse pour nous l’action des consuls dans la gestion des effluents urbains à la fin du Moyen Âge.

En introduction à l’exposition Trésor des fonds médicaux de la médiathèque de Montpellier (XVIe-XXe siècles) prévue à l’automne autour des collections données par des médecins à la bibliothèque de Montpellier, Gilles Gudin de Vallerin, directeur du réseau des médiathèques, nous présente le fonds légué par le professeur Calixte Cavalier, médecin, bibliophile et numismate, un des plus importants de la Médiathèque Émile-Zola.

Enfin, ce numéro se conclut en archives, avec un état des fonds des Archives municipales et un zoom arrière sur la célébration du septième centenaire dela Facultéde médecine en 1921.

Ce nouveau numéro de 136 pages, richement illustré en couleur, est en vente sur commande, au prix de 8,40€ (formulaire de commande ci-dessus).

Sommaire :

- L’Université de médecine de Montpellier au cours des âges : doctrines et permanence, Thierry Lavabre-Bertrand

- La tradition diététique à Montpellier, Madeleine Ferrières

- Le commerce des produits pharmaceutiques à travers une lettre de commande à un épicier-apothicaire montpelliérain en occitan (v. 1250), Xavier Bach

- De la légende a la réalité. L’hôpital du Saint-Esprit de Montpellier, berceau de l’ordre hospitalier du Saint-Esprit in Saxia de Rome, Françoise Durand Dol

- Santé publique et gestion des effluents urbains à Montpellier à la fin du Moyen Âge, Geneviève Dumas

- Calixte Cavalier (1820-1888) : médecin, bibliophile et numismate, Gilles Gudin de Vallerin

- 7e centenaire de la Faculté de Médecine. 5-7 novembre 1921, Clémence Segalas-Fricaud

- Etat des fonds des archives de la Ville et de la Métropole de Montpellier, santé-médecine.

De nouveaux Registres de mariages et Délibérations sont en ligne !

Mise en ligne des cartulaires numérisés

AMM, AA7, fol. 25 v°-26 Livre Noir, actes relatifs aux églises de Montpellier, 1216L’année 2018 s’achève par la mise en ligne de quatre registres majeurs du fonds des Archives municipales de Montpellier. Il s’agit du Mémorial des Nobles (AA1), cartulaire des seigneurs de Montpellier (980-1301), du Grand Thalamus (AA4), livre des droits, coutumes et privilèges du Consulat de Montpellier (1204-1675), de la Continuation du Grand Thalamus (AA5), recueil de textes concernant la vie municipale (1680-1789), et du Second Thalamus ou Livre Noir (AA7), formé d’actes extraits du Grand Thalamus (1204-1247). Ces « poids lourds » du fonds ancien, par leur dimension et leur masse, constituent les fondamentaux de l’histoire de Montpellier qu’il était essentiel de mettre à disposition de tous les chercheurs et curieux de notre patrimoine. Ces copies numériques en haute définition ont été insérées dans la rubrique « cartulaires » des « registres numérisés » mis en ligne sur notre base de donnée http://archives.montpellier.fr et ont rejoint dans la même rubrique le Petit Thalamus (AA9), déjà consultable sur internet.
Ces documents viennent s’ajouter à la série de 82 registres des délibérations du Conseil municipal, 26 registres des arrêtés du Maire, 88 registres de compoix et 126 registres de notaires du consulat médiévaux mis en ligne en 2018. Bonne consultation à tous !

Les Bulletins Historiques épuisés sont désormais en ligne !

Des Québécois aux Archives

Voir l'image en grand Expertise des comptes du consulat, 1326-1327, Louvet 3523Le projet sur les comptabilités urbaines de Montpellier au Moyen âge de l’université de Sherbrooke (Canada) : Scripturalité, comptabilité sédimentation documentaires à Montpellier au XVe siècle. 

Grâce à la subvention octroyée par le Conseil canadien de la recherche en science humaine (CRSH), l’équipe de recherche de Geneviève Dumas, professeure agrégée au département d’histoire de l’Université de Sherbrooke, spécialiste de l’histoire de la santé et de l’histoire urbaine autour de la Méditerranée au Moyen âge, composée de Catherine Dubé, Gabriel Girard et Guillaume Boisjoli-Côté, est venue cet été travailler aux Archives de la Ville.

Le projet de recherche vise à documenter les pratiques d’écriture et de conservation  des archives urbaines ainsi qu’à appréhender, à travers elles, la gestion des finances publiques à Montpellier au XVe siècle. Une tendance historiographique majeure a montré la nécessité de s’interroger sur les répercussions culturelles et sociales des pratiques de l’écrit au Moyen âge.

Voir l'image en grand Registre des comptes du consulat, 1357, Joffre 845 f°1

Les fonds d’archives de Montpellier permettent une étude approfondie de ces pratiques. Dans la foulée de la publication de Pierre Chastang : La ville, le gouvernement et l’écrit à Montpellier (XIIe-XIVe siècles) : essai d’histoire sociale, (2011) il ressort que le cas montpelliérain est particulier. Pour autant, l’étude de Pierre Chastang se termine au XIVe siècle, moment où les pratiques administratives urbaines s’apprêtent à connaître de grandes transformations, notamment par la passation de la ville au domaine royal en 1349. Celles-ci subissent alors l’influence des officiers royaux qui s’immiscent graduellement dans la gestion de la ville.
Les documents comptables de Montpellier ne subsistent qu’à partir de 1357, mais les registres conservés sont plus sériels au XVe siècle. Néanmoins, ils montrent avec acuité les modalités de la gestion financière de la ville. Quelques livres de mémoires notariales du XVe siècle illustrent encore avec force détails les aléas de cette tâche. Le projet de recherche vise donc à approfondir la question des finances publiques ainsi que les modes de production et de conservation de l’écrit comptable à Montpellier à la fin du Moyen Âge.

Pour ce faire, l’équipe a photographié 4 995 folios provenant de 95 documents d’archives comptables. Plus de 10 000 folios ont été consultés. Les archives municipales ont contribué à l’avancement de ce projet par la mise à disposition de documents des comptes et des notaires et la localisation de pièces inédites qui feront l’objet d’une édition dans le cadre de ce projet de recherche.

Pour répondre aux exigences de formation et de valorisation de ce projet, un colloque international intitulé Histoire des villes à travers leur comptabilité, a été organisé en collaboration avec le Centre d’études médiévales de Montpellier (CEMM), les 14 et 15 juin 2017.

Lors de cette rencontre, 16 participants ont présenté des communications. La deuxième journée était entièrement dédiée à la comptabilité médiévale de la ville de Montpellier. Les conclusions de ce colloque ont confirmé la très grande richesse du fonds et la nécessité de poursuivre les recherches plus avant.

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

En raison de la crise sanitaire, l'horaire d'ouverture de l'Hôtel de Ville est le suivant :
Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30

Horaires spécifiques des services accueillant du public