La harpe de Guilhem VIII

Guilhem VIII de Montpellier (1157-1202) appartient à la dynastie des Guilhem, seigneurs de la Ville de Montpellier. Fils de Guilhem VII de Montpellier et de Mathilde de Bourgogne, Guilhem VIII est seigneur de Montpellier à partir de 1172. Fondée deux siècles plus tôt, la ville est déjà en plein essor et célèbre pour son commerce prospère et son artisanat, son enseignement en médecine et en droit.

Qui est Guilhem VIII de Montpellier

Guilhem VIII de Montpellier est un homme lettré. Sa cour est fréquentée par de nombreux troubadours, notamment Arnaud de Mareuil et Folquet de Marseille.
En 1178 ou 1179, il épouse une princesse byzantine Eudoxie Comnène, parente de l'empereur d'Orient. Il favorise les études de médecine en proclamant par un acte de 1181, la liberté d'enseignement sans distinction d'origine. Cette mesure va accélérer l'essor intellectuel de Montpellier.
La dynastie des Guilhem est connue pour sa tolérance, leur cité étant une terre d'accueil et d'échanges avec le monde méditerranéen.

Ā Montpellier, une harpe datant du XIIe siècle reconstituée à partir d’un sceau

Mardi 13 février 2018, Philippe SAUREL, Maire de la Ville de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Bernard TRAVIER, Vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole, délégué à la Culture, Isabelle MARSALA, Adjointe au Maire de Montpellier, déléguée à la Culture et Nicole LIZA, Conseillère municipale déléguée aux archives, aux livres et à la littérature présentent la Harpe de Guilhem VIII reconstituée en présence de Philippe MACHETEL, Maire de Saint-Guilhem-le-Désert, Patrick GILLI, Président de l’Université Paul Valéry – Montpellier 3, Gisèle CLÉMENT, Fondatrice et Directrice du Centre International de Musiques Médiévales – Du ciel aux marges et Pierre CHAUVOIS, Directeur Général de la Banque Populaire du Sud.

Ce projet de reconstitution de la Harpe du sceau de Guilhem VIII, seigneur de Montpellier dès 1172, entend promouvoir le riche patrimoine culturel médiéval de Montpellier et de sa région. Il est porté par le Centre International de Musiques Médiévales – Du ciel aux marges (CIMM). En effet, cette harpe a été reconstruite dans le cadre d’un atelier du CIMM dirigé par Yves d’Arcizas, facteur et spécialiste des harpes anciennes, organisé du 14 au 21 mai 2017 à Saint-Guilhem-le-Désert, d’après le sceau de Guilhem VIII de Montpellier conservé aux Archives municipales de la Ville (sous la côte EE592). Ce projet s’accompagne d’un film documentaire créé par Barbara Schröder, réalisatrice.

Un projet filmé de A à Z dans un court-métrage dédié

 

Un court-métrage documentaire d'une durée de 40 minutes a été réalisé par Barbara Schröder pour accompagner la réalisation de ce projet, avec pour ambition de :

  • conserver une trace de la restitution de cette harpe et des méthodes de l’archéo-lutherie,
  • valoriser le patrimoine municipal et régional. Le CIMM déposera le film aux Archives mais aussi dans tous les lieux qui en feront la demande,
  • servir de support pédagogique sur les méthodes de l’archéo-lutherie en direction des formations de l’université et du conservatoire et d’outil de médiation en direction des publics scolaires, des publics empêchés et du grand public.

Ce film retrace ainsi le projet dans son ensemble, depuis le choix du modèle (le sceau) jusqu’aux premiers sons tirés de l’instrument, en passant par les techniques traditionnelles de l’épure, de la facture manuelle et les spécificités médiévales des calculs de proportions.  Une partie du tournage a été réalisée aux Archives de la Ville de Montpellier.  

Gros plan sur la fabrication de la harpe

Le sceau de Guilhem VIII

Bulle de Guilhem VIII (avers et revers) dessinée par Maurice Oudot de Dainville, Conservateur des archives de l'Hérault et Archiviste de la Ville de Montpellier et publiée dans « Sceaux conservés dans les archives de la Ville de Montpellier », Montpellier, Imprimerie Laffite-Auriol, 1952, p. 28.

Les Archives municipales de Montpellier conservent l'unique exemplaire connu d'une bulle de plomb des Guilhem, seigneurs de Montpellier. Ce sceau donne à voir une iconographie originale puisque le seigneur de Montpellier y est représenté sur une face, en poète, jouant de la harpe. Sur l'autre face, il apparaît tel un chevalier en armes.

Genèse du projet

C'est le CIMM, Centre International de Musiques Médiévales – Du ciel aux marges, qui est à l'origine de ce projet notamment soutenu par la Ville de Montpellier. Outre le développement de la création, de la diffusion et de la formation autour des musiques médiévales, le Centre International de Musiques Médiévales entend promouvoir le riche patrimoine culturel médiéval de Montpellier et de sa région.
En effet, le CIMM a pour ambition d'acquérir un instrumentarium « médiéval » complet pour le mettre à disposition des musiciens professionnels et des étudiants du centre. Ces instruments sont réalisés soit par un archéo-luthier, soit dans le cadre d'ateliers ouverts à des luthiers-stagiaires et dirigés par un professionnel.
Ici, le Centre International de Musiques Médiévales – Du ciel aux marges a choisi de reconstituer la Harpe du sceau de Guilhem VIII, seigneur de Montpellier, lettré, ami et protecteur des troubadours.
La harpe ainsi reconstituée ne sera pas visible à la médiathèque Emile Zola après sa présentation. Néanmoins, un documentaire retraçant toutes les étapes de la reconstitution est disponible ici même

Les partenaires du projet

La commune de Saint-Guilhem-le-Désert

Par la voix de son maire Philippe Machetel, la commune de Saint-Guilhem a choisi de soutenir le projet du CIMM dans son ensemble. Village médiéval, bâti autour de l'abbatiale de Gellone fondée en 804, aujourd'hui encore étape du pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle très fréquentée, il a semblé évident à la commune d'accueillir un projet dont le propos central touche aux musiques du Moyen Âge.
Le fonds des manuscrits liturgiques de Saint-Guilhem est conservé à la Médiathèque Emile-Zola de Montpellier, les documents "administratifs" sont conservés aux Archives 34. Nous pouvons donc aujourd'hui chanter à nouveau ces mélodies.
Grâce à Géraldine Mallet, Professeur d'Histoire de l'art médiéval à l'Université Paul Valéry – Montpellier 3, le Centre d'Etudes Médiévales de Montpellier (l'équipe de recherche rassemblant les médiévistes de l'université) mène de nombreuses actions autour de l'abbatiale.

Saint-Guilhem accueille ainsi les résidences d'artistes, l'atelier d'archéo-lutherie, le festival Les Marteaux de Gellone - Fabrique de musiques médiévales (qui a lieu au mois de mai). La commune met gracieusement à disposition du CIMM l'ensemble de ses locaux.

La fondation de la Banque Populaire du Sud

La Fondation Banque Populaire du Sud lance des appels à projets chaque année dans la Catégorie Patrimoine immatériel.  La fondation d’entreprise Banque Populaire du Sud apporte son soutien aux programmes d’action et aux initiatives menées par des associations et visant à sauvegarder, transmettre, promouvoir et valoriser le patrimoine culturel immatériel régional, tels que : 

  • le patrimoine oral et écrit, y compris les langues régionales ou dialectes locaux,
  • les pratiques sociales, les rituels et événements festifs,
  • les arts et traditions populaires,
  • les pratiques et les savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel, à l’agriculture traditionnelle, à l’activité industrielle ancienne ayant un intérêt culturel particulier et ayant marqué le territoire,
  • les instruments, équipements, objets et espace culturel dédiés à la valorisation de ce patrimoine culturel immatériel,
  • les travaux de mémoire sur des périodes et sur des événements ayant marqué le territoire.

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Horaires d'ouverture de l'Hôtel de Ville :
Les lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h30 à 17h30
Le jeudi de 10h à 19h

Horaires spécifiques des services accueillant du public