Acquisition de lettres de Gaston Bazille

Les Archives viennent d'acquérir 40 lettres autographes signées du Montpelliérain Gaston Bazille, adressées à son fils, le peintre Frédéric Bazille.

Le 17 juin 2021, les Archives municipales de Montpellier ont acquis, avec l’aide du Service interministériel des Archives de France, un lot de 40 lettres de Gaston Bazille (1819-1894) lors de la vente "Succession Frédéric Bazille" chez Cornette de Saint Cyr. Ces 40 lettres autographes signées sont adressées principalement à son fils, le peintre impressionniste Frédéric Bazille (1841-1870), et quelques-unes à son épouse Camille Vialars (1821-1908). Elles sont toutes datées et complètes, sauf une dont on ne conserve qu’un fragment. 

AMM, 22 S 5Voir l'image en grand Lettre de Gaston Bazille à son fils Frédéric du 29 novembre 1863

Frédéric Bazille, Réunion de famille, détail (RMN)Voir l'image en grand Camille et Gaston Bazille sur la terrasse de Méric en 1867

 

On se représente souvent Gaston Bazille d’après le portrait qu’en a donné son fils Frédéric dans le grand tableau La Réunion de famille, exposé au musée d’Orsay, un notable protestant, l’air sévère, le regard fuyant comme semblant ne pas s’intéresser à la peinture de son fils. La lecture de ces lettres renvoie une toute autre image de ce personnage majeur de l’histoire de Montpellier de la seconde moitié du XIXe siècle. Au contraire, se dessine la figure d’un père aimant, rempli d’humanité, se plaignant d’un fils donnant trop peu de nouvelles, se souciant de ses conditions vie, de son travail ou de ses relations avec Claude Monet.

Gaston Bazille écrit de longues lettres, en moyenne six pages. On le voit tout occupé à ses travaux d’agronomie et à l’administration de ses domaines de Méric et de Saint-Sauveur à Lattes (aujourd’hui musée Henri-Prades). Dans les années 1860, il se consacre à l’élevage de bovins de concours dans les prés de Lattes, ainsi qu’à l’amélioration de la race ovine dans la région de Saint-Pons de Thomières. Il est également un des premiers à développer l’emploi des fumées pour préserver les cultures du gel. Mais on le connaît surtout comme viticulteur. Alors que les vignes commencent à être touchées par le phylloxéra, il sera en 1868 avec le botaniste Jules Planchon un des découvreurs du parasite. Une lettre inédite datée de novembre 1869 relate sa participation à un congrès viticole à Beaune en Bourgogne au début de crise du phylloxéra.

AMM, 22 S 5Voir l'image en grand Lettre de Gaston Bazille à son fils Frédéric du 21 novembre 1869

AMM, 22 S 5Voir l'image en grand Lettre de Gaston Bazille à son fils Frédéric du 28 novembre 1867

 

A Montpellier, Gaston Bazille est, à cette époque, le premier adjoint du maire Jules Pagézy (1855-1869). Il s’occupe plus particulièrement de l’urbanisme (construction de l’église Sainte-Anne et du temple de la rue Maguelone) et du dossier épineux du percement de la rue impériale (actuelle rue Foch). Il fait part plusieurs fois à son fils du poids que représente pour lui cette charge municipale, et de son dévouement à Jules Pagézy. Ces lettres évoquent plus largement la vie montpelliéraine sous le Second Empire, la vie mondaine ou simplement la vie quotidienne, comme des parties de « tambourinet » (jeu de balle au tambourin) auxquelles s’adonne son second fils Marc. Cette correspondance entre deux grands hommes constitue un témoignage de premier plan pour l’histoire de Montpellier.

Cette correspondance a été numérisée et mise en ligne sur la base de données des Archives municipales :

https://archives.montpellier.fr/4DCGI/Web_FondsListeRegistres/2491/ILUMP2638

Pour en savoir plus :

Didier Vatuone, avec la collaboration de Guy Barral, Frédéric Bazille, Correspondance, Montpellier, Les Presses du Languedoc, 1992. 

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30 sauf le jeudi de 10h00 à 19h00

Horaires spécifiques des services accueillant du public