Exposition "Gare au Brassens" du 27 octobre 2021 au 30 janvier 2022

Centenaire de la naissance de Georges Brassens

Qu’aurait pensé Georges Brassens de la pluie d’hommages et de célébrations venue accompagner le centenaire de sa naissance ? Il est probable que le polisson de la chanson aurait regardé cela d’un œil goguenard, souri et maugréé de la propension des hommes à édifier des statues. Sans doute, aussi, aurait-il été ému de voir ses chansons continuer à toucher les cœurs, et réveiller les consciences de nos contemporains. Peut-être, enfin, aurait-il été fier d’une postérité artistique (en chanson, dessin, littérature, bande dessinée…) dont les manifestations montpelliéraines vont rendre compte cet automne et cet hiver, à travers une belle exposition, et différents moments, concerts, spectacles et rencontres.

L’écho que rencontrent aujourd’hui ces célébrations dit la place qu’occupe désormais l’auteur de L’Auvergnat et de Gare au Gorille dans le panthéon mondial de la chanson : « tout en haut » pour reprendre les mots de Paco Ibáñez, qui le premier fit raisonner Brassens en espagnol, à l’occasion d’un concert donné à l’Opéra Comédie en septembre dernier.

En écho aux manifestations organisées par Sète, sa ville natale, nous avons voulu vous offrir un Brassens bien vivant, avec l’exposition qui ouvre ses portes à l’Espace Dominique Bagouet, et lors des moments qui suivront au Domaine d’O, au Théâtre Jean-Vilar, à la Cité des Arts.

Un Brassens tel que s’en emparent aujourd’hui artistes, comédiens, musiciens et dessinateurs, avec toute sa verve et son irrévérence, sa malice et sa tendresse. Avec sa férocité et sa lucidité. Un Georges qui mord encore. Alors : gare au Brassens !

Michaël Delafosse
Maire de Montpellier
Président de Montpellier Méditerranée Métropole

Voir l'image en grand

Brassens a cent ans. Surtout pas d’hommage, il n’aurait pas aimé cela, mais cette exposition qui offre différents regards posés sur l’artiste. Qu’ils soient d’aujourd’hui avec Joann Sfar, sans doute le dessinateur le plus amoureux de Brassens, mais aussi Alfred, Charles Berberian, Florence Cestac, David Prudhomme, Albin de la Simone et Stephan Zimmerli, chacun propose un regard tendre, décalé et drôle sur le chanteur et nous prouve à quel point il est encore si vivant et populaire.

AlfredVoir l'image en grand Alfred « Variations auprès de...#2 » Aquarelle 35 x 35 cm © Alfred Crédits photographique : Mathilde Bozier – Agence Out of Frame

C’est aussi à travers les images du photographe Robert Doisneau que l’on redécouvre Brassens comme on le connaît peu. L’exposition présente des tirages mais aussi des planches contacts, comme les coulisses de ses prises de vues. Robert Doisneau l’a photographié à trois reprises : en 1953, au tout début de sa carrière, où timide, Brassens regarde avec méfiance l’objectif du photographe. En 1962, à l’Olympia dans l’intimité de sa loge et enfin chez lui, en 1972, rue Santos Dumont à Paris, où le photographe est venu discrètement suivre une séance de travail du chanteur avec son contrebassiste Pierre Nicolas et son ami René Fallet, l’écrivain complice, l’ami fidèle, qui a réuni dans des albums vertigineux toute sa carrière et celle de Georges Brassens.

Robert DoisneauVoir l'image en grand Robert Doisneau Georges Brassens à l'Olympia 19 décembre 1962 Format 30x40 © Atelier Robert Doisneau

Ces photos intimes montrent le quotidien des deux amis inséparables pour qui le rire, la farce, la joie et la tendresse étaient au cœur de la vie. Leur présentation est un temps fort de cette exposition tout comme les manuscrits offerts par Brassens, qui invitent le visiteur à entrer dans la construction d’une chanson, et dans l’intimité des chefs d’œuvre que sont L’orage et Pénélope.

Cette exposition montre à quel point Brassens n’a pas pris une ride et ses chansons restent d’une brûlante actualité. Il faut plus que jamais écouter ce chantre de la liberté, de la tolérance et de la paix.
Tout au long de cet automne, afin de célébrer l’anniversaire de Brassens, la Ville de Montpellier multiplie les rencontres, les concerts, les chorales, pour que tout le monde reprenne en chœur ses airs bien connus, et comprenne aussi qui se cache derrière cet immense faiseur de chansons.

Albin de la SimoneVoir l'image en grand Albin de la Simone Brassens love 2021 art digital © Albin de la Simone

Dans la longue liste des évènements liés à cet anniversaire, Alban Aumard, Barbara Carlotti, Constance Dollé, Agathe Fallet, Kamal Abdul Malak, François Morel, J.P. Nataf, Albin de la Simone et tant d’autres viendront aider Brassens à souffler ses bougies et pendant près de trois mois, la ville toute entière résonnera des refrains.

Informations pratiques

Exposition du 27 octobre 2021 au 30 janvier 2022

Espace Dominique Bagouet
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 13h et 14h à 18h
Entrée gratuite
Visites commentées tous les mercredis à 16h
Pour les groupes (libres ou accompagnés) réservation obligatoire par mail : visites@ville-montpellier.fr

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Actualités

Voir toutes les actualités

webcam montpellier

webtv montpellier

CARTES MONTPELLIER

plateforme E-services

montpellier au qotidien - signaler un désagrément

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

En raison de la crise sanitaire, l'horaire d'ouverture de l'Hôtel de Ville est le suivant :
Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30

Horaires spécifiques des services accueillant du public