Actualités

Toutes les actualités

Montpellier agit au quotidien contre la pollution de l’air : résultats de l'étude ATMO Occitanie 2022

Actualité publiée le 29/06/2023

Depuis 2020, la Métropole a engagé de nombreuses actions, notamment en matière de mobilité, pour proposer des alternatives aux transports carbonés et à l'autosolisme, afin d'œuvrer en faveur de la transition écologique et l’amélioration de la qualité de l'air sur notre territoire. Ces actions portent leurs fruits : le nombre de personnes exposées chroniquement au seuil limite de dioxyde d'azote a été divisé par deux entre 2021 et 2022.
Montpellier agit au quotidien contre la pollution de l’air : résultats de l'étude ATMO Occitanie 2022Voir l'image en grand

Circulation et qualité de l’air : le nombre de personnes exposées au seuil limite de dioxyde d'azote a été divisé par deux entre 2021 et 2022

ATMO Occitanie vient de publier ses résultats d’évaluation de la qualité de l’air sur Montpellier Méditerranée Métropole en 2022  : 700 à 2 250 personnes exposées à un dépassement de la valeur limite en 2021 contre 350 à 1 300 personnes en 2022.

Voir l'image en grand

A titre de comparaison, en ce qui concerne la baisse des émissions de NO2, la diminution montpelliéraine est plus importante que dans d'autres villes de la Région.

Focus sur les mobilités

L’impact des mobilités est notamment mesuré par le NO2 et les transports sont à l’origine de 78% des émissions d’oxydes d’azote (NOx) sur le territoire métropolitain. Ainsi, s’agissant des mobilités :

  • Les concentrations de dioxyde d’azote sont en baisse par rapport à 2021 : - 9% sur le fond urbain et - 13% à proximité du trafic ;
  • Le nombre de personnes exposées au seuil de 40 microgrammes par mètre cube par an diminue, tout comme l’étendue des zones d’expositions.

Le transport routier représente 78% des émissions de dioxyde d'azote (NO2).

« Dans le cadre de son partenariat avec Montpellier Méditerranée Métropole, Atmo Occitanie évalue la qualité de l’air sur le fond urbain et à proximité de zones influencées par le trafic routier. La Métropole est particulièrement attentive aux émissions de ses transports puisqu’elles sont responsables à 78% des émissions d’oxydes d’azote.

Les résultats publiés aujourd’hui permettront ainsi à Montpellier Méditerranée Métropole de mieux appréhender cette thématique sur son territoire et notamment sur l’exposition aux oxydes d’azote. »

Dominique TILAK, Directrice Générale d'Atmo Occitanie

« Les alertes du GIEC et les recommandations sanitaires de l'OMS nous obligent. A Montpellier, nous répondons par le volontarisme : nous voulons démultiplier nos actions de décarbonation et de protection de la santé. La transformation engagée sur nos mobilités est un levier majeur de la transition écologique et solidaire de notre territoire.

Aujourd’hui, les résultats présentés par Atmo Occitanie sur l’impact de nos déplacements et les expositions au dioxyde d’azote NO2 confortent cette dynamique : faire deux fois plus ! »

Michaël DELAFOSSE

Montpellier multiplie ses actions pour des transports "propres" et la baisse des émissions de polluants atmosphériques et gaz à effet de serre

Plusieurs engagements ont déjà vu le jour, d'autres actions se déploient :

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30 sauf le jeudi de 10h00 à 19h00

Horaires spécifiques des services accueillant du public

Contactez-nous en LSF ou par écrit