Actualités

Toutes les actualités

Exposition "Machaou" du 6 au 28 juin 2020 à l'espace Saint-Ravy

Actualité publiée le 04/06/2020

Pour sa réouverture, l’Espace Saint-Ravy accueille les artistes Noureddine BENHAMED, Dorra MAHJOUBI et Sanaa MEJJADI. Le titre de leur exposition « MACHAOU » signifie « Il était une fois… » en tamazigh (langue berbère), mot par lequel les femmes amazighes commencent la narration des contes. Une belle façon pour ces trois artistes d’origine maghrébine de parler de leur rencontre et de faire dialoguer leurs œuvres, inspirées par des représentations socio-culturelles communes.
Exposition "Machaou" du 6 au 28 juin 2020 à l'espace Saint-RavyVoir l'image en grand

Ouverture samedi 6 juin à partir de 13h (sans vernissage)

« Nous nous sommes rencontrés à Montpellier, trois jeunes artistes de la même culture nord-africaine mais de pays différents. Au départ, c’est l’art qui nous a rassemblés. Nous avons ensuite compris que nos parcours, aussi différents qu’ils soient, avaient une influence commune sur nos pratiques artistiques indépendantes. Nous avons remarqué que malgré nos différences nous avons établi, chacun de manière indépendante, une pratique artistique voisine, usant des mêmes matériaux, des mêmes sources, et du même contexte créatif.

Nous avons par ailleurs constaté l’empreinte évidente de la question féminine dans notre démarche. Sanaa puise sa source d’inspiration des femmes tisseuses et des instants magiques qu’elle a partagés avec elles durant son enfance au Maroc ; Noureddine va à la recherche de la femme fondatrice et garante d’une culture : celle que nous portons en nous car elle a construit notre identité pierre par pierre ; Dorra la présente à travers le prisme des frontières imposées par les sociétés, par les choix personnels et collectifs, par le processus de l'émigration-immigration. »

A cela vient s’ajouter leur rapport à la culture européenne. Ayant choisi de vivre en France, cette implantation leur permet d’avoir un regard transversal avec lequel ils composent : « notre attachement à la dualité entre les deux rives de la méditerranée se traduit de manière complexe mais évidente par notre regard créatif et notre rapport aux questions à la fois de notre pays d’origine et de notre pays d'accueil. […] Au moment où les sentiments d'urgence - climatique, migratoire ou d'identité - se bousculent, et devant le dilemme de la nationalité, Dorra a opté pour la citoyenneté méditerranéenne et a réfuté toute notion de frontière politique pour mieux interroger les frontières intimes à l’intérieur des personnes qui sont traversées par le processus d’émigration-immigration; car, comme elle l'affirme avec la force de sa conviction naturelle : prendre racine de chaque côté de la mer c’est affronter sans cesse l’absence, c’est accepter de se bâtir en silence, c’est paradoxalement exister deux fois et n’exister qu’à moitié. »

L’art est un tissage de plusieurs influences et expériences, une rencontre entre le monde et l’artiste : de cela naît le geste créateur. Tel fut le cas pour Sanaa : bouleversée par les silences de la vallée de Ouirgane lors d’un voyage dans le Haut Atlas marocain - l’harmonie des arbres, de la terre et de ses habitants - elle ressent alors le besoin de peindre. Elle emprunte aux arbres de Ouirgane, leur force, leur fragilité, leur silence, leur musicalité. Elle les traduit par des points et des lignes, des superpositions. Elle fait se rencontrer l’art pictural et l’art textile dans lequel elle a été bercée au milieu des femmes tisseuses de sa famille. Son pinceau se mêle aux fils de coton et de laine et transforme les vibrations invisibles de la nature en œuvre plastique.

Observer le monde, s’en imprégner et traiter les questions actuelles qui nous relient tous, voilà ce que l’art peut offrir. Noureddine revendique cette approche engagée : « au cœur de mes dispositifs je conçois et réalise des pièces en fonction d'un lien direct ou métonymique, en m'appropriant ce qu'elles produisent, induisent et impliquent. Mon questionnement porte sur ce qui se cache derrière les images, en mettant en scène des actions filmées inspirées de faits divers, d’événements d’actualités, pour instaurer une vraie réflexion sur notre société. Il s’agit d’aller puiser les choses dans leurs origines, et d’expérimenter la complexité des êtres et du monde pour mieux appréhender les réalités. J'établis un dialogue permanent entre vécu et histoires : deux éléments qui me permettent de circuler entre passé et avenir.

Mon travail met en place des procédés fonctionnels et des incursions documentaires, qui dans un langage pluridisciplinaire se situent essentiellement dans le champ de l'expérimentation, un va-et-vient entre la réalité et la fiction. Parallèlement et dans le même geste, je travaille le visible, en le contextualisant dans un espace/temps, sous forme de paroles, textes, images et vidéo. La forme devient une écriture qui évolue en un geste physique. »

Il y a beaucoup de générosité dans l’art de ces trois artistes qui ont su développer un langage riche, aux multiples influences, tissant un lien interculturel et intergénérationnel. Une approche empreinte de temporalité et de transmission, qui raconte le monde, ses rouages et ses questionnements. 

Biographies :

Noureddine BENHAMED, artiste plasticien originaire de la ville de Tlemcen est diplômé de l'école régionale des beaux-arts d'Oran en Algérie. En perpétuelle recherche de nouvelles techniques et d'inspirations, il prépare le diplôme national supérieur d'expression plastique à l'école des beaux-arts de Nîmes. Il définit son expression artistique comme une description abstraite ou réelle de l'actualité.

Dorra MAHJOUBI est née à Tunis, en Tunisie. Licenciée en droit, puis en arts visuels à l'institut des beaux-arts de Tunis, elle a complété son parcours par un master de recherche en histoire de l'art contemporain à Montpellier.

Sanaa MEJJADI née en 1977 à Casablanca au Maroc, vit et travaille à Montpellier depuis 2009. Elle est diplômée en arts plastiques et design d’intérieur. Elle entreprend sa recherche artistique après une expérience de 10 ans dans la création d’univers fantastiques pour les jeux vidéo : lors d’un voyage dans le Haut-Atlas marocain, elle est bouleversée par les silences de la vallée de Ouirgane, l’harmonie des arbres, de la terre et de ses habitants. Depuis, elle ressent le besoin de peindre.

 

Espace Saint-Ravy
Place Saint-Ravy – 34000 MONTPELLIER
Du mardi au dimanche de 13h à 19h.

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Actualités

Voir toutes les actualités

webcam montpellier

webtv montpellier

CARTES MONTPELLIER

plateforme E-services

montpellier au qotidien - signaler un désagrément

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

En raison de la crise sanitaire, l'horaire d'ouverture de l'Hôtel de Ville est le suivant :
Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30

Horaires spécifiques des services accueillant du public