Actualités

Toutes les actualités

Retour sur la 2ème réunion publique de concertation ANRU copropriété Cévennes

Actualité publiée le 25/04/2019

PRU Copropriété les Cévennes, mercredi 17 avril 2019, à la maison pour tous Paul Émile Victor
Retour sur la 2ème réunion publique de concertation ANRU copropriété CévennesVoir l'image en grand

De nombreux habitants étaient présents le jeudi 17 avril 2019, à la maison pour tous Paul Émile Victor, pour assister à la deuxième réunion de concertation sur le projet de renouvellement urbain de la copropriété Cévennes, en présence de :

  • Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole,
  • Chantal Marion, Déléguée à l'Urbanisme et l'Aménagement foncier opérationnels et Vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole
  • Jean-Marc Di Ruggiero, adjoint au maire délégué au quartier Cévennes.
  • Annie Yague, adjointe au maire, vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, déléguée à la cohésion sociale et à la politique de la ville
  • Yves Nurit, directeur général adjoint des Services à Montpellier Méditerranée Métropole
  • Ouahiba Toumi, chef de projet à la Serm/SA3M
  • Stéphane Barriquand, architecte

« C'est un sujet complexe, mais aujourd'hui nous allons entamer cette deuxième réunion sur la fabrication du projet de renouvellement de la copropriété des Cévennes (PRU) qui sera portée devant l'ANRU, Agence nationale pour la rénovation urbaine. Je souhaite faire part aux habitants de façon récurrente de l'évolution de ce projet. La première réunion du 14 mars a permis de d'ajouter d'autres propositions. J'ai rencontré la directrice de l'école Julie Daubié, ainsi que les enseignants et les parents d'élèves. Il en résulte que nous devons modifier l'ensemble de l'espace public de la rue de l'Aqueduc et le cheminement et envisager la reconstruction de l'école elle-même. La reconstruction de l'école est donc introduite dans le PRU », annonce Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole.

etour réunion publique ANRU Cévennes

Le programme de la réunion se répartit ainsi :

1. Identifications des points noirs
2. Identifications des objectifs
3. Identification des premiers principes d'aménagement

« Nous essayons de dégager les points d'amélioration et de résoudre les points noirs dans les copropriétés Cévennes I, Cévennes II, le Parc des Arceaux, les groupes scolaires Brès-Daubié et l'allée de l'Aqueduc. J'envisage d'acquérir la villa située au 190, rue de l'Aqueduc pour améliorer l'espace et la circulation», précise Philippe Saurel

1 - Identification des points noirs

Sécurité et « zones de non droit » : ambiances anxiogènes (y compris box sous dalle)

- Incivilité et délinquance
- regroupement et troubles à la tranquillité résidentielle

Propreté : mauvaise répartition des points de collecte et espaces délaissés

- point d'apports volontaires générant un effet lasse
- espaces délaissés- dépôts sauvages

Accessibilité et circulations : problèmes d'accès pour les services (urgences, secours, collecte des ordures ménagères)

« Cela créée un ambiance anxiogène » indique Philipe Saurel

Accessibilité et circulations : problèmes d'accès au gymnase, au groupe scolaire, au collège...

Stationnement et question des box garages

Dysfonctionnents liés aux commerces sur l'avenue Louis Ravas

  • manque de lisibilité des enseignes
  • problèmes d'accessibilité
  • manque de qualité du bâti et des devantures
  • manque de propreté

Voiries et Réseaux Divers très vétustes et dégradés face à un budget copropriété limité et contraint :

  • fuites eaux usées dans nappe phréatique : risque de santé publique
  • fuites réseau d'adduction d'eau potable : surcoûts supportés par les copropriétaires.
  • Eclairage extérieur inadapté et non entretenue,
  • Etat des voiries très dégradé
  • Espaces verts et boisés insuffisamment entretenus

2- Identification des objectifs

Intervenir sur le cœur du quartier, afin de répondre aux enjeux sociaux, urbanistiques et économiques

Rappel :

Les 4 principes fondateurs du projet de renouvellement urbain

« Pour que la copropriété des Cévennes ne reste pas une enclave et pour faciliter la gestion des copropriétés. De plus la qualité thermique des appartements doit être maintenue, cela demande des aménagements dans la structure des bâtiments », indique Philippe Saurel

  • Ouvrir la copropriété sur son environnement
  • Dynamiser l'attractivité résidentielle et les commerces
  • Faire des unités résidentielles à taille humaine
  • Requalifier le bâti et réduire la précarité énergétique

• Ouvrir la copropriété sur son environnement

- Desservir tous modes (piétons, cycles,...) et sécuriser le quartier : particulièrement les équipements publics (écoles, gymnases, collège et son gymnase)
- Ouvrir le quartier pour éviter les « zones de non droit » en le connectant à l'espace environnant (Louis Ravas et Paul Rimbaud)
- Faire des aménagements qui évitent les flux de transit et les vitesses excessives entre Ravas et Rimbaud

A court terme :
- Apaiser les usages sur les toits des dalles pour éviter les conflits de voisinage
- Sécuriser les box sous dalle

A moyen terme :
- Reconfigurer les espaces occupés par les dalles

• Dynamiser l'attractivité résidentielle et les commerces

- Collecter les ordures ménagères en marche avant avec une aire de présentation des containers par immeuble
- Permettre l'accès à chaque bâtiment pour les véhicules des services de sûreté, sécurité, secours et d'aide à la personne
- Organiser/redynamiser les commerces le long des grands axes
- Respecter les espaces verts et boisement existants et développer un environnement végétal valorisant, y compris sur les secteurs à caractère très minéral

• Faire des unités résidentielles à taille humaine

- Créer une copropriété par bâtiment par la scission de la grande copropriété des Cévennes. Desservir chaque copropriété depuis l'espace public et reconstituer un parking privé par logement au plus près de chaque immeuble
- Raccorder chaque résidence aux espaces publics (VRD)

• Requalifier le bâti et réduire la précarité énergétique

- Poursuivre la réhabilitation globale y compris thermique des immeubles en accompagnant les copropriétaires qui le souhaitent

Premier temps d'échanges avec les habitants

 Retour réunion publique ANRU Cévennes

Monsieur le maire présente la liste des objectifs à valider et demande aux habitants d'en proposer d'autres afin de les intégrer dans le dossier qui sera présenté à l'ANRU, le 30 avril.

« Exceptionnellement, nous allons ouvrir le débat sur la validation des objectifs », annonce Philippe Saurel

Listes des objectifs à valider :

  • Desservir tous modes (piétons, cycles,...) et sécuriser le quartier : particulièrement les équipements publics (écoles, gymnases, collège et son gymnase)
  • Ouvrir le quartier pour éviter les zones de non droit en le connectant à l'espace environnant (Louis Ravas et Paul Rimbaud)
  • Faire des aménagements qui évitent les flux de transit et les vitesses excessives entre Ravas et Rimbaud
  • A court terme : Apaiser les usages sur les toits des dalles pour éviter les conflits de voisinage, Sécuriser les box sous dalle
  • A moyen terme : Reconfigurer les espaces occupés par les dalles
  • Collecter les ordures ménagères en marche avant avec une aire de présentation des containers par immeuble
  • Permettre l'accès à chaque bâtiment pour les véhicules des services de sûreté, sécurité, de secours et d'aide à la personne
  • Organiser/Redynamiser les commerces le long des grands axes
  • Respecter les espaces verts et boisements existants et développer un environnement végétal valorisant (y compris sur les secteurs à caractère très minéral)
  • Créer une copropriété par bâtiment par la scission de la grande copropriété des Cévennes. Desservir chaque copropriété depuis l'espace public et reconstituer une place privée/logement au plus près de chaque immeuble
  • Raccorder chaque résidence aux espaces publics (VRD)
  • Poursuivre la réhabilitation globale y compris thermique des immeubles en accompagnant les copropriétaires qui le souhaitent

Fatima : J'ai besoin d'en savoir un peu plus à propos des box et des dalles. De plus, l'arrêt de tram Pergola est loin et n'est pas suffisant.

Monsieur le maire : Pas de réponse technique aujourd'hui, on détermine les programmes et il sera possible de travailler de manière plus technique lors des ateliers. Aujourd'hui nous définissons les objectifs. Je présenterai le dossier final devant l'ANRU en décembre 2019.
Concernant les transports, un des objectifs du PRU est bien de desservir tous modes et sécuriser les équipements publics. On entend par mode, les transports en commun, les véhicules, les piétons, et les vélos, etc.

Fabrice : Il convient de dynamiser l'avenue Louis Ravas, c'est un axe fréquenté, encombré et dangereux.

Monsieur le maire : Le PRU prévoit des aménagements pour maîtriser les flux sur cette voie.

Rémy : Combien de temps vont durer les travaux dans le cadre de ce PRU ? La Ville a-t-elle les moyens d'entreprendre de tels aménagements ?

Monsieur le maire : La rénovation du quartier Petit Bard aura duré 15 ans, celle de la Mosson 20 ans. Les premiers travaux ne débuteront sur ce quartier que dans cinq ou six ans. Ce projet je souhaite le construire avec vous. Il faut défendre les financements dans l'immédiat.

Marie-Claude : L'avenue Louis Ravas est accidentogène. La piste cyclable est à refaire, ou à repeindre dans l'immédiat. Je demande que des arbres soient plantés. Pouvez-vous aussi limiter les autorisations de construire là où les voies sont étroites ?
Monsieur le maire : Nous allons faire des aménagements pour limiter les vitesses excessives. Planter des arbres, fait partir des objectifs, c'est essentiel pour lutter contre le CO2. Ils ont aussi une utilité thermique, de lutte contre les inondations... Concernant les autorisations, l'impact des nouveaux logements est intégré à la conception même des projets, afin qu'il soit correctement géré ensuite, sans nuisances.

Karima : Le réaménagement des voiries est nécessaire, je crains que le quartier Cévennes devienne un lieu de transit entre les avenues Louis Ravas et Arthur Rimbaud.

Monsieur le maire : Notre objectif : faciliter la vie des habitants, ouvrir la copropriété sur son environnement, sécuriser les équipements, desservir et sécuriser le quartier et particulièrement les équipements publics. Mon objectif : capter les financements et inscrire dans le marbre la rénovation urbaine.

Yazid : Il y a eu des travaux de réhabilitation sur la copropriété Cévennes 1. Les factures restent élevées, le gain thermique n'est pas assez important. Certains travaux ont été facturés trop cher au syndic.

Monsieur le maire : Il faut que les copropriétés soient mieux gérées, à une échelle qui le permette. C'est justement pour cela que la scission de ce qui est encore une seule grande copropriété est un des objectifs majeurs du projet de renouvellement urbain.

Magali : J'ai besoin de mieux comprendre l'objet de tous ces aménagements, je m'interroge.

Monsieur le maire : Je précise que le sens de ma demande aujourd'hui est de pouvoir définir un dossier pour l'ANRU et cette démarche, je veux l'effectuer avec vous. Les objectifs de ce PRU sont notamment de permettre l'accès des véhicules de secours, d'ouvrir le quartier pour éviter les « zones de non droit ».

Francis : Je fais partie d'un collectif de quartier, nous aimons notre quartier. Nous devons ouvrir le quartier vers le centre-ville et lui donner de l'oxygène. Il nous faut sortir de ce triangle des Bermudes et créer une passerelle pour les enfants et les collégiens vers le collège Simone Veil.

Monsieur le maire : Desservir la quartier par tous les modes (piétons, cycles,...) et sécuriser les équipements publics (écoles, gymnases, collège et son gymnase) est dans les objectifs prioritaires du PRU.

Jacky : A propos des espaces verts, se pose le problème de leur entretien. Il y a une contradiction entre la création de voirie nouvelle et la création d'espaces verts.

Monsieur le maire : Les espaces verts ont toute leur place dans l'espace public. Le classement des espaces verts dans le domaine public est un objectif à atteindre.

Jacky : Il convient d'ouvrir le quartier pour éviter les zones de non droit, qui créent des problèmes d'insécurité et de circulation.

Monsieur le maire : Exact : ouvrir le quartier pour éviter les « zones de non droit » en le connectant à l'espace environnant (Louis Ravas et Paul Rimbaud) et faire des aménagements qui évitent les flux de transit et les vitesses excessives.

Pascal : Que pensez-vous faire sur la sécurisation des box. Il y a un problème de stationnement sur le quartier, beaucoup d'épaves... Par ailleurs, il y a une vraie question de circulation, sécurité sur le carrefour Ravas-Rimbaud

Monsieur le maire : La question des box est partie intégrante du projet. Un objectif va être ajouté sur le « traitement du problème des épaves en grand nombre ». Un second objectif sera ajouté concernant le traitement du carrefour d'accès au quartier.

Louisa : Beaucoup d'inondations avenue Paul Rimbaud...

Monsieur le maire : La résolution des problèmes hydrauliques est intégrée dans les objectifs du PRU, qui comprend une intervention sur les réseaux.

Hervé : Je suis ravi de ces deux réunions, mais je crains que l'ouverture du quartier apporte d'autres flux et ne produise des nuisances...

Monsieur le maire : Faire des aménagements qui évitent les flux de transit et les vitesses excessives est un des objectifs du projet.

Hervé : Concernant la scission des copropriétés, elle existe de fait...

Monsieur le maire : Elles sont parfois scindées physiquement mais pas juridiquement, cela change tout. Nous devons y remédier.

Léïla : Je vous remercie monsieur le maire pour le bac végétalisé, les enfants sont ravis. Nous y avons planté des fleurs. Au niveau de la dalle, serait-il possible de la végétaliser et d'installer des jeux pour les enfants

Monsieur le maire : L'aménagement des espaces accessibles au public fait partie des objectifs. La possibilité de faire des aires de jeux est d'ores et déjà intégrée au projet.

Thérèse : la circulation est très compliquée, notamment vers l'arche.

Monsieur le maire : C'est pour cela qu'il faut améliorer le stationnement et réaliser moins de voies privées.

Liste des objectifs ajoutés :

-  Aménager le carrefour d'accès au quartier (Ravas-Rimbaud)
- Traiter le problème des épaves en grand nombre

3- Identification des premiers principes d'aménagement

« Il faut refabriquer l'urbanisme », explique Philippe Saurel.

• Perméabilité douce : affirmer un maillage public

- Minimiser les effets des bâtiments écrans en ouvrant des vues
- Créer des cheminements doux (piétons, vélos) confortables, sécurisés et facilement repérables à travers le site
- Relier les polarités, les équipements et les transports en commun
- Réaffirmer le chemin de l'aqueduc comme liaison urbaine majeure
- Aménager des parvis et accès aux équipements publics

• Accroches urbaines : reconfigurer les espaces publics majeurs

- Réaménager des espaces cohérents : contre-allées, stationnement, continuités piétonnes, livraisons, liaisons pieds de façades-espace public...
- Donner accès aux équipements publics depuis les voiries publiques
- Aménager des espaces publics de jeux
- Affirmer et sécuriser les traversées de voiries pour les piétons sur Ravas et Rimbaud

• Une action forte sur les bâtiments

- Rationnaliser les stationnements sur la base 1 place/logement
- Réattribuer des jardins privatifs dans le cadre de la résidentialisation
- Intervenir sur les rez de chaussée/commerces des «barres» (accès, jardins...)
- Démolitions ciblées en fonction des besoins du projet (ex : les dalles de stationnement)

• Les équipements comme interface avec le quartier

- A court terme, reconfigurer les accès piétons et véhicules au groupe scolaire
- A moyen terme, démolir/reconstruire le groupe scolaire pour en améliorer les accès aux élèves, parents et enseignants
- Rendre le gymnase accessible depuis l'espace public

• Un quartier passant : une voirie de desserte locale

- Eviter le transit et les «shunts» véhicules
- Permettre l'adressage de toutes les copropriétés et des éventuels lots constructibles
- Permettre un service public normal (ordures ménagères/sécurité)
- Une nouvelle domanialité conditionnée par le nombre de place de stationnement/logements des bâtiments

PROCHAINES ETAPES
- Une enquête clientèle auprès des utilisateurs des commerces en avril
- un diagnostic sur la sécurité et sureté publique en avril-mai auprès des acteurs locaux et des copropriétés
- processus ce scission de la copropriété : des rencontres entre l'administrateur provisoire et les représentant de chaque immeuble, prochainement

Second temps d'échanges avec les habitants

Les habitants ont pu directement interroger Philippe Saurel sur certaines de leurs préoccupations relatives à ce projet de renouvellement urbain de la copropriété Cévennes.

« Je reviendrai vers vous systématiquement », affirme Philippe Saurel

Danièle signale les difficultés d'accès à l'allée de l'Aqueduc et demande un point d'eau car plusieurs incendies se sont déclarés. « C'est urgent, il faudrait aussi un système de vidéo surveillance.

Monsieur le maire invite Jean-Marc Di Ruggiero, délégué du quartier Cévennes à se rendre sur place avec Danièle pour évaluer la situation.

Kheira considère que la difficulté d'accès à l'allée de l'Aqueduc pénalise les enfants. Elle s'inquiète également de l'avenir de la maison de quartier Chabrol et des activités durant les travaux.

Monsieur le maire indique que la Ville va tenter d'acquérir la villa située en face du groupe scolaire et que la reconstruction de l'école est intégrée dans le PRU. Concernant la maison de quartier, elle sera rénovée et donc fermera le temps des travaux.

Rabah demande si l'acquisition de la villa va permettre d'élargir la voie de l'Aqueduc. Il demande à ce que la scission soit priorisée. Enfin, les containeurs OM jaunes sont toujours absents.

Monsieur le maire précise que l'acquisition de la villa participera à la création d'un parvis pour l'école qui sera reconstruite et une zone de retournement pour les pompiers. Concernant la scission, c'est un objectif important. Le travail est engagé pour y parvenir.
La collectivité sera davantage capable d'accompagner les copropriétés à partir de septembre 2019. Une meilleure répartition des bacs jaunes/gris sera mise en place par copropriété.

Hervé, toujours à propos de l'allée de l'Aqueduc, demande comment va-t-elle être agrandie ?

Monsieur le maire rappelle que cette allée est protégée au titre de monuments historiques, mais qu'il est possible d'en améliorer l'accès avec la reconstruction de l'école, en créant un parvis. Avec la reconstruction de l'école, la configuration du quartier sera modifiée.

Hervé demande si des expropriations seront effectuées.

Monsieur le maire indique que pour les grands travaux seront lancées des procédures de déclarations d'utilité publique, soumises à l'avis de l'Etat. Tout dépend de nos choix et des possibilités de financement.

André demande un poste de police dans le quartier et interroge le maire sur la scission des copropriétés et la sécurisation des espaces.

Monsieur le maire indique que les habitants pourront participer à des ateliers pour donner leur avis sur les problématiques techniques et spécifiques.
« La police municipale n'a pas les mêmes prérogatives que la police nationale. Concernant la police de sécurité du quotidien, j'ai obtenu 30 policiers principalement sur la Mosson, mais une partie peut être affectée dans d'autres quartiers. »

Thérèse, quant à elle craint les nuisances car le tracé de la 2ème boucle passe au milieu du parc des Arceaux.
Monsieur le maire rappelle que rien ne se fera sans concertation. Ce ne sont que des principes pour l'instant. « Je souhaite que les Cévennes retrouvent une respiration ».

Sophie pense aux collégiens qui traversent le parc et imagine une piste cyclable et piétonne, mais se demande comment concilier à la fois une voie piétonne et une voie de circulation.

Monsieur le maire explique que nous sommes dans des schémas d'intentions pour le moment, tout est à chiffrer avant de présenter le dossier à Paris et Monsieur le Maire rappelle que son souhait a été de présenter les objectifs et premiers principes aux habitants, avant de les présenter à Paris, à l'ANRU.

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Actualités

Voir toutes les actualités

webcam montpellier

webtv montpellier

CARTES MONTPELLIER

plateforme E-services

montpellier au qotidien - signaler un désagrément

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Horaires d'ouverture de l'Hôtel de Ville :
Les lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h30 à 17h30
Le jeudi de 10h à 19h

Horaires spécifiques des services accueillant du public