40ème Anniversaire du 10 mai 81

Exposition photo digitale : « Le Président à Montpellier » 10 mai 1981 – 10 mai 2021.
Voici 40 ans, la France élisait François Mitterrand président de la République française, 1er président de gauche sous la Vème République. La Ville de Montpellier, à travers une exposition photo digitale retraçant les visites du Président Mitterrand à Montpellier, a tenu à célébrer l’anniversaire de l’élection du 10 mai 1981, véritable moment d’histoire, symbole d’espoir et d’avenir pour tout un pays.

François Mitterrand a effectué plusieurs voyages présidentiels à Montpellier à l’occasion de manifestations importantes comme la visite d’Antigone en mars 1985, l’inauguration d’Euro-Médecine en novembre 1986, l’inauguration du siège du Conseil général en janvier 1988 ou encore le sommet franco-espagnol en novembre 1988.

Le candidat aux élections présidentielles a tenu également des meetings électoraux à Montpellier au cœur du « Midi rouge », qui l’avait placé en tête devant le Général de Gaulle lors de l’élection présidentielle de 1965, en 1981 et 1988.

Vous êtes invités à revivre ces années avec une sélection, par les Archives municipales, d’une quarantaine de photos représentatives de ces déplacements présidentiels.

Edito de M. Delafosse

Je me souviens de la joie de mes parents, le soir du 10 mai 1981, lorsque le visage de François Mitterrand est apparu à l’écran. J’étais trop jeune pour le saisir à l’époque, mais l’élection du premier président de gauche de la Ve république était alors un symbole d’espoir et d’avenir pour une grande partie du pays. Je suis un enfant de la génération Mitterrand : de mon éveil au monde à mon premier vote, il a été celui qui parlait au nom de la France. Aujourd’hui, il est une figure de son histoire. Mon regard politique, ma conscience de gauche, mon engagement militant se sont forgés sous ses deux septennats.

Je suis heureux de lui rendre hommage, à l’occasion du 40e anniversaire de son élection à la présidence de la République, en vous proposant cette exposition numérique qui évoque ses visites à Montpellier. En 1985, François Mitterrand était venu découvrir le nouveau quartier Antigone. En 1988 il signait avec Felipe Gonzalez, premier ministre espagnol, un protocole d’accord au cours d’un sommet entre nos deux pays. Candidat à sa réélection, il donna en 1988 un meeting à Montpellier, au cœur de ce « Midi rouge » qui l’avait placé en tête devant le Général de Gaulle dès 1965, et qui lui confirmera son adhésion en 1981, puis 1988. Avec encore son discours sur la liberté et la responsabilité de la presse écrite prononcé en 1991, le Président honora notre ville de sa présence à sept reprises entre 1981 et 1995.

François Mitterrand était un homme du verbe, d’une culture immense, un grand lecteur qui rappelait sans cesse que la France est un pays de littérature. Il fut surtout l’homme de la paix et nous gardons tous en mémoire l’image d’un Président de la République main dans la main avec le Chancelier allemand Helmut Kohl, à l’occasion du 70e anniversaire de Verdun.

Lors de ses deux septennats, il porta haut les idéaux de la gauche dans son combat pour la justice sociale, au service de l’éducation. La France lui doit tant d’avancées décisives : l’abolition de la peine de mort, la retraite à 60 ans, la 5e semaine de congés payés, le RMI, le prix unique du livre qui sauva les librairies et l’essor des radios libres, des étapes importantes de la décentralisation...

La gauche n’a pas vocation à se complaire dans la contestation stérile mais à gouverner au service de l’intérêt général. Les idées, les valeurs traversent les âges. Pas les appareils. François Mitterrand l’avait bien compris, qui fit d’une SFIO alors fatiguée un Parti socialiste conquérant, instrument de dialogue et d’alliance avec les radicaux et les communistes. Il faut aujourd’hui apprendre de l’histoire pour répondre notre tour aux enjeux de notre époque : la laïcité, la justice sociale, l’écologie.

Alors que beaucoup de femmes et d’hommes de gauche semblent déboussolés, désorientés, j’aimerais leur dire que la fidélité aux valeurs, à notre histoire, dessine un chemin possible. Au-delà des événements, cette rétrospective nous le rappelle, en nous replongeant dans ces années où justice, progrès social et solidarité, ces valeurs de gauche, étaient déjà symboles de changement et d’espoir.

Michaël Delafosse, Maire de Montpellier et Président de Montpellier Méditerranée Métropole 

Mars 1985

1er mars : Georges Frêche présente une maquette d'Antigone et du projet du Corum, à François Mitterrand.

Juin 1985

24 juin 1985 : Visite officielle du Président, qui est reçu à la Mairie par Georges Frêche. Il prononce, ensuite, un discours au conseil régional. 

Novembre 1986

4 novembre 1986 : Visite du salon International Euromédecine (2e édition) et réception à l'Hôtel de Ville.

Novembre 1988

23 & 24 novembre 1988 : Sommet annuel Franco-Espagnol à Montpellier. Le 1er ministre Espagnol Felipe Gonzalez est reçu à Montpellier par le Président Mitterrand, suite à un attentat commis la veille à Madrid par l'E.T.A : la lutte anti-terroriste est au centre des entretiens.

Janvier 1988

12 janvier 1988 : Visite de l'Hôtel du Département - François Mitterrand lance le triplement de l'aéroport International de Montpellier.

Avril 1988

19 avril 1988 : Dernier meeting avant le 1er Tour des Présidentielles à Richter. Lors de ce déplacement, il est accompagné de Michel Rocard, avec lequel il s'est rendu au Pic Saint-Loup.

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

En raison de la crise sanitaire, l'horaire d'ouverture de l'Hôtel de Ville est le suivant :
Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30

Horaires spécifiques des services accueillant du public