Agora des Savoirs 2023-2024

L'Agora des savoirs est de retour pour une nouvelle édition. Lors de ce deuxième cycle, 6 rencontres sont prévues du 24 janvier au 24 avril 2024 au centre Rabelais, gratuites et ouvertes à tous dans la limite des places disponibles.

Programme du 24 janvier au 24 avril 2024

Mercredi 24 janvier à 19h

Camille Froidevaux-Metterie « Un si gros ventre. Expériences vécues du corps enceint » (Stock, 2023)

Agréable ou pénible, exaltante ou angoissante, intime et sociale, la grossesse est une expérience à la fois profondément individuelle et éminemment politique.

Parce que la maternité a longtemps été le destin « naturel » des femmes, il leur a fallu s’en affranchir et conquérir la liberté de choisir d’être mères ou pas. Mais, aussi libre soit-il, le choix de la maternité n’en reste pas moins synonyme de charges et de doutes, y compris — et peut-être même surtout — durant la période de gestation. Être enceinte, c’est se soumettre aux regards, aux commentaires et aux normes qui prennent le contrôle de ce si gros ventre.

La philosophe Camille Froidevaux-Metterie a passé du temps en immersion dans une maternité, elle y a rencontré des femmes enceintes qu’elle a interrogées sur leur expérience vécue du corps enceint. À travers ces paroles singulières qui disent la troublante transformation physique, les sentiments de joie ou de rejet, les innombrables injonctions — au silence, au bonheur, au poids idéal —, c’est le double mouvement de l’aliénation et de la réappropriation du corps des femmes qui se déploie.

En pensant ce qui ne se pense pas, en questionnant ce qui est considéré comme naturel, Camille Froidevaux-Metterie poursuit son travail d’élaboration d’un féminisme incarné qui place l’intime des corps sur le chemin de la libération.

Camille Froidevaux-Metterie est philosophe et professeure de science politique à l’université de Reims Champagne-Ardenne. Elle est l’autrice de La Révolution du féminin (Gallimard, 2015), Seins. En quête d’une libération (Anamosa, 2020), Un corps à soi (Seuil, 2021), et d’un premier roman, Pleine et douce (Sabine Wespieser, 2023).

Librairie partenaire : Fiers de lettres

Projection du film documentaire "Les petits mâles" jeudi 25 janvier à 19h30

Cinéma Nestor Burma, 2 rue Marcellin Albert, Montpellier

Projection-débat en compagnie du réalisateur Laurent Metterie et de Camille Froidevaux-Metterie, conseillère scientifique.

Tarif individuel : 6,5 € - Tarif réduit : 5€

En savoir plus

Mercredi 7 février 2024 à 19h

Clotilde Leguil « L’ère du toxique » (PUF, 2023)

Le terme de toxique, d’un siècle à l’autre, semble avoir changé de signification. Du sens propre, concernant les paradis artificiels et les stupéfiants en tout genre, nous sommes passés à un sens métaphorique.

Quelle est cette substance nouvelle, qui s’est glissée entre les êtres, qui se faufile entre les interstices du monde, entre les mots et les choses, et qui dit notre fragilité et notre angoisse ? Le toxique désigne ce qui vient empoisonner nos vies, soumises à des discours qui nous prennent au corps.

Si la flèche du toxikon nous vient des Grecs, elle a accompli une trajectoire traversant l’Histoire pour se planter dorénavant dans la chair de chacun. Les prémices du toxique peuvent être trouvées dans les tourments de Törless, le héros de Musil, mais aussi dans la maladie d’amour dont souffre Emma, l’héroïne de Flaubert, comme empoisonnée par sa propre jouissance. Pour explorer cette hybris nouvelle, Clotilde Leguil démontre avec Lacan la dimension toxique du surmoi contemporain et l’égarement de la jouissance lorsqu’elle oublie le désir.

Clotilde Leguil est philosophe et psychanalyste, professeure au département de psychanalyse de Paris 8 et membre de l’École de la Cause freudienne. Depuis son premier essai, Les Amoureuses. Voyage au bout de la féminité (Seuil, 2008), elle explore les zones d’ombre de l’expérience de l’intime. Partant du postulat qu’il n’y a pas de consentement éclairé, son dernier essai, Céder n’est pas consentir. Une approche clinique politique du consentement (PUF, 2021), a donné une portée éthique à la distinction entre « céder » et « consentir ».

Librairie partenaire : Sauramps

Mercredi 28 février 2024 à 19h

Gilles Kepel « Prophète en son pays » (L’Observatoire, 2023)

« Septembre 1980. Je vogue en direction d’Alexandrie. Je vais rejoindre le poste de doctorant qui m’attend au Caire pour ma thèse sur les mouvements islamistes. J’ai 25 ans et j’inaugure ma vocation... »

Prophète en son pays est un récit de formation qui couvre les quatre décennies pendant lesquelles Gilles Kepel a parcouru le monde arabe et musulman, de l’Égypte au Maghreb en passant par le Levant et le Golfe, ainsi que les « banlieues de l’islam » de l’Hexagone et de l’Europe. Kepel fut en effet le premier à identifier et à étudier les mouvements islamistes, lors de l’assassinat de Sadate, en 1981, et à observer la naissance de l’islam en France dans ses significations multiformes.

Malgré l’écho international de sa vingtaine de livres, traduits en de nombreuses langues, ses analyses se sont régulièrement heurtées aux idéologies dominantes à l’Université - du tiers-mondisme d’hier à l’islamo-gauchisme d’aujourd’hui - comme aux politiques à courte vue des dirigeants français et de leur administration.

Sa mise en perspective de l’évolution du jihad faisant désormais autorité, et ses réflexions sur le « jihadisme d’atmosphère » alimentant le débat public, il en éclaire dans son dernier essai la controverse avec humour et érudition, face à la déferlante woke qui menace les études circonstanciées de l’islam contemporain et obère la libre réflexion sur notre société française.

Politologue français né en 1955 à Paris, Gilles Kepel est un spécialiste de l’islam et du monde arabe contemporain, professeur des universités à l’Université Paris Sciences et Lettres (PSL). Il dirige la chaire Moyen-Orient Méditerranée à l’École normale supérieure. Il est notamment l’auteur de Jihad. Expansion et déclin de l’islamisme (Gallimard, 2000), Passion arabe (Gallimard, 2013) et Enfant de Bohème (Gallimard, 2022).

Librairie partenaire : La Géosphère

Mercredi 13 mars 2024 à 19h

Bruno Dumézil « L’Empire mérovingien. Ve-VIIIe siècle » (Passés/composés, 2023)

Des temps mérovingiens ne surnagent aujourd’hui que quelques images d’Épinal : le vase de Soissons, la culotte du bon roi Dagobert, etc. Si rien ne prédisposait les rois des Francs à diriger un vaste territoire en Europe, il y eut pourtant une dynastie qui occupa le trône trois siècles durant, plus que toutes autres à l’exception des Capétiens.

Comment les Mérovingiens parvinrent-ils à un tel succès ?

Pour comprendre la création de cet empire informel et sa pérennité, Bruno Dumézil sollicite, à nouveau frais, l’ensemble de la documentation. De Childéric et son fils Clovis aux « rois fainéants », l’auteur montre que le monde mérovingien se maintint parce qu’il fut sans cesse agité de mouvements, que l’on peut considérer comme des crises ou comme des réformes, mais qui obligeaient de multiples acteurs à s’investir dans la vie du royaume : institutions, relations avec le roi, identités présentes ou passées, tout pouvait être discuté ou reformulé. Tel fut le monde de Théodebert le Grand, Brunehaut, Chilpéric Ier, Frédégonde et de leur famille, tel fut l’empire des Mérovingiens.

Lors de cette soirée, Bruno Dumézil évoquera également sa toute dernière publication, Charlemagne (PUF, 2024).

Normalien, agrégé d’histoire et docteur en histoire médiévale, Bruno Dumézil est professeur à l’université Paris-Sorbonne. Il est l’auteur de livres de référence, dont La reine Brunehaut (Fayard, 2008), Les Barbares (PUF, 2016) ou encore Le Baptême de Clovis : 24 décembre 505 ? (Gallimard, 2019).

Librairie partenaire : Gibert

Mercredi 27 mars 2024 à 19h

Marc-André Selosse « Nature et préjugés. Convier l’humanité dans l’histoire naturelle » (Actes Sud, 2024)

Avec humour et délicatesse, le biologiste et naturaliste Marc-André Selosse met en lumière les faux discours qui nous ont empêchés de comprendre la nature (y compris humaine). Car c’est seulement en comprenant vraiment les autres formes de vie qui nous entourent et dont nous dépendons que nous pourrons habiter la terre en ces temps de crises. Sans l’idéaliser, il nous montre de plus près ce monde quotidien que nous pensions connaître.

Ruses d’orchidées, métamorphoses de virus, séductions humaines et parades animales, etc. Autant d’histoires parallèles, fascinantes et troublantes. Au fil de cette odyssée profondément humaniste se dessine avec clarté l’essence de nos vies : un lien aux vivants qui pourrait nous sauver de nos errements.

Marc-André Selosse est professeur au Muséum d’histoire naturelle et enseigne dans plusieurs universités en France et à l’étranger. Ses recherches portent sur les associations à bénéfices mutuels (symbiose), et ses enseignements, sur la plante, les microbes, l’écologie et l’évolution. Il est notamment l’auteur de Jamais seul : ces microbes qui construisent les plantes, les animaux et les civilisations (Actes Sud, 2017), L’Origine du monde : une histoire naturelle du sol à l’intention de ceux qui le piétinent (Actes Sud, 2012) et Petites histoires naturelles : chroniques du vivant (Actes Sud, 2021).

Librairie partenaire : La Cavale

Mercredi 24 avril 2024 à 19h

Asma Mhalla et Cédric Villani « L’intelligence artificielle : une nouvelle composante de la démocratie et de notre rapport à l’information ? »

L’intelligence artificielle influence-t-elle déjà la formation de l’opinion publique ? Interagit-elle déjà avec nos fondements démocratiques ? La découverte des IA génératives de textes et d’images (ChatGPT, MidJourney, etc.) ont bouleversé le rapport du citoyen à la technologie, en soulevant de nouveaux enjeux sur la véracité des contenus. Que dire face à la fausse image du Pape en doudoune ou encore de Donald Trump arrêté par des policiers ? Aux biais algorithmiques qui sélectionnent les actualités que nous consultons en ligne ?

Pour répondre à ces nouveaux questionnements, Cédric Villani et Asma Mhalla, tous deux spécialistes de l’intelligence artificielle, nous proposent une exploration fascinante du rôle de l’IA dans la redéfinition du rapport à l’information et de ses implications sur la démocratie.

Présentation des travaux de la convention citoyenne de la Métropole de Montpellier sur l'intelligence artificielle

« Montpellier à l’ère de l’IA, quelle intelligence artificielle pour les habitants et le territoire ? ». Les membres de la convention présenteront leurs préconisations sur l’Intelligence artificielle à Asma Mhalla, Cédric Villani et au grand public.

Ce sont 40 habitants de la Métropole, réunis en ateliers pendant plusieurs semaines, qui se sont penchés sur les enjeux et les impacts de l’IA. Représentatifs des 500 000 habitants de la métropole de Montpellier (CSP, âge, lieu d’habitation, etc), ils ont bénéficié de l’assistance d’un comité d’experts – dont Cédric Villani est membre. À l’issue de ces temps d’échange et de travail, la convention a rédigé un avis remis aux élus de la Métropole au début avril 2024. Les préconisations de cet avis figureront dans la Stratégie IA et data de la Métropole, qui sera votée en juin 2024

Asma Mhalla est spécialiste des enjeux politiques et géopolitiques de la Tech, membre du LAP (Laboratoire d’Anthropologie Politique) de l’EHESS/CNRS, et enseigne à Columbia, Sciences Po et Polytechnique. Sur ces sujets, elle a animé tout l’été sur France-Inter une émission très remarquée. Elle est l’autrice de Technopolitique. Comment les nouvelles technologies ont fait de nous des soldats (Seuil, 2024).

Cédric Villani est mathématicien. Ses travaux ont été couronnés en 2010 par la médaille Fields. Après avoir dirigé l’Institut Henri Poincaré, il se consacre à la vulgarisation scientifique et mathématique. Il a notamment publié Théorème vivant (Grasset, 2012) et Les mathématiques sont la poésie des sciences (Flammarion, 2018).

Librairie partenaire : L’Opuscule

Informations pratiques

Voir l'image en grandAccès 

Centre Rabelais, 27 boulevard Sarrail, 34000 Montpellier

Privilégiez les mobilités douces ou les transports en commun :

Tramway les lignes 1, 2, 3 et 4 (arrêts Corum, Comédie ou Gare Saint-Roch).

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Suivez l'Agora des Savoirs en direct

Suivez les conférences de l'Agora des Savoirs en direct :

  • Sur Radio Divergence FM 93.9
  • Sur le compte YouTube de l'Agora des Savoirs :

Agora des Savoirs sur YouTube

Posez vos questions sur le chat YouTube pendant la conférence ou par mail avant et après la conférence sur agoradessavoirs@ville-montpellier.fr 

Accès

Centre Rabelais

salles
Accès en tramway:

lignes 1 et 2 arrêt corum ou comédie

ligne 4 arrêt corum

 

Cette salle fait partie des neuf salles qui peuvent être mises à disposition des associations pour l'organisation ponctuelle de leurs activités.

Louer la salle

Signaler une erreur sur cette fiche annuaire

27 boulevard Sarrail
34000 Montpellier

Téléphone :
0467347133

Accès handicapé

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30 sauf le jeudi de 10h00 à 19h00

Horaires spécifiques des services accueillant du public

Contactez-nous en LSF ou par écrit