Tribunes politiques

Retrouvez sur cet espace les tribunes des groupes politiques du conseil municipal de la Ville de Montpellier

Majorité municipale

Julie Frêche, présidente du groupe Socialiste, écologiste et républicain

École : une ambition de réussite !

Avec 104,7 M€, l’éducation est le 1er poste du budget de la ville, la priorité absolue.

En faisant de Montpellier une cité éducatrice, nous souhaitons faire une ville à hauteur d’enfant.

Pour assurer l’innovation pédagogique et l’accès au numérique, nous mettons en oeuvre un plan numérique de 4,4 M€ permettant la projection de contenus pédagogiques. On pense aux quatre nouvelles rues aux écoliers pour limiter la circulation motorisée aux abords des écoles. Volontarisme avec l’installation des radars pédagogiques et en végétalisant les cours d’école. Ambition d’éveiller au goût avec l’objectif de 100 % bio dans les cantines. Ambition encore avec 1 M€ de travaux d’été dans 75 écoles pour le confort thermique, les gains d’énergie, la rénovation de salles, la réfection de sanitaires.

Donner à chaque enfant la possibilité de s’épanouir et apprendre notamment avec le plan de soutien scolaire laïque et gratuit, offrir un chemin de réussite, telle est notre volonté !

Manu Reynaud, président du groupe Choisir l’Écologie à Montpellier

Pas besoin de clim, nous sommes au frais !

À la suite des nombreuses alertes lancées par des militants écologistes dès les années 1970, puis par les scientifi ques du GIEC dès les années 1990, les pouvoirs publics (État, collectivités territoriales) et le secteur privé ont pris dès le début la mesure du dérèglement climatique. De nombreuses actions ont donc été lancées : rénovation énergétique des bâtiments et logements, nouvelles constructions à énergie positive, stratégie sobriété, mix énergétique effectif, développement massif des transports en commun, développement du réseau ferré et des trains
régionaux, impôt sur les secteurs et sociétés polluantes, fermeture des aéroports régionaux... De plus, de nombreux ménages ont fait des économies en réduisant leur facture énergétique et de mobilités. L’ensemble de ces décisions a permis de réduire les périodes de canicules, les sécheresses, les inondations. Parce que cette prise de conscience fut précoce et générale, nous gardons la tête au frais. Non ?

Hervé Martin, président du groupe Communiste et Républicain

Un été chaud, une rentrée très chaude

Nous avons assisté cet été à des pics caniculaires inédits et une sècheresse particulièrement virulente qui rendent concret le changement climatique. Les milliers d’hectares partis en fumée sont un drame pour notre patrimoine national. Mais au-delà de la fatalité, n’oublions pas les alertes des pompiers et l’ONF sur les manques de moyens alloués aux services publics d’entretien des forêts et de lutte contre les incendies ces dernières années.

Les conséquences du changement climatique sont encore plus terribles alors que les gouvernements successifs n’ont imposé qu’austérité et baisse de dotation pour les servicespublics. La situation impose à l’inverse investissements massifs dans la protection de l’environnement et des populations.

Nous avons besoin d’une rentrée sociale chaude, avec toutes les forces syndicales et politiques progressistes, pour un projet de société basé sur la solidarité et non les profi ts, en mettant au coeur de tous les choix l’humain et la planète d’abord !


Montpellier en commun n°15 septembre 2022

Opposition municipale

Abdi El Kandoussi, président du Groupe « Montpellier Citoyens » – Citoyens, Divers gauche et Écologistes

Non à l’écologie punitive !

Notre planète vit sa période la plus chaude depuis plusieurs millénaires. Ces changements climatiques ont des impacts dans notre ville et sur notre quotidien depuis plusieurs années.

Nous avons vécu, cet été, des moments douloureux avec des feux de forêts dévastateurs aux portes de Montpellier, une canicule qui a accentué la baisse du niveau d’eau des nappes phréatiques et une sécheresse qui a fait mal à nos viticulteurs, agriculteurs et à la faune.

Adaptons notre ville à ces dérèglements climatiques, comme nous avons pu, dès 2018, le développer dans le « Manifeste de Montpellier, pour une ville écologique et humaniste ». Philippe Saurel a été invité, à New York, par le secrétaire général de l’ONU en 2019 pour présenter ce travail.

Montpellier, dès 2015, s’est engagé dans des actions concrètes comme l’opération « 1 000 arbres » plantés chaque année au printemps dans tous les quartiers avec les enfants.

L’objectif est d’obtenir une cité jardin qu’il faut repenser comme un écosystème urbain et pas par une simple opération de communication pour planter huit ormes sur la place de la Comédie, surtout à quelques mètres de centaines d’arbres existants sur l’esplanade Charles-de-Gaulle.

Réduire les fl ux de voitures en centre-ville est un levier pour limiter la pollution et favoriser les déplacements doux mais pas au détriment des conditions de vie des habitants : l’écologie punitive provoque la contestation des Montpelliérains. L’exemple parfait est la fermeture de certains axes et le renvoi d’un grand nombre de véhicules vers des boulevards (jusque-là calmes) qui créent embouteillages et pollution importante. La réussite de ces modifi cations dépend de l’adhésion de chacun, sinon c’est l’échec assuré.

La concertation doit être remise au goût du jour, il devient urgent d’associer les usagers pour remettre « le citoyen au coeur du projet ». Le groupe « Montpellier Citoyens » vous souhaite une très bonne rentrée.

Mohed Altrad, président du groupe Le Coeur et l’Action

Aucun texte n’est parvenu à la rédaction avant le bouclage.

Aleinka Doulain, groupe MUPES

Lors des élections présidentielles et législatives, les Montpelliérains ont clairement affi rmé leur volonté d’une union de gauche en faveur de l’écologie et de la justice sociale. La création du groupe “Montpellier Union Populaire Écologique et Sociale” est un signal fort : avec Flora Labourier et Clotilde Ollier, nous poursuivons dans l’assemblée municipale le travail engagé par la NUPES. Nous comptons sur vous pour nous aider à préparer les prochains conseils : ensemble construisons l’alternative pour Montpellier !


Montpellier en commun n°15 septembre 2022

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

En raison de la crise sanitaire, l'horaire d'ouverture de l'Hôtel de Ville est le suivant :
Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30

Horaires spécifiques des services accueillant du public