Espace Saint-Ravy

L’Espace Saint-Ravy est une salle d’exposition municipale orientée vers la création émergente du territoire et ouverte gratuitement au public.

Présentation

Voir l'image en grand Espace Saint-Ravy © Jérôme BryonDans un souci permanent de promouvoir l’art dans la ville et de favoriser l’accès à la culture au plus grand nombre, la Ville de Montpellier met à disposition l’Espace Saint-Ravy, salle d’exposition dédiée aux plasticiens développant leur expression artistique sur le territoire montpelliérain.

L’Espace Saint-Ravy est situé dans l’Écusson, en plein cœur de la vieille ville et des circuits touristiques.

 

Pratique

Coordonnées Voir l'image en grand Agrandir le plan

Place Saint-Ravy — 34000 Montpellier
T +33 (0)4 67 66 39 40

Horaires d'ouverture

Du mardi au dimanche / 13h - 19h, en période d'exposition

Entrée libre et gratuite pour tous les publics / Accessibilité aux personnes handicapées

Exposition LIU HUAN du 4 au 26 mai

Entrée libre

 LIU HUAN

Exposition Frédéric Durieu et Nathalie Erin du 30 mars au 21 avril

A l’occasion du MICC (Montpellier Industries Culturelles et Créatives), rendez-vous dédié aux Industries Culturelles et Créatives qui se tient du 13 au 18 avril, le duo d’artistes Frédéric Durieu et Nathalie Erin propose un parcours entre la Halle Tropisme aux dates du MICC et l’Espace Saint-Ravy du 30 mars au 21 avril.

 Invitation au voyage © Invitation Au Voyage Frédéric Durieu et Nathalie Erin

Lui, polytechnicien et artiste belge, écrit ses propres algorithmes « poétiques » depuis près de 30 ans. Pionnier dans ce domaine, il a exposé ses œuvres dans de grands musées tels que le Centre Georges Pompidou et le Palais de Tokyo. Elle, artiste, musicienne et chanteuse martiniquaise, a découvert et appris l’art numérique à ses côtés. Ensemble, ils proposent un univers poétique souvent composé d’éléments naturels qui nous entourent, une Invitation au Voyage à mi-chemin entre le réel et l’irréel.





Vernissage de l'exposition, le vendredi 29 mars 2019 à 18h30,
en présence d'Isabelle MARSALA, Adjointe au Maire, déléguée à la culture

L’homme fait de l’art depuis la préhistoire, en créant et en utilisant une multitude de techniques. Frédéric et Nathalie ont souhaité utiliser un procédé nouveau en codant leur propre logiciel d’intelligence artificielle : Infinitive. En explorant cette matrice algorithmique, ils réalisent des œuvres d’un genre singulier, comme sorties d’un autre monde. Leur discours est celui du respect de la Nature, de la Féminité : regarder, observer la beauté pour mieux apprendre à la respecter dans un monde idéal. Leur art hybride étonne ceux qui le découvrent. Leurs tableaux se contemplent de loin, puis de près, et enfin de l’intérieur, en réalité augmentée.

Pour cette exposition, ils invitent le visiteur à prendre place dans un vrai cerf-volant géant (Cody) attaché à une installation interactive. Basée sur une adaptation de la théorie des cordes d’Albert Einstein, la matrice interprète les sons émis par la corde tendue du cerf-volant pour générer des mondes parallèles. Le chant de cette corde vibrante ressemble étrangement au requiem de György Ligeti. Les artistes ouvrent les portes d’un macrocosme, aux confins d’un univers imaginaire et fantastique où défilent les planètes, les paysages et les êtres qui composent leurs tableaux dans une projection interactive. Ces œuvres sont les pages de leur carnet de voyage, et quelques pièces auront été rapportées de ces contrées lointaines avec la collaboration de by grace. Une artiste montpelliéraine qui réinterprète les éléments naturels et compose des univers peuplés de créatures étranges et poétiques.

Exposition RÉSILIENCE du 8 au 17 mars

 expo résilienceLutte contre les violences conjugales
Exposition collective du 8 au 17 mars

Pour célébrer les 40 ans du centre Elisabeth Bouissonnade, le CCAS de la ville de Montpellier s'associe au collectif ARTSTATION pour organiser une série d'événements artistiques et culturels à partir du 8 mars jusqu'au 25 novembre 2019. L'objectif est de sensibiliser le grand public à la lutte contre les violences conjugales, en mettant à l'honneur le talent féminin et la synergie des couples qui travaillent ensemble.

Le nom de l'événement, « Résilience », a été choisi pour souligner la capacité de certaines victimes à résister et rebondir pour se reconstruire malgré les traumatismes passés. Un concept universel qui pourra fédérer et sensibiliser le grand public au-delà de la lutte contre les violences conjugales.

Le 1er acte de cet anniversaire est une exposition collective installée à l'Espace St Ravy du 8 au 17 mars, qui rassemblera 8 artistes emblématiques de la ville de Montpellier.

Nombreux évènements programmés : Live painting, performances, ateliers, concerts, prises de paroles...

Artistes exposées:
NOON : street artiste emblématique de la ville, originaire de Bretagne, Anne-Gaëlle est connue pour ses collages, posés la plupart du temps la nuit, dans le centre historique.
SOPHIE GRIOTTO : née en 1975 à Alès, installée depuis quelques temps à Sussargues près de Montpellier, Sophie a tout de suite accepté de participer à l'exposition collective, touchée et très concernée par la lutte contre les violences conjugales.
CLARA LANGELEZ : alias CLO, une artiste originaire de Picardie qui vit et travaille à Montpellier depuis peu. Issue de monde de l'architecture intérieure, c'est à la suite d'un voyage en Amérique du sud que Clara décide de se consacrer totalement à sa vie d'artiste.
SANCKO : Originaire d'Orange, née en 1974, Sandra vit et travaille à Montpellier. Son travail se décline aujourd'hui en intérieur comme en extérieur, à travers la peinture sur toile ou murale, et par des collages urbains dans la lignée du militantisme citoyen et politique.
B.AX : Peintre autodidacte, née à Montpellier, Béatrix Vincent signe ses tableaux B.AX. Sa principale source d'inspiration est la condition féminine. Ses peintures mettent les femmes à l'honneur, avec la volonté de leur rendre hommage et de promouvoir l'égalité sociale.
HIKAYA : Artiste originaire de Casablanca, Sanaa a passé près de 10 ans chez UBISOFT dans la création de jeux vidéo, univers créatif qui a réveillé sa passion pour l'art, la nature, et la création de motifs. Elle décide de se consacrer pleinement à son art en 2012.
NIKITA : Connue dans toute la ville pour sa technique à la bombe aérosol et ses collaborations grand format avec l'artiste SWEO, Marlène est une artiste peintre qui vit et travaille à Montpellier. Elle appartient au groupe 5-7, «crew» emblématique de la scène graffiti locale.
FAUST : Faustine est une artiste qui vit et travaille à Montpellier, seule ou en collaboration avec son groupe OZMOZ. Actuellement résidente des ateliers Ernest Michel, chez Line Up.

Programmation

Jeudi 7 Mars
13 h - Live Painting SWEO & NIKITA jusqu'à 2 3 h
18h30 - Vernissage en présence de Philippe SAUREL,Maire de la Ville de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole,
Annie YAGUE, adjointe au Maire, déléguée aux Affaires sociales,
Isabelle MARSALA, adjointe au Maire, déléguée à la Culture,
Caroline NAVARRE, adjointe au maire, déléguée à la Prévention Santé et aux Droits des femmes et
Rabii YOUSSOUS, adjoint au maire, délégué au Quartier Centre

19h30 - Concert Live THAOIS
21h30 - DJ Set jusqu'à 23h

Vendredi 8 Mars
10h - Atelier illustration animée par KARBONE
13h - Live Painting de l'artiste NUI et CHMP
21h - DJ Set jusqu'à 23h

Samedi 9 Mars
10h - Atelier Initiation Théâtrale animée par MELISSA
13h - Live Painting SWED & MADAME jusqu'à 23h
18h - Buffet offert
19h - Concert Live SCAT'N SCRATCH
21h - DJ Set VANINA et BIBICHE jusqu'à 23h

Dimanche 10 Mars
14h - Atelier Yoga ouvert à tous - Piano avec Léo LANDEUR
16h - Goûter offert

Mercredi 13 Mars
10h - Atelier Ecriture encadré par «Hybride» + Atelier Illustration par KARBONE
14h30 - Live Painting NO LUCK et ELSE
16h - Goûter offert

Jeudi 14 Mars
13h - Atelier Participatif : Sérigraphie
14h - Live Painting MARA
19h - Concert JUSTIN BLUES

Vendredi 15 Mars
13h - Live Painting SANCKO & OUTOFTHEBLACK
18h - Buffet offert
19h - Conférence Débat - Hip-hop et Femmes
20h - Concert Live STARLINE
21h - Concert Live EKLOZ
22h - Dj Set EMERALADIA

Samedi 16 Mars
10h - Atelier NO TAG : Danse Urbaine et sensorielle
13h - Live Painting TANK & POPEK jusqu'à 23h
16h - Cercle Freestyle animé par NO TAG
17h - Plateau Radio
18h - Buffet offert
20h - Concert Live
21h - Dj Set Collectif JAMBES DE BICHE

Dimanche 17 Mars
13h - Live Painting NAZU
17h - Buffet offert

Entrée libre

Exposition "Partir en Live" du 9 février au 3 mars 2019

Partir en Live - Saint RavyDu 9 février au 3 mars 2019, l'Espace Saint-Ravy accueille le photographe Olivier Scher.

L'exposition « Partir en live » marque la fin d'un cycle de création, centré ces dernières années sur l'observation du public lors de concerts et de festivals. L'artiste dévoile une ambiance musicale aux lumières tamisées, réalisant des focus sur les spectateurs connectés, des portraits de festivaliers et des mises en parallèle inattendues entre salles de concert et paysages.

Vernissage le vendredi 8 février 2019 à 18h, en présence d'Isabelle MARSALA, Adjointe au Maire, déléguée à la Culture.

Née en 1976, Olivier Scher vit et travaille à Montpellier. Artiste autodidacte, ses études en biologie et écologie, ainsi que son poste au Conservatoire d'espaces naturels du Languedoc-Roussillon l'ont amené à se questionner sur la relation entre l'être humain et son environnement, non seulement naturel mais également urbain et numérique. Il est notamment le cofondateur avec le photographe Cahuate Milk de la « Galerie éphémère » dont la 7ème édition aura lieu du 1er au 3 février 2019. Un événement annuel qui se tient aux Salines de Villeneuve-lès-Maguelone dans le cadre de la journée mondiale des zones humides, une manifestation hybride entre Art et Nature.

« Partir en live » découle d'une recherche photographique qui a commencé en 2015 avec le projet ESPACE SENSIBLES où Olivier Scher associe l'ambiance des salles de concert à celle ressentie face à des paysages, réalisant un parallèle entre la foule et les éléments de la nature. S'en suit un parcours des festivals français l'été 2017, où il réalise une série de portraits au plus proche des festivaliers. Il y présente la diversité qui compose ce public, sans retouches, à l'aide d'un polaroïd Fuji. Enfin, il s'intéresse également à l'usage du téléphone portable durant les shows, dans une autre série intitulée J'Y ETAIS. Il y montre la prise frénétique de photos et vidéos faites par les spectateurs, vivant le live à travers un écran.
Cette exposition d'Olivier Scher plonge ainsi le public au cœur des salles de concert et festivals, offrant un moment de contemplation musicale.

Exposition "Contre jour" de Clara Bryon du 12 janvier au 3 février 2019

Affiche de l'exposition "Contre jour" de Clara Bryon

Du 12 janvier au 3 février 2019

Clara Bryon  présente les oeuvres qu'elle a réalisées lors de ses deux premières années de recherche autour de la lumière architecturale.

Ses peintures, telles des fenêtres, sont à la frontière entre réel et irréel, hyperréalisme et abstrait - un espace silencieux où le sensible s'immisce.
Née en 1990, elle vit et travaille à Montpellier. En 2016 elle obtient son diplôme d'architecture à Montpellier, primée par le jury. Inspirée par les architectes Tadao Ando et Louis Khan, Clara Bryon développe un travail sur l'architecture mêlant lumière, matière et rapport au corps, cherchant à développer un équilibre entre force et délicatesse.

Le titre de l'exposition évoque instantanément la lumière, élément qui a une place prépondérante dans la peinture de l'artiste, mais qui n'est pas l'objet central comme elle l'explique elle-même : « La recherche de la lumière est l'une des parties les plus visibles de mon travail mais pas la plus importante, ce n'est qu'un « outil ». Ce qui m'importe le plus c'est révéler la délicatesse des éléments construits et montrer la richesse des émotions qu'ils peuvent procurer. De la petite à la grande échelle. Par exemple, créer un mur avec une arrête agressive et tranchante mais l'adoucir avec un arrière-plan que l'on discerne peu mais qui rassure. Ou encore, fabriquer un intérieur menaçant et obscur et l'apaiser avec un reflet de lumière qui vient parcourir la paroi et adoucir la scène.
J'essaye de recréer toutes les sensations/émotions que je ressens moi-même face à ces objets qui peuvent être : menaçant, réconfortant, doux, tranchant, protecteur, enveloppant, fort, simple, rude, etc. »

Clara Bryon cherche à donner une forte présence physique à ses oeuvres en créant des grands formats qui habitent l'espace. De cette façon, l'oeuvre plus qu'une image devient un objet dans lequel le spectateur peut se projeter. Un espace entre hyperréalisme et abstraction où le visiteur peut laisser libre court à son imagination.
Une dizaine de peintures occuperont les lieux. Inspirées de photographies, ou parfois, pures projections de l'esprit, elles proposent à celui qui les contemple une pause, un moment de silence dans le tumulte citadin.

Exposition «Réparation», quand la toile se libère du support.

Voir l'image en grandLe peintre propose une exposition sans châssis, où la toile découpée se doit d’être réparée, renforcée. De ces défauts et déchirures naissent des motifs, créant la singularité de chaque œuvre et témoignant de la volonté de l’artiste de se défaire de l’uniformisation.L'exposition «Réparation», quand la toile se libère du support, est à voir du 15 décembre 2018 au 6 janvier 2019 de 13h à 19h.

L' artiste Eno Gounon Dit Ascain

Titulaire en 2017 d’un Master peinture de l’ENSAV La Cambre, à Ixelles, Eno Gounon Dit Ascain vit et travaille actuellement entre Bruxelles et Montpellier où il a son atelier. Il consacre sa pratique artistique à la peinture et à la calligraphie sur toile libre. Son travail commence par une découpe et une visualisation de la pièce de tissu. A la manière d’un restaurateur, il fixe son attention sur les défauts qui vont définir en partie la composition de l’œuvre. Il consolide la toile, utilisant des peintures et des laques destinées en temps normal au bâtiment. L’artiste explique que l’étape de ‘‘réparation’’, doit être une étape de soutien, de support, qui annule la présence du châssis et l’étape de préparation de la toile.

Également de formation scientifique (licencié de biologie et neurosciences), Eno a développé un regard analytique des données et une lecture des graphes (modèles abstraits de dessins de réseaux reliant des objets). Cette vision influence ses compositions où se déploient des formes géométriques colorées, liées les unes aux autres. Certaines se répondent, d’autres s’entrecroisent pour former un ensemble pictural cohérent où la ligne est omniprésente : large ou fine ; verticale, horizontale ou diagonale ; courbe, droite ou segmentée ; marquée ou estompée.

Autre caractéristique de son travail, il investit tout autant le recto que le verso, recherchant un équilibre entre la peinture, l’écru de la toile et une signalétique propre qui oriente la lecture de l’œuvre. En traversant le tissu, les enduits se mélangent, Eno joue sur la manière dont les peintures sont absorbées par les différents tissus (lin, coton, etc.) et sur la perméabilité de certaines laques. Ainsi, il obtient des œuvres où les deux faces picturales entrent en résonance l’une avec l’autre.

Expositions précédentes

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Horaires d'ouverture de l'Hôtel de Ville :
Les lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h30 à 17h30
Le jeudi de 10h à 19h

Horaires spécifiques des services accueillant du public