Bon de végétalisation

La Ville de Montpellier met en place un « bon de végétalisation ». Retrouvez toutes les informations utiles sur cette page.

Le Bon de Végétalisation, qu’est-ce que c’est ?

Mis en place en 2018, le Bon de Végétalisation est un dispositif mis en place par la Ville de Montpellier dans le cadre du programme Montpellier Ville Nature. L’objectif du Bon de Végétalisation est d’accompagner le citoyen dans son projet de végétalisation de l’espace public.

Celui-ci consiste à l’implantation d’un espace de culture sur la voie publique, à proximité de votre domicile.

Il existe 4 différents types de Bon de Végétalisation : le microfleurissement, le bac de culture, le pied d’arbre et l’arbre fruitier. Chacun d’entre eux a ses spécificités, cependant, peu importe le type de Bon que vous choisirez après cette lecture, votre engagement reste le même : la ville se charge de la mise en place, vous vous chargez de la mise en culture et de l’entretien (notamment la taille et l’arrosage).

La végétalisation, pour quoi faire ?

  • Embellir sa rue, transformer son quartier

Végétaliser l’espace public, c’est s’investir pour mettre de la couleur dans le quotidien de chacun. C’est s’offrir un petit coin de nature de proximité pour embellir son pas de porte, égayer sa rue et transformer son quartier en œuvrant de pair avec les autres habitants.

  • Tisser du lien avec ses voisins

Parlez-en avec les gens du quartier ! Le jardinage urbain lance une réelle dynamique, vous verrez surement des nouveaux liens se tisser. L’initiative suscite l’échange et le partage d’expérience. Végétaliser, c’est créer du lien social à fleur de trottoir !

  • Œuvrer pour la biodiversité

Fleurs, baies et feuilles constituent l’alimentation de nombreux animaux. En végétalisant votre rue, donnez un refuge et des ressources alimentaires aux oiseaux, aux plantes et aux insectes : offrez une place à la nature en ville !

  • Participer à la réduction de l’ilot de chaleur urbain

En ville, le béton absorbe une grande quantité de chaleur et la restitue à l’air. On y suffoque pendant les épisodes caniculaires. Végétaliser, c’est arroser des jeunes plantes qui vous le rendront bien ; elles puiseront l’eau du sol pour la rendre à l’air ambiant et le rafraichir en période de fortes chaleur.

  • Assainir l’air qu’on respire

Végétaliser, c’est tempérer des pollutions atmosphériques qui ont des effets catastrophiques sur notre santé. Les plantes fixent certains polluants et agissent comme de véritables filtres à air !

Les différents types de Bon de Végétalisation

Les 4 différents types de bon de végétalisation ont chacun leurs avantages et leurs contraintes. Vous pourrez trouver les détails pour chaque type de bon en dessous de ce tableau récapitulatif.

Type de Bon

Ce que fait la ville

Contraintes d’installation et d’entretien

Microfleurissement

  • Percée d’un trottoir au pied d’un mur
  • Installation de supports de croissance sur le mur au-dessus de la percée
  • Don d’une plante grimpante à venir récupérer
  • Percée possible uniquement en l’absence de réseau souterrain, sur un point éloigné au minimum de 50cm de toute installation ou câblage
  • Fournir une attestation d’accord du propriétaire ou de la copropriété
  • Venir chercher sa plante et la mettre en terre
  • Encadrer la croissance de la plante et tailler pour qu’elle n’endommage pas le mobilier public ou masque la signalisation

Bac de culture

  • Don d’un bac en bois de 50cm de haut, 60 de long et 80 de large, prêt à être cultivé
  •  Ne pas résider dans l’Ecusson (centre historique de la ville)
  • Ne pas entraver la circulation des piétons et particulièrement des personnes à mobilité réduite
  • Ne pas positionner sur un trottoir moins large que 2m

Pied d’arbre

  • Ajout de terre végétale, et éventuellement bastaings en bois au pied d’un arbre
  •  Disposer d’un arbre (avec 30cm de diamètre de fosse autour du tronc) à proximité immédiate de son domicile
  • Ne pas enterrer la base du tronc de l’arbre
  • Ne rien fixer à même le tronc

Arbres fruitiers

  • Don d’un arbre fruitier
  • Venir chercher et installer son arbre
  • Fournir une attestation d’autorisation d’accès au terrain privé pour que la Ville puisse confirmer l’installation de l’arbre

Le microfleurissement

Qu’est-ce que c’est ?

Souvent désigné par son abréviation MIF, le microfleurissement consiste à percer la chaussée, au pied d’un mur, afin de pouvoir y installer un substrat et y planter une plante grimpante, fournie par la Ville, que vous aurez choisi lors de l’inscription.

De plus, des attaches seront fixées dans le mur pour y passer un fil de fer. Ce fil servira de support de croissance pour la plante. Toute cette intervention est prise en charge et organisée par la ville.

 

Comment ça se passe ?

Le MIF nécessitant des travaux, il vous faudra télécharger et signer l’attestation comme quoi vous êtres propriétaire ou avez l’accord de votre propriétaire ou de la copropriété. Il vous faudra ensuite renvoyer l’attestation à la Direction Paysage et Biodiversité, par mail à l’adresse dpb@ville-montpellier.fr ou par voie postale à l’adresse suivante :

2733 Avenue Albert Einstein

Domaine municipal de Grammont

34000 Montpellier

Le MIF ne peut pas être implanté à moins de 50cm de tout type de réseau (coffret électriques, câbles téléphoniques …). Il est important de noter que le trou dans la chaussée sera conditionné par l’absence de réseaux souterrains. Lors de votre inscription, vous pouvez indiquer l’emplacement préférentiel pour votre MIF, mais celui-ci est susceptible d’être déplacé en fonction de ces réseaux. La Ville s’appliquera à étudier ceux-ci et réalisera le forage en conséquence.

Après réception de l’attestation et l’étude de faisabilité, vous serez informé par courrier que votre demande est acceptée, et des créneaux vous seront proposés pour venir chercher votre plante grimpante aux serres municipales de Grammont, ou sur un autre site pouvant dépendre votre quartier.

 

Qu’est-ce que ça implique ?

Après être venu chercher votre plante, il vous faudra la planter et l’entretenir correctement pour que celle-ci gagne peu à peu votre façade. Il est conseillé d’installer au fur et à mesure des supports de croissance supplémentaires pour la plante afin que ses branches continuent de grimper et ne tombent pas sur la voie publique.

Attention cependant, il est impératif d’accompagner la croissance de votre MIF pour que celui-ci ne gêne pas les usagers et n’abime pas les infrastructures urbaines. Pour cela, le demandeur s’engage sur plusieurs points :

  1. Effectuer une taille. Il est nécessaire de couper les branches basses pour que la plante ne gêne pas le déplacement des personnes à mobilités réduites et des poussettes. Ceci permet également à la plante de se concentrer sur son développement en hauteur et lui permet de gagner plus rapidement votre façade.
  2. Garder le contrôle de la croissance sur les hauteurs. Afin d’éviter d’abimer les réseaux et la toiture de votre immeuble, il sera nécessaire de garder la plante à portée de l’outillage de taille dont vous disposez. C’est pour cette raison qu’il est obligatoire de limiter sa croissance au 1er étage.
  3. Ne pas occulter la signalisation ou l’éclairage. La plante ne doit ni occulter l’éclairage public, ni les panneaux de signalisation. Elle ne doit pas non plus gêner pour une intervention sur des coffrets électriques ou autre réseaux.

S’il est constaté un problème suite au manquement à ces différents points, la Ville vous contactera. Si rien n’est fait dans les 21 jours suivants, elle se réserve le droit d’intervenir et vous adresser directement la facture.

Le bac de culture

Qu’est-ce que c’est ?

La Ville dépose un bac de culture en bois, mesurant 50cm de haut pour une surface de 60cm par 80cm. Il est rempli de terreau de culture classique avec un fond de billes d’argile pour un drainage des eaux.

La conception des bacs est réfléchie pour s’inscrire dans une logique socio-écologique éthique et durable. Ils sont réalisés en pin de Douglas, bois durable et de qualité, issus des forêts du Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc, durablement gérées. Le bois est certifié BTMC (Bois des territoires du Massif central), certification accompagnée par les associationspour la Valorisation du Bois des territoires du Massif central et des Collectivités Forestières Occitanie. Il est ensuite transformé dans une scierie située au sein du Parc Naturel Régional. Son assemblage s’effectue à l’ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) le Garric à la Salvetat-sur-Agout.

 

Comment ça se passe ?

Le bac ne nécessite pas de fournir un document particulier. Cependant, le demandeur du bac ne doit pas résider dans l’écusson et doit pouvoir disposer d’une largeur de 2m de trottoir afin de ne pas entraver le déplacement des personnes à mobilité réduite.

Si ces conditions sont respectées, le bac sera déposé devant votre domicile suivant l’attribution des Bons de Végétalisation.

 

Qu’est-ce que ça implique ?

Une fois le bac devant chez vous, vous devrez y implanter les végétaux de votre choix, en prenant garde de bien lire la partie « Quelles essences planter ». Vous n’aurez ensuite plus qu’à l’arroser régulièrement pour s’assurer que la terre ne se dessèche pas.

Il est conseillé d’enrichir le substrat du bac avec un peu de compost et de pailler la terre nue afin de dynamiser l’activité biologique du sol et limiter l’évaporation.

Le fleurissement au pied d’arbre

Qu’est-ce que c’est ?

Le pied d’arbre permet de transformer la surface de sol au pied d’un arbre déjà existant en petit jardin urbain. La Ville installe du terreau au pied de l’arbre afin de rehausser le niveau du sol et, si nécessaire, fait installer des bastaings de bois pour le contenir.

 

Comment ça se passe ?

Vous devez indiquer dans votre demande quel pied d’arbre vous souhaitez végétaliser. Celui-ci doit être le plus près de votre domicile, sinon à proximité immédiate de celui-ci. L’espace entre le tronc de l’arbre et la bordure doit être de 30cm au minimum.

Si ces conditions sont respectées, le pied d’arbre sera aménagé durant la période d’attribution des Bons de végétalisation. Si besoin est, La Ville cassera la croute de terre de surface avant l’ajout de terre végétale.

 

Qu’est-ce que ça implique ?

Une fois en place, il ne vous restera qu’à végétaliser le pied d’arbre, l’entretenir et l’arroser. Veillez à bien lire la partie « Quelles essences planter » au préalable.

Attention cependant à ne pas enterrer la base du tronc, organe très important chez un arbre, qui pourrait dysfonctionner le cas échéant. De la même manière, afin de ne pas blesser l’arbre, aucun support ni aucune attache ne devront être fixées au tronc. De plus, aucune installation supplémentaire ajoutée au pied d’arbre ne devra gêner la circulation et la sécurité des usagers de la voie publique.

L’arbre fruitier

Qu’est-ce que c’est ?

Le cas de l’arbre fruitier est particulier dans la mesure où il ne concerne pas forcément l’espace public. L’arbre fruitier vous est tout simplement donné par la Ville pour que vous le plantiez sur l’espace privé de votre choix. Si vous faites votre demande en tant que copropriété, vous pouvez demander jusqu’à 15 arbres fruitier. Si ce n’est pas le cas, la Ville limite le don d’arbre fruitier à 1 par saison.

 

Comment ça se passe ?

La Ville viendra vérifier que l'endroit auquel vous souhaitez planter l'arbre est propice à son installation. Une fois que la demande est acceptée par la Ville, vous serez contacté pour venir chercher votre arbre sur le domaine municipal du château de Grammont ou bien éventuellement un autre endroit, pouvant dépendre de l’emplacement de votre domicile. Peu importe la date à laquelle vous vous inscrivez, les arbres fruitiers sont donnés à la fin de la saison d'autonme (vers le mois de décembre). Vous devrez l’installer dans la foulée et en prendre soin. La Ville viendra ensuite constater que l'installation a bien eu lieu à l'endroit prévu.

 

Qu’est-ce que ça implique ?

Il vous faudra venir chercher votre arbre, le transporter et l’installer chez vous. Bien sûr, il vous faudra également en prendre soin et l’arroser.

Et comment ça fonctionne tout ça ?

La Ville organise la mise en place des Bons de Végétalisation en deux sessions par an. Une au printemps et une à l’automne. Le cas des arbres fruitier est particulier dans la mesure où ils ne seront distribués qu’à la saison d’automne. Votre inscription sera prise en compte dans l’une ou dans l’autre selon la date à laquelle vous l’effectuez.

 

Session d’automne

Session de printemps

    1. Inscription

Entre février et août

Entre septembre et janvier

    2. Etude par la Ville

De septembre à octobre

De janvier à mars

    3. Rendu des décision

Novembre

Mars

    4. Mise en place du dispositif

Entre novembre et décembre

Entre avril et mai

 

Votre choix est fait ? Inscrivez vous !

Pour faire votre demande de bon de végétalisation, merci de remplir le formulaire d'inscription.
Dans le cas d'une demande de micro-fleurissement remplissez le formulaire d'inscription et l'attestation sur l'honneur ci-dessous.

Formulaire d'inscription

 

Une fois votre inscription réalisée via le formulaire d'inscription ci-dessus, et seulement pour une demande de microfleurrissement, une attestation sur l'honneur de l'accord du propriétaire ou de la copropriété est obligatoire. En l’absence de celle-ci, la Ville ne pourra pas étudier votre demande.

Télécharger le modèle d'attestation sur l'honneur

Végétaliser son bac ou son pied d’arbre : que planter ?

Les bacs de culture et les pieds d’arbre nécessitent des essences qui s’adapteront malgré la pollution du lieu. Libre à vous de choisir la végétalisation que vous allez planter. Cependant, il est important de ne pas planter d’espèces toxiques, épineuses ou urticantes. Il faut également faire attention à choisir des espèces qui ont déjà leur place dans l’écosystème, de préférences robustes et adaptées à la l’ensoleillement de votre espace et au contexte urbain (chaleur, dérangements …). En effet, une espèce exotique plantée en ville peut potentiellement devenir envahissante. Celle-ci gagne alors du terrain sur les espèces locales et impacte réellement la biodiversité. C'est ce qu'on appelle l'invasion biologique, deuxième cause d'érosion de la biodiversité au niveau mondial.

 

La Ville déconseille l’installation de plantes comestibles, du fait de la pollution atmosphérique susceptible de se déposer sur vos cultures. Il est intéressant de planter des essences locales, qui tiendront dans le temps malgré les aléas météorologiques et vandalistiques.

 

Si vous désirez une floraison et un feuillage qui évoluent au fil des saisons, optez pour les plantes vivaces.

Exemple : Agapanthe, Valériane d’Espagne, Glaïeul commun, Gueule de loup, Véronique en épi.


Si vous désirez une floraison en début de printemps ou pendant l’été, optez pour les plantes annuelles ou bisannuelles.

Exemple : Giroflée des jardins, Astragale étoilé, Catananche bleue, Centaurée, Scabieuse.


Si vous désirez de la verdure tout au long de l’année avec un minimum d’entretien, optez pour les plantes succulentes.

Exemple : Orpin remarquable, Echeveria, Kalanchoe, Crassula, Sedum.


Si vous désirez une végétalisation fournie et décorative, optez pour les plantes arbustives ou buissonnantes.

Exemple : Lavande, Romarin, Ciste de Montpellier, Buplèvre, Myrte.

 

Catalogue des plantes grimpantes pour les microfleurissements

Vous avez demandé un micro-fleurissement (percée du trottoir le long du mur pour des plantes grimpantes)

Dans ce cas, et uniquement pour ces micro-fleurissements, la ville offre une plante grimpante. Voici les plantes proposées pour vous aider à faire votre choix :

 

1. Le Jasmin étoilé
Trachelospermum jasminoides

Fleurs blanches à floraison estivale

 jasmin 1Voir l'image en grand Voir l'image en grand Télécharger la fiche
2. La Clématite
Clematis armadii

Fleurs blanches à violettes, à floraison précoce

Voir l'image en grand Voir l'image en grand Télécharger la fiche

3. La Morelle faux-jasmin
Solanum jasminoides

Floraison violette généreuse


SolanumVoir l'image en grand  solanum2Voir l'image en grand Télécharger la fiche

4. Le chèvrefeuille
Lonicera japonica

Croissance rapide avec fleurs jaunes et oranges

chevrefeuille 1Voir l'image en grand  chevrefeuille 2Voir l'image en grand Télécharger la fiche

5. Bignone à grandes fleurs
Campsis grandiflora

Trompettes oranges


 bignone 1Voir l'image en grand  bignone 2Voir l'image en grand Télécharger la fiche

6. Le plumbago
Plumbago capensis

Floraison estivale en petits bouquets bleu clair


plumbago 1Voir l'image en grand plumbago 2Voir l'image en grand Télécharger la fiche

7. Rosier de banks "lutea"
Rosia banksiae

Peu épineux, fleurs jaunes


 rosier de banks1Voir l'image en grand Voir l'image en grand Télécharger la fiche

8. Rosier de banks "rosea"
Rosia banksiae

Peu épineux, fleurs roses


 rosier de banks roseaVoir l'image en grand  rosier de banks rosea 2Voir l'image en grand Télécharger la fiche

9. Passiflore
Passiflora caerulea

Rustique, larges fleurs bleus et blanches


 passiflore 1Voir l'image en grand  passiflore 2Voir l'image en grand Télécharger la fiche

10. L'abutilon
Abutilon megapotanicum

Fleurs en « lanternes chinoises » rouges et jaune


 abutilon 1Voir l'image en grand  abutilon 2Voir l'image en grand Télécharger la fiche

11. La vigne
Vitis vinifera

Grappes de raisins rouges

vigne 1Voir l'image en grand  vigne 2Voir l'image en grand Télécharger la fiche

FAQ - Foire aux questions

  • Où dois-je récupérer ma plante grimpante ?

Une fois votre Bon de végétalisation validé, vous serez convoqué lors de la distribution des plantes grimpantes. Les modalités de retrait seront expliquées sur le courrier. Selon les conditions en vigueur, la distribution se déroule soit au lieu de rendez-vous fixé, soit aux serres municipales de Grammont. Pour y accéder, vous avez plusieurs solutions :

-          En voiture : jusqu’au Zénith Sud puis en direction du Centre équestre de Grammont

-          En bus : ligne 52 – Arrêt Zénith Sud/Grammont

-          En tram + navette : Ligne 1 – Arrêt Place de France + navette – Arrêt Zénith Sud/Grammont

 

  • Ma plante a été volée, que dois-je faire ?

Dans le cadre d’un microfleurissement, si votre plante a été volée, la procédure est la suivante : vous devez déposer une plainte auprès d’un commissariat, celle-ci étant votre propriété. Une fois réalisée, appelez la Direction Paysage et Biodiversité au numéro indiqué et leur transmettre le justificatif du dépôt de plainte. Si il s’agit de votre premier vol, les serres municipales vérifieront les stocks disponibles et pourront vous faire don d’un deuxième plante si possible.

 

  • Mon bac de culture a été volé, que dois-je faire ?

Le bac étant la propriété de la ville, la Direction Paysage et Biodiversité peut vous le remplacer à titre exceptionnel. Attention, un seul remplacement est possible. Si votre second bac est volé à son tour, il ne sera plus possible d’en obtenir un à nouveau.

 

  • Je déménage, que devient mon Bon de végétalisation ?

Si vous déménagez, vous devez le signaler à la Direction Paysage et Biodiversité par téléphone ou e-mail. Nous vous incitons également à vous rapprocher de vos voisins ou d’une association de votre quartier pour leur demander s’ils acceptent d’en assurer l’entretien. Pensez à leur expliquer autant les avantages que les contraintes de ce dispositif.

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

En raison de la crise sanitaire, l'horaire d'ouverture de l'Hôtel de Ville est le suivant :
Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30

Horaires spécifiques des services accueillant du public