Diaporama

Voir l'image en grand Archives de la ville de Montpellier Halles centrales, vers 1900. AMM, carte postale, 6Fi26Situées au cœur de la ville médiévale, les halles Castellane perpétuent la vocation commerciale du quartier. Dès le XIIe siècle on y trouve l’Orgerie (marché aux grains) et dès le début du XIIIe siècle, l’Herberie (marché aux fruits et légumes), la Poissonnerie et la Boucherie. En 1700, l’architecte Charles Daviler* (1653-1701), crée une place couverte pour la vente de la viande, remplaçant le mazel médiéval. En face, la Halle aux poissons, bâtie en 1212, est reconstruite en 1747 par l’architecte montpelliérain Jean Giral* (1679-1755). Dès 1840, la municipalité entreprend l’acquisition des immeubles du quartier de la Boucherie afin de créer un nouveau marché. C’est sous le Second Empire, avec Jules Pagézy*(1802-1882), maire de Montpellier de 1852 à 1869, et à l’occasion de travaux d’urbanisme visant à moderniser le centre historique - élargissement de la rue Saint-Guilhem, alignement de la rue de la Loge et percement de la rue impériale (actuelle rue Foch) - que les vieux marchés sont remplacés par une halle neuve. Une place est créée pour assurer un meilleur dégagement face au nouveau monument.

Voir l'image en grand Musée du Vieux Montpellier 419 Jules Pagezy, maire (1852-1869)La construction du bâtiment a nécessité la démolition de plusieurs îlots de maisons, de la Halle aux poissons (1858) et le nivellement de la place et des rues adjacentes. Le projet est conçu par l’architecte de la Ville, Jean-Pierre Casao dit Cassan* (Montpellier, 1823-1885) et réalisé par Omer Lazard*. Il s’inspire des Halles centrales construites entre 1851 et 1857 à Paris par Victor Baltard (1805-1874). Cassan avait d’ailleurs sollicité les conseils de son confrère parisien pour cette réalisation qui est le premier exemple montpelliérain de grande ampleur d’utilisation de structures métalliques. Le bâtiment de 15,80 mètres sur 23,20 m et 15 m de haut est constitué d’une charpente métallique à lanterneau, soutenue par des colonnes de fonte reliées, aux angles, par des piédroits en pierre de taille. Les arcatures sont garnies de châssis persiennés. La première pierre est posée le 16 avril 1858 par le maréchal de Castellane, commandant de la région militaire du Sud Est qui donne son nom à la halle. Elle est inaugurée officiellement le 20 février 1859. Les halles Castellane, inscrites au titre des Monuments Historiques en 1999, ont été réhabilitées en 2001-2002 par l’architecte montpelliérain Emmanuel Nebout. Il a procédé à la restauration de la charpente métallique et à la partition du lieu en deux espaces distincts. La création d’une mezzanine permet deux activités : la halle alimentaire au rez-de chaussée et des locaux commerciaux à l’étage.

 

*DAVILER Charles  (Paris, 1653 - Montpellier, 23 juin 1701)
Célèbre architecte de la province de Languedoc. En 1668, il fait son apprentissage chez François Blondel (1618-1686).
Le 19 septembre 1674, le jeune Daviler voyage en Italie pour étudier à l’Académie de Rome l’architecture. En 1691, arrivé à Montpellier, Charles Daviler, fait son premier devis pour la construction de l’Arc-de -triomphe. Parmi ses travaux il exécute entre 1696-1697, le plan pour l’Hôtel de Sastre (actuelle DRAC Occitanie) et construit l’église Saint-Denis, (1698-1699). (Extrait du Dictionnaire de la Biographie héraultaise).

*GIRAL Jean (Montpellier, 15 novembre 1679 – Montpellier, 6 juillet 1755) 
Architecte de nombreux édifices publics et privés, parmi lesquels : la chapelle du Collège royal des Jésuites (1707-1748), l’actuelle église Notre-Dame-des-Tables, le marché de la Poissonnerie (1748), démoli en 1858, la chapelle de l’Hôpital Général Saint-Charles (1752-1756),  l’hôtel des Trésoriers-de-la-Bourse (4, rue du Trésorier-de-la-Bourse) ; l’Hôtel de Cambacérès-Murles (3, rue Sainte-Croix). C’est à Jean Giral que Joseph Bonnier, le célèbre trésorier des Etats Généraux de Languedoc, confia le soin de construire son château de la Mosson. (Extrait du Dictionnaire de la Biographie héraultaise).

*PAGEZY Jules  (Montpellier, 28 septembre 1802 - Montpellier, 31 décembre 1882). 
Protestant industriel, il est issu d’une famille de protestants cévenols. Président de la Chambre et du Tribunal de commerce de Montpellier de 1830 à 1859. Nommé maire par décret impérial, du 22 septembre 1852 à 1869, il modifie très profondément l’urbanisme de la ville, en ouvrant des voies nouvelles telles la rue Foch ou la rue Maguelone. Il est député de l’Hérault de 1863 à 1869 et sénateur de 1876 à 1879. Il expérimente divers remèdes contre le phylloxéra et se fera le diffuseur infatigable des plants américains. Membre de l’Académie des Sciences et des Lettres de Montpellier (1847-1882),  il est l’auteur de publications d'économie rurale et viticole. (Extrait du Dictionnaire de la Biographie héraultaise).

*CASAO Jean-Pierre (dit CASSAN) (Montpellier, 11 décembre 1823 - Montpellier, 29 juillet 1885) Voir l'image en grand Dictionnaire de biographie héraultaise Jean-Pierre CASSAN
Architecte de la Ville de Montpellier, il est le concepteur des Halles Castellane et du marché aux bestiaux de 
Montpellier. Il exécute les plans pour la reconstruction de l’église Saint-Roch en 1857 et de l’église Sainte-Anne, construite entre 1866 et 1869. (Extrait du Dictionnaire de biographie héraultaise)

*LAZARD Omer (Montpellier, 25 septembre 1817 - après 1870)
Architecte concessionnaire des premiers grands travaux d’urbanisme mis en œuvre par Jules Pagezy, la physionomie contemporaine de Montpellier lui doit beaucoup : le prolongement et le redressement de la rue Saint-Guilhem jusqu’au marché, le redressement et nivellement de la rue de la Loge et le percement de la rue Maguelone jusqu’à la place de la Comédie. (Extrait du Dictionnaire de biographie héraultaise)

Pour plus d'information

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Actualités

Voir toutes les actualités

webcam montpellier

webtv montpellier

CARTES MONTPELLIER

plateforme E-services

montpellier au qotidien - signaler un désagrément

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Horaires d'ouverture de l'Hôtel de Ville :
Les lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h30 à 17h30
Le jeudi de 10h à 19h

Horaires spécifiques des services accueillant du public