Diaporama

Voir l'image en grand Photo M. Descossy© Inventaire général Région Occitanie Halles Place du marché aux fleurs, plan d’élévation, A. Goutès architecte, s.d.

Dès 1802, les décombres de l’église voisine Notre-Dame-des-Tables, devaient participer à la construction du Marché aux fleurs sur la Place du couvent des Capucins, lui aussi détruit sous la Révolution. En 1883, la Ville songeant à faire disparaître de ce lieu, les baraquements informes et la kyrielle de marchands ambulants et forains l’encombrant, entreprend la construction d’un marché couvert, pour lequel on lui propose le rachat des fers provenant de l’exposition universelle de Paris de 1867 à 50 000 francs, mais la Ville refuse préférant du neuf. Les plans de l’architecte municipal montpelliérain, Alphonse Goutès*, sont retenus et le marché aux fleurs est construit en 1885, sur ladite place. 

Exclusivement affectée à la vente des fleurs, arbustes, fruits et légumes par les jardiniers-fleuristes marchands, sa construction métallique en fer et fonte est des plus audacieuses ; construite pour 90 000 francs, elle comporte quatre corps de bâtiment bordant la place, sous forme de boutiques doubles ouvertes sur des rues de 10 mètres de large. Aux quatre angles du marché, quatre passages à charrettes permettent d’apporter les marchandises au milieu de la place. Dès 1884, la commission des travaux publics arrête le chantier pour non-conformité et des dépassements de budget multiples.  Mais le 15 février 1898, un incendie détruit la halle en grande partie, la rendant insalubre et dangereuse. Les habitants du quartier adressent au maire, le 10 mars 1898, une pétition exigeant un dédommagement pour les pertes encourues et la démolition intégrale du bâtiment. La construction massive et défectueuse, est dénoncée par les marchands et habitants pour qui la situation est devenue véritablement intolérable, car si dans quelques étaux on vend des objets neufs et des articles de consommation on voit constamment (…) des débris de toute sorte, de la ferraille, des chiffons ou d’autres objets aussi sales que nuisibles à la santé publique et les étaux se ferment au moyen de véritables guillotines.

Voir l'image en grand Archives municipales de Montpellier, II659 Plan de compoix, île des Capucins, église et couvent, s.d. [après 1757]

Après délibération, le coût de la restauration étant trop élevé, on décide de sa démolition et de la vente aux enchères des matériaux restants. En 1899, on assure la réfection des trottoirs et la plantation d’arbres sur ladite place pour la réouverture d’un marché à l’air libre encore en activité en 1930. Cette place eut de multiples dénominations, d’abord place des Capucins, elle est rebaptisée en 1814  place du Marché aux fleurs, puis devient place Louis XVI sous la Restauration, avant de redevenir place du Marché aux fleurs en 1830 et place Aristide Briand en 1932. Elle est réaménagée en 1985 : une fontaine moderne sculptée par Manuel Clemente Ochoa est installée, un parking souterrain est réalisé. Là même où avait été inaugurée en 1829, la statue en marbre de Louis XVI, sculptée par Alphonse Valois, qui après avoir été stockée au Musée des moulages, fut offerte en 1966, à la ville de Louisville en Louisiane française aux USA, avec laquelle Montpellier est jumelée.

*GOUTÈS Alphonse (Montpellier, 24 juin 1839 - Montpellier, 11 octobre 1898)
Architecte, élève de Questel et de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, où il est admis en 1860. Architecte de la Ville  et professeur à l’Ecole des Beaux-Arts de Montpellier. Vers 1872, il fut chargé d’aménager « la Tour des pins », pour y recevoir les Archives municipales de Montpellier. Il construit le Lycée de jeunes filles puis concours en 1882, à la construction d’un théâtre à Montpellier et obtient le second prix. Membre de la Société Languedocienne de Géographie dès 1878. (Extrait du Dictionnaire de biographie héraultaise)

Pour plus d'information


Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Actualités

Voir toutes les actualités

webcam montpellier

webtv montpellier

CARTES MONTPELLIER

plateforme E-services

montpellier au qotidien - signaler un désagrément

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Horaires d'ouverture de l'Hôtel de Ville :
Les lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h30 à 17h30
Le jeudi de 10h à 19h

Horaires spécifiques des services accueillant du public