Diaporama

Voir l'image en grand Plan du projet du Marché aux bestiaux, entrée, signé J. Cassan, 1851. AMM, 2Fi177, détail

Le 25 juin 1850, la ville taxe le sucre et le café pour rembourser l’emprunt prévu à la construction du nouvel abattoir et marché aux bestiaux, qui se tenait jusqu’à cette date, le lundi, près de la Boucherie dans le quartier de l’Ile de la Boucherie. Après l’expropriation et l’achat de plusieurs terrains, le Conseil municipal approuve le 12 juin 1851, l’emplacement du marché aux bestiaux au quartier dit du Clos de Mascle, derrière le nouvel abattoir, (actuel quartier des Beaux-Arts), inauguré le 22 septembre 1851. Le 22 octobre suivant, la construction du projet de Jean Cassan*, architecte de la ville, est approuvée par le ministre de l’Intérieur et le Préfet de l’Hérault ; le bâtiment est achevé le 19 janvier 1853. Son entrée principale à l’est de l’abattoir est flanquée de deux pavillons, l’un destiné au concierge et l’autre à la perception des droits.

Voir l'image en grand Projet du Marché aux bestiaux interieur, signé J. Cassan, 1851. AMM, 2Fi177, détail

A l’intérieur, dans le prolongement de l’entrée, une grande allée plantée d’arbres, large de 20 mètres et doublée de murs, divise l’espace en deux parties. L’un des côtés est destiné aux bœufs et aux porcs, au fond duquel est construit un hangar pour abriter les bestiaux les jours de mauvais temps. Et l’autre côté, est un espace affecté aux moutons, avec un hangar semblable. Sur les flancs de cette grande allée, sont accolés des abreuvoirs alimentés par le grand réservoir de l’abattoir et des grilles en fer séparées de piliers encerclent le bâtiment. Le marché se tient le lundi à l’ouverture du bureau d’octroi, placé à l’entrée du quartier des abattoirs, jusqu’à cinq heures du soir. A l’arrivée des bestiaux, les marchands, les déclarent au préposé de l’octroi afin d’obtenir le passe-debout ou permis d’entrepôt pour rejoindre les parties du marché qui leur sont affectées. L’inspecteur des comestibles y assiste s’assurant que tous les bestiaux amenés sont bien sains, et les marquent d’un M, quand ils sont malades, afin de ne pas les laisser entrer. Les droits du Marché sont payés conformément au tarif inscrit au règlement général. Dès 1930, le manque d’hygiène et la vétusté des bâtiments sont dénoncés par les syndicats de bouchers et les Montpelliérains. En 1956, on décide de leur démolition et de leur reconstruction plus spacieuse en conformité aux nouvelles règles d’hygiène au même endroit. Elles sont définitivement fermées en 1986.

*CASAO Jean-Pierre (dit CASSAN) (Montpellier, 11 décembre 1823 - Montpellier, 29 juillet 1885) 
Architecte de la Ville de Montpellier, il est le concepteur des Halles Castellane et du marché aux bestiaux de Montpellier. Il exécute les plans pour la reconstruction de l’église Saint-Roch en 1857 et ceux de l’église Sainte-Anne, construite entre 1866 et 1869. (Extrait du Dictionnaire de biographie héraultaise)

Pour plus d'information

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Actualités

Voir toutes les actualités

webcam montpellier

webtv montpellier

CARTES MONTPELLIER

plateforme E-services

montpellier au qotidien - signaler un désagrément

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Horaires d'ouverture de l'Hôtel de Ville :
Les lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h30 à 17h30
Le jeudi de 10h à 19h

Horaires spécifiques des services accueillant du public