Vers Montpellier sans SIDA

Face au sida, nous devons tous faire preuve de vigilance, mais également de solidarité envers les personnes séropositives : c’est la maladie qu’il faut exclure, pas ceux qui en sont les victimes.

Vers Montpellier sans SIDA

Solidaire et active dans la lutte contre le SIDA, la Ville de Montpellier, en partenariat avec l’ensemble des associations de prévention locales, s’engage à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le SIDA autour du projet innovant « Vers Montpellier sans SIDA ».

Territoire de santé, riche d’une forte tradition médicale, acteur de la prévention, Montpellier confirme ainsi son engagement en se mobilisant dans la lutte contre l’épidémie

« Vers Montpellier sans SIDA » est une mobilisation de l’ensemble des acteurs médicaux, paramédicaux, étudiants en santé, associatifs et politiques de la Ville pour s’impliquer dans la lutte contre le VIH/SIDA de façon optimisée et coordonnée, en prenant en compte les spécificités du terrain dans un objectif de diminuer significativement l’incidence de l’infection par le VIH.

Le programme est constitué d’un ensemble de mesures diversifiées pour la prévention de l’infection par le VIH, adapté aux réalités locales.

Le programme #VersMontpelliersansSIDA est développé avec le soutien institutionnel de Gilead.

S'informer, se protéger, se faire dépister à Montpellier

La Ville de Montpellier engagée dans la prévention et la lutte contre l'épidémie

Solidaire et active dans la lutte contre le sida, la Ville de Montpellier, en partenariat avec l'ensemble des associations de prévention locales, s'engage toute l'année avec le programme "Vers Montpellier Sans SIDA".

Territoire de santé, riche d'une forte tradition médicale, acteur de la prévention, Montpellier confirme ainsi son engagement en se mobilisant dans la lutte contre l'épidémie. Le but est de rappeler l'urgence de la riposte contre la maladie par la promotion du dépistage et des moyens de se protéger, et de rappeler la nécessaire solidarité avec les personnes séropositives.

Toutes les adresses pour s'informer, se protéger, se faire dépister à Montpellier

Télécharger le flyer d'information

 

  • CeGIDD - Centre Gratuit d’Information,de Dépistage et de Diagnostic du VIH et des Infections Sexuellement Transmissibles

Hôpital Saint Eloi
80, av Augustin Fliche
34090 Montpellier
04 67 33 69 50
https://www.chu-montpellier.fr/fr/mit/cegidd

Horaires sans rendez-vous :
• lundi, mercredi et vendredi 9h-16h
• mardi 9h-19h
• jeudi 9h-12h30

 

  • Département des Maladies Infectieuses - CHU Montpellier :

Service proposant notamment des consultations pour la PrEP et la santé sexuelle et des consultations pour la prise en charge des personnes vivant avec le VIH :

Département des Maladies Infectieuses

80 avenue Augustin FLiche

Hôpital Guy de Chauliac

CHU de Montpellier

Tel : 0467337714

 

21, bd Pasteur
34000 Montpellier
04 67 57 36 83
www.montpelliergay.com
Dépistage rapide avec ENIPSE :
1er jeudi de 17h à 20h

21, rue du Prof Jean Granier
Accès au public face au 30, rue François Mireur
34070 Montpellier
04 67 04 20 23
associationenvie@orange.fr

17, rue Boussairolles
34000 Montpellier
04 67 34 03 76
www.aides.org
Dépistage rapide

0 800 840 800 (appel gratuit 24h/24h depuis fixes et mobiles)
www.sida-info-service.org
Service d’aide à distance d’information sur le sida, les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) et les hépatites.
Information, conseils, écoute et orientation.

48, bd Rabelais
34000 Montpellier
04 67 64 62 19
https://www.planning-familial.org/fr/le-planning-familial-de-lherault-34
Tous les jours de 9h à 12h, sur rendez-vous.
Dépistage du VIH possible

 

  • ENIPSE

Dépistage rapide dans les lieux de convivialités partenaires ainsi que dans les locaux de Fierté Montpellier Pride le premier jeudi du mois de 18 h à 21 h.

Actions sur Facebook : dépistage 34 Hérault

https://www.facebook.com/depistage34/

Instagram : enipsesanteprevention (#EnipseMontpellier #EnipseOccitanie)

Facebook : Enipse Prévention Santé

www.enipse.fr

 

Le Sida ne se voit pas

En 2018, l'épidémie de Sida est toujours à un niveau préoccupant. En France, 150 000 personnes sont séropositives dont 30 000 ignorent qu'elles sont porteuses du VIH. En 2014, 6 600 personnes ont découvert leur séropositivité. Depuis 10 ans, cette situation s'accompagne d'une forte augmentation des IST (Infections Sexuellement Transmissibles). Trop souvent, les personnes sont dépistés tardivement et découvrent leur séropositivité à un stade avancé de la maladie. Si toute la population est concernée par le VIH, le risque d'être exposé est nettement plus élevé parmi les homosexuels masculins.

A Montpellier, le CHU suit plus de 2000 personnes et compte plus de 100 nouveaux patients chaque année.

Aujourd'hui, la prise en charge de la pathologie s'est considérablement améliorée et la prescription d'un traitement permet de contrôler efficacement l'infection par le virus. De fait, les personnes séropositives suivies médicalement et dont le virus est contrôlé ont une qualité de vie souvent satisfaisante. Grâce aux traitements, leur durée de vie est comparable à celle d'une personne séronégative. Par ailleurs, grâce aux médicaments, le contrôle de la charge virale - la quantité de virus dans le sang d'une personne séropositive - évite sa transmission aux partenaires.

L'effort de prévention et de dépistage doit être renforcé

Afin de limiter les nouvelles contaminations et dépister le plus précocement possible les personnes récemment exposées au virus, l'offre de dépistage s'est largement diversifiée e : test en laboratoire d'analyses, test dans un centre gratuit (CeGIDD), test à résultat rapide (TROD) ou autotest de dépistage vendus en pharmacie, à effectuer soi-même à domicile. L'offre de prévention s'est elle aussi diversifiée. Les préservatifs masculins (externes) ou féminins (internes) protègent à la fois du VIH et des IST. Les traitements antiviraux sont également un moyen de se protéger du VIH : traitement d'urgence consécutif à une prise de risque, traitement préventif en cas de risque élevé d'exposition au VIH, traitement des personnes séropositives pour limiter le risque de transmission à leur(s) partenaire(s) sexuel(s).

 


Sélection de sites

  • Act-Up
    Le site de l'association qui porte sur la place publique le discours et les exigences de personnes atteintes par le virus.
  • Le Crips
    Le Crips est un réseau national de compétences pour le traitement de l'information et de la documentation sur le Sida, permettant l'élaboration de produits adaptés en matière de prévention ainsi que la mise en oeuvre d'actions.
  • Fil Santé Jeunes
    Tél. 0800 235 236
    Numéro gratuit et anonyme de 8h à 24h.
    Ecoute, dialogue sur toutes les questions de santé et les problèmes relationnels.
  • Institut de veille sanitaire
    L’Institut de veille sanitaire est un établissement public de l’Etat, crée par la loi du 1er juillet 1998 relative au renforcement de la veille sanitaire et du contrôle de la sécurité sanitaire des produits destinés à l’homme.
    Placé sous la tutelle du Ministre chargé de la santé, l’InVS reprend et consolide les actions du Réseau national de santé publique (RNSP) créé en 1992, et développe de nouveaux programmes dans le domaine de l’épidémiologie d’intervention.
  • Sida info service
    Tél. 0800 840 800 (une écoute gratuite 24h/24h)
    Que vous soyez acteur associatif, personnel de santé, personne concernée par le VIH ou simple public à la recherche d'information, se site apportera des réponses efficaces à vos questions et recherches grâce à un accueil personnalisé.
  • Sida web
    Plusieurs rubriques intéressantes : actu, infos, liens...
  • Solidarité Sida
    L'association a pour objectif principal de mener des actions de prévention auprès des jeunes ainsi que de les impliquer dans des initiatives : Solidays, Nuit du zapping, Nuit de l'humour...
  • Ta santé.com
    Un site généraliste plus particulièrement pour les ados. Une collaboration Skyrock et le CFES.
    Vous pouvez également poser des questions à des professionnels de la santé.  

Quand faire un test de dépistage ?

Si vous avez pris un risque

Vous avez eu un rapport sexuel sans préservatif avec une personne dont vous ne savez pas si elle séronégative. Le préservatif s’est déchiré ou a glissé durant le rapport sexuel. Vous avez partagé un matériel d’injection.

Si vous souhaitez abandonner l'usage du préservatif

Vous vivez une relation stable et vous ne souhaitez plus utiliser de préservatif dans votre couple.
Vous envisagez d'avoir un enfant.

Important

Si vous avez pris un risque il y a moins de 48 heures, rendez-vous le plus tôt possible aux urgences d’un hôpital, si possible avec votre partenaire, en vue d’un traitement pouvant éviter la contamination.

 

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Horaires d'ouverture de l'Hôtel de Ville :
Les lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h30 à 17h30
Le jeudi de 10h à 17h30 pour cause de Covid-19

Horaires spécifiques des services accueillant du public