Actualités

Toutes les actualités

Naissance de 3 guépards au parc Zoologique de Lunaret

Actualité publiée le 22/06/2018

Le 14 mai 2018, vers 3h du matin, Sanné a mis au monde 3 petits guépards, deux femelles et un mâle, après 91 jours de gestation faisant suite à un accouplement avec Twist.
Naissance de 3 guépards au parc Zoologique de LunaretVoir l'image en grand

Cette naissance vient conforter les efforts effectués par la Ville de Montpellier avec  l'aménagement d'un véritable centre de reproduction de guépards. Tout juste adapté à leur nouvel environnement, les petits guépards viennent d'intégrer leur enclos au sein du parc zoologique de Montpellier.

Les guépards au parc de Lunaret

C'est en 1965 et 1966, que le Parc de Lunaret reçoit ses premiers guépards : un couple constitué d'un mâle de 5 ans et d'une femelle de 4 ans qui s'est reproduit à la grande surprise de tous jusqu'en 1972. Montpellier était alors un des premiers et rares parcs zoologiques à obtenir la reproduction de cette espèce, très difficile en captivité.

Aujourd'hui, des guépards en provenance de divers zoos européens ont été introduit au Parc de Lunaret, permettant l'augmentation de la population de 2 à 8 guépards.

Le centre de reproduction

Afin d'optimiser les possibilités de reproduction de guépards, le parc zoologique de Montpellier a aménagé 8 enclos et deux bâtiments pour héberger cette espèce. Il s'agit d'augmenter la population de guépards du Zoo de Montpellier et de l'accueillir dans de des installations permettant une gestion correcte des animaux et la participation active de Montpellier à l'EEP de l'espèce.

La reproduction des guépards en captivité revêt un double enjeu : maintenir les populations mais aussi conserver le patrimoine génétique le plus varié possible, grâce à des programmes d'élevage internationaux qui déterminent les sujets à croiser en fonction de leur généalogie.

Au-delà de l'objectif de reproduction, la santé et le bien-être de ces nouveaux locataires ont fait l'objet d'une attention particulière à Montpellier avec des bâtiments modernes et des enclos très travaillés d'un point de vue paysager. Les guépards peuvent même pratiquer leur sport favori sur de véritables pistes de course ensablées.

La préservation de l'espèce

Une espèce menacée

Le guépard est classé « vulnérable » sur la liste rouge des espèces menacées de l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature). Sa population était évaluée à plus de 100 000 au début du XXe siècle. Du fait de la dégradation de son milieu de vie, des effets du réchauffement climatique et du braconnage, il resterait à peine 7100 guépards dans la nature aujourd'hui.

Un champion fragile

Le guépard est un prédateur ultra rapide. Champion de course, il peut atteindre une vitesse de pointe de 110 km/h en 3 secondes. Malheureusement, il ne peut pas maintenir cette vitesse très longtemps et doit se reposer une vingtaine de minutes avant de consommer ses proies (pause préprandiale). Ceci le rend très vulnérable aux chasseurs et prédateurs concurrents qui en profitent pour l'abattre ou pour lui dérober son butin.

Un manque de diversité génétique

Il y a près de 12 000 ans, l'espèce aurait subi une disparition massive de ses effectifs. Un groupe génétiquement très homogène de sa population a survécu à cette effondrement mais il présente une consanguinité importante, à l'origine de mortalité juvénile et d'une vulnérabilité accrue aux maladies infectieuses. On appelle cela un « goulot d'étranglement génétique », une rupture « brutale » dans son évolution génétique.

 

30M€ investit pour moderniser le zoo

Depuis plus de 50 ans, Montpelliérains et visiteurs profitent du site remarquable du parc de Lunaret dont l'une des attractions est le zoo municipal de Montpellier, un lieu de découverte et de promenade accessible gratuitement et fréquenté par environ 650 000 personnes par an. Ce zoo public, l'un des rares gratuits en France, est reconnu pour ses missions à la fois pédagogiques, notamment auprès du jeune public, mais aussi scientifiques, au regard de son action en matière de reproduction et de conservation des espèces qu'il accueille.
Comme d'autres gestionnaires de zoo, qu'ils soient publics ou privés, la Ville a décidé de moderniser cet équipement en investissant d'ici à 2021, 30 M€ ; un engagement conséquent au bénéfice du bien-être animal, de l'observation des espèces et de la sécurité du site (risque incendie et mises aux normes) avec pour ambition d'en faire un pôle majeur en matière de préservation de la biodiversité.

« En France, Montpellier se distingue pour son expertise et son action en matière de préservation de la biodiversité en milieu urbain. Reconnu par la communauté scientifique, le zoo de Montpellier, appelé à devenir un équipement métropolitain, doit pouvoir continuer d'apporter sa contribution par la reproduction et la conservation d'espèces menacées et la diffusion des connaissances sur la faune et la flore. Le vaste plan de rénovation d'un montant de 30 M€ voté en 2016 par la Ville permettra de hisser le zoo de Montpellier, au niveau des grandes infrastructures nationales voire européennes. »
Philippe Saurel, Maire de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole.

Zoo de Montpellier

50 Avenue Val d'Agropolis
34090 Montpellier

Téléphone : 04 67 54 45 23

Site web : www.zoo.montpellier.fr

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Actualités

Voir toutes les actualités

webcam montpellier

webtv montpellier

CARTES MONTPELLIER

plateforme E-services

montpellier au qotidien - signaler un désagrément

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Horaires d'ouverture de l'Hôtel de Ville :
Les lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h30 à 17h30
Le jeudi de 10h à 19h

Horaires spécifiques des services accueillant du public