Actualités

Toutes les actualités

Lectures et concerts littéraires immanquables pendant la 33e comédie du livre

Actualité publiée le 17/05/2018

La 33e Comédie du Livre propose, les 25, 26 et 27 mai prochains, plusieurs lectures et concerts littéraires qui offriront aux spectateurs une nouvelle approche, sensible et musicale, des textes des auteurs invités.
Lectures et concerts littéraires immanquables pendant la 33e comédie du livreVoir l'image en grand

Kerninon Julia - Crédit photo : Philippe Matsas

Le vendredi 25 mai, la romancière Julia Kerninon, figure montante de la fiction française invitée par Alice Zeniter dans le cadre de sa carte blanche, offrira au public des lectures de textes aimés :
« Parce que toute ma vie jusqu'à aujourd'hui, je l'ai passée à lire et à écrire, c'est la pratique de la littérature qui m'a structurée en tant qu'individu. Je voudrais proposer un florilège des textes qui résonnent tous les jours dans ma tête, que j'emporte avec moi partout où je vais. Mémoire, chambre d'écho, psaumes, c'est un peu tout ça, et ce sont toujours les phrases qui auront le dessus sur moi, pas l'inverse. Avec des textes de Ted Hughes, Rainer Maria Rilke, James Baldwin, William Faulkner, Philip Roth, Sylvia Plath, James Crumley, Thomas Hardy, Gertrude Stein. »

Vendredi 25 mai, 16h30, auditorium du Musée Fabre, entrée libre.

Le même jour, Marc Alexandre Oho Bambe, célèbre slameur connu sous le nom de Capitaine Alexandre, offrira une lecture musicale de son premier roman, Diên Biên Phù, publié par Sabine Wespieser, éditrice invitée de cette édition :
« Étrangement, j'avais le sentiment de devoir quelque chose à cette guerre : l'homme que j'étais devenu et quelques-unes des rencontres les plus déterminantes de ma vie.
Étrangement, j'avais trouvé la clé de mon existence, l'amour grand et l'amitié inconditionnelle.
En temps de guerre.
Au milieu de tant de morts, tant de destins brisés. »

L'auteur sera accompagné du musicien Christophe Isselée, à la guitare et à l'oud.

Vendredi 25 mai, 19h30, salle Molière de l'Opéra-Comédie, entrée libre.

Alice Zeniter, carte blanche de cette 33e édition, triomphe depuis plusieurs mois avec son roman L'art de perdre (Flammarion), qui a remporté le Prix Goncourt des Lycéens et c'est déjà vendu à plus de 500000 exemplaires.
Elle offrira, le samedi 26 mai en fin d'après-midi, une lecture musicale autour de ses propres textes, Il y a eu de bons moments, et sera accompagnée du musicien Nathan Gabily, à la basse.
À travers un montage de textes, extraits des différents livres d'Alice Zeniter (Jusque dans nos bras, Sombre dimanche, De qui aurais-je crainte ?, Juste avant l'Oubli, L'Art de perdre mais aussi des écrits inédits), ce concert littéraire à deux voix et une basse invite les spectateurs à se laisser aller à une rêverie autour des thèmes de l'amour et du désir. Les histoires se mêlent et s'entrelacent aux notes de musique jusqu'à ce que les personnages semblent se répondre d'un livre à l'autre et l'on suit – à travers dix ou douze trajectoires différentes – les étapes d'un amour qui les regroupe tous et qui se déploie à travers les âges de la vie, les crises et les extases.

Samedi 26 mai, 18h30, Gazette Café. Entrée libre.

Autre invité d'Alice Zeniter, le jeune romancier Pierre Ducrozet a récemment remporté le Prix de Flore avec son livre L'invention des corps (Actes Sud), qui donne son titre au concert littéraire qu'il propose le dimanche 27 mai en début d'après-midi :
Accompagné du pianiste Isard Cambray, il offre un spectacle à deux voix. Une heure de création originale au piano, mélodique et érudite, teintée parfois d'électronique, vient porter une voix chaude et scandée pour former une atmosphère enveloppante, entraînante. On suit ainsi les parcours transnationaux de personnages nés de l'utopie d'Internet, qui constituent, du Mexique à Hong-Kong, d'Inde en France, une génération-monde, auto-formée et révoltée. Un mystérieux manifeste de hackers revient régulièrement, comme un phare, un idéal. Des chansons achèvent de brosser le tableau de ce paysage exaltant. Électronique et acoustique, romanesque, poétique, ce concert littéraire et musical s'efforce de retranscrire le son d'une époque, la nôtre.

Dimanche 27 mai, 14h, salle Molière, Opéra-Comédie. Entrée libre.

Enfin, rendez-vous le même jour dans le cadre merveilleux de l'Orangerie du château de Castries, pour y retrouver le romancier Thomas Giraud et le guitariste Stéphane Louvain qui donneront une lecture musicale du second livre de l'auteur, La Ballade silencieuse de Jackson C. Frank (La Contre-Allée) :
Jackson C. Frank fut un chanteur folk des années 60, compositeur d'un seul album devenu mythique, Blues Run the Game. Marqué très jeune dans sa chair par l'explosion d'une chaudière qui fit quinze morts parmi ses camarades, il eut une vie tumultueuse, fut incapable de sortir un second disque, connut la dépression et l'oubli. Il est au cœur du second roman de Thomas Giraud.

Dimanche 27 mai, 17h, Orangerie du Château de Castries. Entrée libre.

Plus d'informations sur le site comediedulivre.fr

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Actualités

Voir toutes les actualités

webcam montpellier

webtv montpellier

CARTES MONTPELLIER

plateforme E-services

montpellier au qotidien - signaler un désagrément

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Horaires d'ouverture de l'Hôtel de Ville :
Les lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h30 à 17h30
Le jeudi de 10h à 19h

Horaires spécifiques des services accueillant du public