Actualités

Toutes les actualités

Le 17 mai, Journée mondiale de lutte contre l'homophobie et la transphobie

Actualité publiée le 15/05/2018

Pour la troisième année consécutive, la Ville de Montpellier participe à la Journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie, célébrée le 17 mai.
Le 17 mai, Journée mondiale de lutte contre l'homophobie et la transphobieVoir l'image en grand

Première ville à avoir hissé le drapeau arc-en-ciel au-dessus de l'Hôtel de Ville le 17 mai 2016, signataire de la charte L'Autre Cercle, et solidaire des associations qui luttent contre les discriminations liées à l'orientation sexuelle et à l'identité de genre, Montpellier, territoire de tolérance, continue à porter haut et fort les couleurs de la diversité à travers de nombreux temps forts.

Du 17 au 21 mai, la Ville s'habille aux couleurs de l'arc-en-ciel

Du 17 au 21 mai, à la demande de :

  • Philippe SAUREL, Maire de la Ville de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole,
  • Annie YAGUE, Adjointe au Maire de Montpellier, déléguée aux Affaires sociales, Vice-présidente du CCAS de Montpellier, Vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, déléguée à la Cohésion sociale,
  • Jérémie MALEK, Conseiller municipal, délégué à la lutte contre les discriminations,

le Rainbow flag sera hissé sur le fronton de l'Hôtel de Ville à 11h45 en présence des associations, le logo de la Ville de Montpellier sera décliné aux couleurs de l'arc-en-ciel sur montpellier.fr et sur les réseaux sociaux*.

Le programme proposé par les associations LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuel.l.e.s et Transgenres), dans le cadre de cette journée, sera également mis en ligne sur le site internet de la Ville. Montpellier a été la première ville française à hisser le rainbow flag en 2016.

* Facebook : villemontpellier34 / Twitter : @montpellier_

Dans le cadre de son engagement aux côtés de l'autre cercle, la ville de montpellieR a participé au 1er baromètre Autre-Cercle IFOP sur l'inclusion des LGBT dans le monde du travail

Signataire de la charte d'Engagement LGBT Autre Cercle la collectivité a participé au 1er baromètre Autre-Cercle IFOP sur l'inclusion des LGBT dans le monde du travail dont les résultats à l'échelle nationale ont été divulgués le 27 février 2018.
Cette consultation ouverte a été réalisée du 16 octobre au 12 novembre 2017 auprès de 6 698 collaborateur.rice.s, hétérosexuel.le.s comme LGBT, travaillant au sein des 41 organisations du secteur public comme privé, signataires de la Charte.

Parmi les personnes ayant répondu :

  • 17% se définissent comme LGBT, dont 0,4% de personnes transgenres. Il est intéressant de voir que 79% des répondants ne sont pas LGBT, ce qui est un signal positif de l'intérêt que représente la diversité LGBT au sein des structures signataires de la Charte.
  • 62% des répondants travaillent dans le secteur public
  • La proportion d'hommes et de femmes, et de personnes travaillant en Ile de France et dans d'autres régions sont équivalentes.

Les résultats les plus marquants sont que :

  • 71% des LGBT disent être visibles au travail. Cependant, 39% de ces personnes ne sont visibles que vis-à-vis de certains collègues, 30% à l'ensemble des collègues, et dans seulement 16% des cas le supérieur hiérarchique et 9% les Ressources Humaines.
  • A noter une différence de 10 points entre hommes (74%) et femmes (64%) LGB qui sont visibles, et 68% des personnes transgenres.
  • Les personnes LGBT qui choisissent de ne pas être visibles le font en évitant de parler de leur vie privée (73%), seules 14% font croire à leur hétérosexualité. Les personnes invisibles qui considèrent leur invisibilité comme un avantage ou un problème se répartissent de façon équitable (51% et 49%).
  • Les répondants au Baromètre se sentent très largement bien intégrés dans leur organisation, qu'ils soient LGBT ou non
  • Moins de 15% des répondants ont constaté des discriminations à l'égard des LGBT mais ce chiffe monte à 30% lorsque l'on interroge les LGBT. Parmi les LGBT, 22% ont constaté des discriminations au sein de leur organisation, essentiellement des moqueries de la part de collègues (77%), moins souvent du management (37%), mais aussi des mises à l'écart (31%) et des insultes (21%) de la part des collègues. Les personnes LGBT victimes elles-mêmes de discrimination rapportent également majoritairement des moqueries, des mises à l'écart, mais aussi pour 29% des inégalités de déroulement de carrière.
  • Enfin, moins de 5% des répondants se disent « mal à l'aise » face à une personne gay, lesbienne ou bisexuelle mais 15% le sont face à une personne transgenre.

Les perceptions de l'impact de la signature de la Charte d'Engagement LGBT de l'Autre Cercle sont très majoritairement perçues comme positives, que les personnes soient LGBT ou non. Un total de 85% des répondants soutiennent l'engagement de leur organisation à travers la signature de la Charte d'Engagement LGBT, même si seulement 60% savaient que leur organisation avait signé cette Charte. Une tendance se dégage montrant que, plus la signature de la Charte est intervenue il y a longtemps, plus l'impact de la Charte est important. Enfin, les programmes de sensibilisation du personnel et de l'encadrement sont jugés comme étant les plus utiles pour favoriser l'inclusion des personnes LGBT au travail.

Ce premier baromètre a mis en évidence une plus grande visibilité des personnes LGBT au travail que celle constatée par d'autres enquêtes en France. Il semble probable que cela soit dû à l'engagement du groupe très particulier que représentent les entreprises et collectivités qui se sont engagées aux côtés de l'Autre Cercle pour une meilleure intégration des personnes LGBT. Ces résultats, encourageants pour les actions de l'Autre Cercle, ne sauraient masquer le fait que la visibilité au travail reste un problème pour de nombreuses personnes LGBT, tout particulièrement les femmes lesbiennes et les personnes transgenres. Les prochains baromètres permettront d'affiner ces informations, de mesurer les progrès accomplis mais aussi les défis qui persistent.

Suite à la publication des résultats de ce premier baromètre, la Ville de Montpellier souhaite que des actions de sensibilisation soient développées à l'attention des agents afin de favoriser l'accueil et les conditions de travail du personnel LGBT au sein de la collectivité.

Télécharger la plaquette des résultats du baromètre LGBT Autre Cercle et IFOP

Une première découverte du projet Intersexion, porté par
éric Mélac, Maître de conférences à l'université paul-valéry montpellier 3

Le dispositif InterseXion est né d'un désir nouveau d'explorer la construction identitaire de genre et la diversité sexuelle selon trois angles différents : scientifique, pédagogique et artistique. Ces trois angles sont traités selon des protocoles différents et  interconnectés. La dimension artistique se compose notamment de la pièce de théâtre InterseXion, qui met en scène des témoignages de personnes aux identités sexuelles variées, transformés et projetés dans un avenir proche. L'intrigue surprenante et efficace permet de questionner et ouvrir le dialogue sur un sujet encore très sensible : la question du genre et de la sexualité, ainsi que ses implications en matière d'acceptation et de discrimination.

A l'occasion de la journée mondiale de lutte contre l'homophobie et la transphobie, du cinquième anniversaire de la promulgation de la loi du mariage pour tous et du cinquantenaire de la révolution sexuelle de mai 68, une répétition générale de la pièce de théâtre InterseXion (sur invitation) aura lieu le 17 mai 2018 à 20h.

Cette répétition sera suivie le lendemain par la soirée de lancement officielle du projet, au théâtre Gérard Philipe (7 rue Pages, 34000 Montpellier, Maison pour Tous Joseph Ricôme), durant laquelle des extraits de la pièce seront joués par des comédiens amateurs formés aux techniques théâtrales professionnelles.»
Une deuxième représentation sera proposée le 29 mai à 20h.

Les deux autres angles du projet InterseXion - pédagogique et scientifique - seront développés au cours de l'année 2019.

Plus d'informations sur www.facebook.com/intersexion

Un village associatif le 17 mai, de 13h00 à 17h00, devant l'Opéra Comédie

Les associations qui composent l'Inter-Asso LGBT Montpellier (Refuge, Fierté, Contact, Chemin des Cîmes, AIDES et ENIPSE, SOS Homophobie, APGL, Randos Midi, LOOM, Collectif MARTINE) proposeront le 17 mai un après-midi d'information et de sensibilisation auprès du grand public dans le cadre de cette journée de la lutte contre l'homophobie et la transphobie.

Sixième semaine nationale pour le refuge

Décrétée par le Ministère de l'Intérieur et exceptionnellement placée cette année sous le patronage de la Commission nationale française pour l'UNESCO, la Semaine Nationale du Refuge permet à l'association de gagner en visibilité sur l'ensemble du territoire et d'organiser des manifestations partout en France (programme disponible sur www.le-refuge.org).

La programmation à Montpellier propose, le jeudi 17 mai de 16h00 à 20h00, l'exposition "Une part de nous, une part de toi" réalisée en collaboration avec la Galerie n°5.
Il s'agit d'une installation sonore proposée par des jeunes du Refuge (Galerie n°5, 5 rue Sainte Anne, Montpellier).

 

En savoir plus

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Actualités

Voir toutes les actualités

webcam montpellier

webtv montpellier

CARTES MONTPELLIER

plateforme E-services

montpellier au qotidien - signaler un désagrément

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Horaires d'ouverture de l'Hôtel de Ville :
Les lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h30 à 17h30
Le jeudi de 10h à 19h

Horaires spécifiques des services accueillant du public