Actualités

Toutes les actualités

Nouvelle ambition politique pour la solidarité à Montpellier et son territoire

Actualité publiée le 14/02/2018

Présentation de la politique sociale de la ville de Montpellier pour les 10 années à venir.
Nouvelle ambition politique pour la solidarité à Montpellier et son territoireVoir l'image en grand

Mercredi 14 février, Philippe SAUREL, Maire de la Ville de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole Président du CCAS, Annie YAGUE, Adjointe au Maire, Déléguée aux affaires sociales, Vice-présidente du CCAS, Vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, Déléguée à la cohésion sociale et M’hamed BELHANDOUZ, Directeur général du CCAS, Directeur du Département Solidarité et Vivre Ensemble à la Ville de Montpellier ont présenté la nouvelle ambition politique pour la solidarité à Montpellier.

Le vivre ensemble est une valeur fondamentale de Montpellier et de son territoire. C’est pourquoi la Ville de Montpellier, 7ème Ville de France, et son Centre communal d’action sociale (CCAS), interviennent dans de nombreux champs de la solidarité en œuvrant au quotidien pour répondre aux difficultés des Montpelliérains les plus fragiles, de leur naissance à leur fin de vie. L’analyse des besoins sociaux (ABS) des Montpelliérains réalisée sur la période 2008-2013 confirme la nécessité de réorienter la politique sociale de la Ville.

Une nouvelle politique sociale connectée au territoire et à ses habitants

Montpellier poursuit l’ambition de se positionner à la pointe de la « construction sociale » :

  • Connectée au territoire et à ses habitants, cette nouvelle politique sociale s’appuie également sur la qualité des services publics de proximité existants et rassemblés : CCAS, Clubs de l’Âge d’Or, Maisons pour tous, Mairies de proximité.

    Elle s’appuie également sur les compétences récemment transférées du département à la Métropole : Fonds d’aide aux jeunes (FAJ) et Fonds de solidarité pour le logement (FSL).
    Avec un budget de 50 millions d’euros par an, le département chargé de la Solidarité et du vivre ensemble de la Ville de Montpellier mène une action sociale ambitieuse. Près de 1100 agents, soit environ ¼ de l'effectif Mairie+CCAS, sont mobilisés pour une ville toujours plus solidaire et traduire la Fraternité en actes.

  • Passant à la vitesse supérieure en matière de développement de projets innovants, à l’intersection des différentes politiques.

5 actions innovantes comme 1ère étape d’une politique de solidarité ambitieuse pour les 10 ans à venir

1. Le SLIME, Service Local d’Insertion en faveur de la Maîtrise de l’Energie, pour lutter contre la précarité énergétique

Une plateforme inédite pour mettre en relation les usagers en situation de précarité énergétique et les intervenants spécialisés

SLIME fonctionne comme une plateforme qui permet de repérer des personnes en situation de précarité énergétique et les met en relation avec des intervenants spécialisés.
Le CCAS de Montpellier, en lien avec cette plateforme, va effectuer d’abord un travail de repérage des publics en situation de précarité énergétique afin d’effectuer des diagnostics techniques, sociaux et budgétaires (une à trois visites à domicile de plusieurs heures) pour apporter des réponses adaptées à chaque situation.
Un réseau de « donneurs d’alertes » constitué d’intervenants sociaux, des fournisseurs d’énergie et des opérateurs pour améliorer l’habitat contribuent au repérage des situations.
Le CCAS s’appuiera sur 2 de ses travailleurs sociaux. Après le repérage et l’élaboration des diagnostics, un plan d’action sera établi. Cela peut aussi être l’occasion, pour le travailleur social, de découvrir d’autres causes de précarité.
Le SLIME propose différents niveaux de réponses : installation d’équipements économes (ampoule basse consommation, mélangeur, thermomètre…), démarche éducative éco-citoyenne (initiation aux éco gestes pour économiser l’énergie), médiation locative, travaux.
Les locataires et propriétaires peuvent bénéficier d’aides selon le dispositif et la nature des travaux (ANAH, rénovation des logements indécents…).

790 personnes seront visitées sur 3 ans (2018-2020)
C’est l’objectif du nombre de ménages à visiter, signalés par les lanceurs d’alerte (point accueil seniors, service social du personnel, CHRS, service sociaux FSL…) : 790 personnes, dont 146 ménages sur Montpellier en 2018, et à partir de la 2ème année 216 ménages en 2019 et 431 ménages en 2020 sur Montpellier et sa Métropole.

A Montpellier et dans sa Métropole, 2 personnes sur 10 concernées par la précarité énergétique
En France, 3,8 millions de ménages consacrent plus de 10% de leurs revenus aux dépenses d’eau, de gaz et d’électricité (taux d’effort énergétique).
Dans notre pays, une personne sur 10 est concernée par la précarité énergétique
À Montpellier et sa région métropolitaine, 20 % sont concernés par la précarité énergétique (chiffres : Plan climat de la Métropole).

2. Vill’âges connectés, un tiers-lieu pour lutter contre la fracture numérique et créer du lien social

Un espace collaboratif de découverte numérique à Montpellier
Vill’âges connectés, tiers-lieu numérique qui ouvrira ses portes au 2ème trimestre 2018, est destiné à la fois à réduire la fracture numérique et à favoriser les échanges.
1000 m² sur le site de l’ancienne crèche Sophie Lagrèze seront aménagés pour proposer un cadre convivial, accessible à tous les usagers du CCAS.
Un médiateur numérique et social du CCAS y animera des permanences d’accès aux droits pour accompagner les personnes dans leurs e-démarches administratives.
Des cours d’initiations et de perfectionnement tous publics seront proposés ainsi que des formations destinées à faciliter le retour à l’emploi des personnes en insertion.
Le tiers-lieu accueillera un espace de démonstration d’outils numériques et servira de lieu ressources pour les entreprises.
À l’instar d’un show-room, ce tiers lieu permettra à des startups partenaires de tester en situation réelle des prototypes d’outils connectés et de services innovants pour faciliter le quotidien et préserver l’autonomie.

3. Le projet Unis’Vers : permettre de se remobiliser dans son parcours d’insertion et être acteur d’une démarche collective

A partir d’avril 2018, ce nouveau dispositif d’insertion de proximité aura pour objectif de proposer aux personnes en attente de droits ou allocataires de minima sociaux (hors suivi insertion) éloignées de l’emploi, d’avancer collectivement dans leur projet d’insertion, en s’appropriant leur espace d’habitation et en travaillant la valorisation de leurs compétences et l’estime de soi.
Il s’agit de proposer à des groupes de 15-20 personnes de construire leur propre parcours en s’appropriant 5 espaces : multimédia, accès aux droits, emploi/formation, mobilité, culture/ sport et loisirs.

Unis’Vers permettra aux bénéficiaires de :

  • s’investir dans un projet local solidaire,
  • sortir de l’isolement avec les actions collectives du CCAS (balade santé, jeu budgétaire Dilemme …),
  • repérer puis s’approprier les espaces institutionnels et associatifs pour accéder à leurs droits,
  • travailler la mobilité,
  • s’approprier la sphère numérique par la formation,
  • clarifier et dynamiser leur projet professionnel : rencontrer des professionnels, faire des simulations d'embauche et des stages en entreprise, faire un point sur leurs besoins en formation….

Le volet emploi/insertion professionnelle s’appuiera sur un partenariat avec deux agences montpelliéraines de Pôle Emploi.

4. Des colocations étudiantes en EHPAD, pour favoriser le soutien intergénérationnel

Une colocation à loyer modéré dans 3 EHPAD de Montpellier
Dès septembre 2018, le CCAS de Montpellier proposera une colocation à loyer modéré dans 3 de ses 7 EHPAD à 14 étudiants contre trois heures de bénévolat par semaine.
Les étudiants qui souhaitent intégrer ce projet intergénérationnel et obtenir une chambre dans ces appartements meublés devront remplir un dossier de candidature, sachant que les demandes émanant d'étudiants suivant un cursus en lien avec l’accompagnement à la personne seront étudiées avec attention.
Les locations proposées sont composées de 3 appartements :
1 T6 de 123 m² ; 1 T5 de 96 m² et 1 T4 de 97 m² soit une surface totale de 316 m².
Ce projet sera mis en place dans les anciens appartements de fonction vacants qui auront été rénovés.


Rompre l’isolement des personnes âgées, lutter contre la précarité des étudiants et faire vivre l’intergénérationnel dans les EHPAD municipaux
Cette accession à un logement décent à un loyer modéré situé en EHPAD répond à un double objectif : lutter contre la précarité et lutter contre l’isolement. Les colocataires qui le souhaitent pourront prendre leurs repas dans la salle à manger de l'EHPAD (Menu complet de l'entrée au dessert pour 5 €).
A travers cette action, le CCAS souhaite affirmer sa volonté d'ouvrir les EHPAD sur leur quartier et d'en faire des lieux intergénérationnels très actifs.

En échange, les étudiants donneront de leur temps bénévolement, à hauteur de 3 heures par semaine, pour des sorties, des activités avec les aînés selon leur disponibilité et leurs talents notamment le week-end ou en fin d'après-midi.
Ces nouveaux colocataires pourront partager des moments de convivialité avec les résidents mais aussi découvrir la vie et les différents métiers offerts dans ces structures en cassant l'image préconçue des EHPAD.
Pour les résidents, cela sera l'occasion de leur transmettre leurs expériences mais aussi de bénéficier de la vitalité et du dynamisme des jeunes générations.

5. Bouissonnade II : prendre soin des femmes et enfants victimes de violences conjugales

Stopper le cycle de la violence intrafamiliale

Avec le recul des 38 années d’expérience du CHRS Bouissonnade I, au sein d’un vaste partenariat qui réunit tous les acteurs sociaux concernés, le CCAS a vu augmenter la part des jeunes mamans victimes de violences conjugales accueillies au Centre Bouissonnade I, soit dans l’urgence soit pour de longs séjours.
L’objectif de ce 2nd centre est de stopper le cycle de la violence intrafamiliale par un soutien psychologique et éducatif aux enfants et un appui aux mères dans la construction de la relation parentale.

Mettre à l’abri des familles dans un environnement sécurisé

Un pôle hébergement gérera 10 appartements soit en CHRS (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale), soit en SAME (Service d’Accueil Mère-Enfant) avec une capacité d’accueil de 30 places, soit 60 femmes et enfants accueillis par an.
Les familles hébergées en CHRS bénéficieront d’un accompagnement social soutenu par des éducateurs spécialisés et des travailleurs sociaux en vue de leur réinsertion sociale.
Les places en SAME seront réservées aux mères en grande difficulté avec leurs enfants qui bénéficieront d’un soutien renforcé avec des puéricultrices et des éducateurs de jeunes enfants.

Proposer une action psychologique spécialisée envers les enfants et un soutien à la parentalité pour les mamans

Un pôle parentalité pouvant accueillir 30 femmes et 40 enfants développera des actions collectives (ateliers, jeux, actions de formation etc.) et un suivi en consultation psychologique (individuelle ou familiale) pour aider à dépasser le traumatisme de la violence subie.
L’objectif des personnels spécialisés de ce pôle (psychologues cliniciens, éducateurs de jeunes enfants, animateurs) sera d’aider l’enfant à reprendre le cours d’un processus d’individuation en dehors des repères violents qui se sont imposés à lui et d’assister la mère pour rétablir le cadre d’une relation parentale et éducative valorisante et apaisée.
Une convention avec la direction de l’Enfance de la Ville de Montpellier permettra l’accueil des -3 ans (jusqu’à 6 ans) dans les crèches du quartier (environ 30 enfants/an).

En savoir plus sur l'action sociale à Montpellier

 

 

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Actualités

Voir toutes les actualités

webcam montpellier

webtv montpellier

CARTES MONTPELLIER

plateforme E-services

montpellier au qotidien - signaler un désagrément

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Horaires d'ouverture de l'Hôtel de Ville :
Les lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h30 à 17h30
Le jeudi de 10h à 19h

Horaires spécifiques des services accueillant du public