Montpellier 7ème Ville de France

Montpellier devient la 7ème ville de France derrière Nantes et devant Strasbourg. Elle compte officiellement 282 143 habitants au 1er janvier 2018. Retour sur l’histoire de la ville en sept dates.

Montpellier, 7ème ville de France, soyons-en fiers !

Philippe Saurel Photo © Mario SINISTAJ

 3 questions à Philippe Saurel

Maire de la Ville de Montpellier
Président de Montpellier Méditerranée Métropole

 

Montpellier devient officiellement la 7ème ville de France. Quelle est votre réaction ?

Philippe Saurel : « Les derniers chiffres de l’INSEE* viennent en effet de nous être communiqués et c’est, je dois le dire, avec une certaine émotion - et beaucoup de fierté - que je les ai reçus. Notre ville vient donc de dépasser Strasbourg pour compter très exactement 282 143 habitants. Qu’on ne s’y trompe pas : ce chiffre n’est pas anodin. En être fier ne relève pas de je ne sais quel chauvinisme. Au contraire, il est la preuve du rayonnement de notre ville, de son attractivité, de sa formidable capacité à accueillir du monde, à accueillir le monde. « Montpellier par le monde, Montpellier parle monde » : c’est justement sous ce signe que j’ai voulu placer l’année 2018 qui arrive. »

Comment peut-on expliquer la formidable croissance démographique de la ville qui ne cesse de se confirmer ?

Philippe Saurel : « Pensez que nous étions moins de 120 000 en 1962 et que nous sommes plus de 280 000 aujourd’hui ! Historiquement, il y a eu une très forte augmentation de population dans les années 60, avec l’arrivée de 30 000 pieds noirs, l’implantation d’IBM ou encore le développement des administrations. Depuis les années 90, 2 à 3 000 personnes choisissent de s’installer à Montpellier chaque année. Cette vitalité est formidable. Elle est due à une véritable volonté politique, qui fait de Montpellier la ville attirante par excellence, que ce soit dans les domaines culturels, en matière de santé, pour sa politique urbaine, pour ses transports en commun, avec son écosystème numérique, avec sa place de « capitale sport »… Et puis, notre ville est jeune : 30% de la population a moins de 30 ans. On peut dire que nous sommes dans une vraie dynamique ! »

Cette forte croissance démographique est donc un atout, capable de faire franchir à la ville un nouveau palier ?

Philippe Saurel : « J’en suis absolument convaincu : c’est cette croissance démographique qui nous permet de progresser, notamment en matière économique. Georges Frêche avait vu juste et on ne peut que saluer son oeuvre qui a su nous amener de la 24ème à la 8ème place de ce classement de villes. Montpellier doit continuer à prospérer, c’est donc résolument que je m’engage à travailler pour une ville productive, une ville connectée, une ville écoresponsable, une ville solidaire. Une ville, notre ville, Montpellier, la septième de France dont, oui, nous pouvons être fiers. »

Montpellier 7e ville de France

Montpellier, 7ème ville de France en sept chiffres clés

 

1-   985 : La création de Montpellier

Montpellier serait apparue à la fin du Xe siècle, selon le cartulaire des comtes de Melgueil, qui évoque une donation du 26 novembre 985. Bernard II, comte de Melgueil, octroie alors au seigneur Guilhem deux manses (dont un à Monte Pestelario, ancêtre de Montpellier) situés sur les trois collines de Montpellier, de Montpelliéret et du Peyrou. Le serf Amalbert est ainsi considéré comme le tout premier Montpelliérain.

Création de Montpellier © Archives municipalesVoir l'image en grand

 

2 -  1204 : Le Consulat de Montpellier

Consulat de Montpellier © Archives municipalesVoir l'image en grand

Montpellier devient une possession des rois d’Aragon puis de Majorque (1204-1349) avec le mariage de Pierre II d’Aragon et de Marie de Montpellier. C’est l’époque de la construction de la « Commune clôture » sous la direction du pouvoir consulaire, en forme d’Ecusson dont le nom perdure encore aujourd’hui. Leur fils Jacques 1er d’Aragon hérite de la seigneurie de Montpellier, ville marchande, et entretient une cour brillante. Montpellier possédait les docteurs les plus célèbres du siècle. La population est de l’ordre de 10 000 habitants.

 

3 -   1622 : Le siège de Montpellier

Montpellier devient une possession des rois d’Aragon puis de Majorque (1204-1349) avec le mariage de Pierre II d’Aragon et de Marie de Montpellier. C’est l’époque de la construction de la « Commune clôture » sous la direction du pouvoir consulaire, en forme d’Ecusson dont le nom perdure encore aujourd’hui. Leur fils Jacques 1er d’Aragon hérite de la seigneurie de Montpellier, ville marchande, et entretient une cour brillante. Montpellier possédait les docteurs les plus célèbres du siècle. La population est de l’ordre de 10 000 habitants.

siege de Montpellier © Archives municipalesVoir l'image en grand

 

4 -   1839 : La création de la ligne de chemin de fer Montpellier - Sète

Création ligne de chemin de fer © Archives municipalesVoir l'image en grand

Au XIXe siècle, la prospérité commerciale repose notamment sur le développement de la viticulture. Celle-ci est favorisée sur le plan de la commercialisation par la création en 1839 de la ligne de chemin de fer vers Sète, puis de celle vers Nîmes et Paris en 1844 et 1855. En 1890, Montpellier compte 69 250 habitants. Le président Sadi Carnot vient à Montpellier pour célébrer le 600ème anniversaire de l’université de Montpellier (créée le 26 octobre 1289).

 

5 - 1954-1975 : Montpellier accélère

montpellier accelere © Claude O’SUGHRUEVoir l'image en grand

Dès le milieu des années 1950, Montpellier bénéficie de l’apport de nouvelles populations venues d’Afrique du Nord puis d’Algérie. C’est l’époque de la création du quartier de La Paillade en 1961, voulu par le maire François Delmas, pour accueillir les rapatriés. En 1965, IBM s’installe à Montpellier. En 1975, Montpellier compte 191 354 habitants. Une progression incroyable par rapport à 1954 (97 501 habitants) soit +96 %.


6 -   1981-2000 : Antigone, Port-Marianne et le tramway

montpellier aujourdhuiVoir l'image en grand

La véritable impulsion survient en 1977. Georges Frêche met en oeuvre un projet urbain ambitieux marqué par une croissance maîtrisée avec de nouveaux quartiers, dont Antigone et Port-Marianne, et l’intervention d’architectes de renom. En trois décennies, la ville se transforme littéralement et passe du 24ème au 8ème rang. En 2000, Montpellier inaugure sa première ligne de tramway entre Odysseum et Mosson.


7 -   2015 : Montpellier devient une Métropole

Sous l’impulsion de Philippe Saurel, élu président en 2014, l’intercommunalité évolue l’année même de son cinquantenaire d’existence. L’agglomération cède la place à Montpellier Méditerranée Métropole le 1er janvier 2015, seule métropole française, avec Brest, à avoir franchi le pas par un vote démocratique. Une entité de trente et une communes avec 450 000 habitants où la coopération intercommunale est renforcée. Fin 2017, Montpellier devient officiellement la 7ème ville française. 

montpellier devient métropole

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Horaires d'ouverture de l'Hôtel de Ville :
Les lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h30 à 17h30
Le jeudi de 10h à 19h

Horaires spécifiques des services accueillant du public