2014 à l'Espace Saint-Ravy

Durant l'année 2014, l'Espace Saint-Ravy a continué à axer sa programmation autour d'artistes issus de la jeune création montpelliéraine.

Des yeux courent dans la nuit


Voir l'image en grand

19 décembre 2014 - 4 janvier 2015

 

La ville. C’est le sujet central des recherches artistiques de Mathilde Séramour et Sophie Rouet, deux jeunes montpelliéraines issues des arts appliqués et des Beaux-Arts. L’une est photographe, l’autre est peintre. Les peintures de Mathilde Séramour répondent à une esthétique du recouvrement que l’on retrouve à travers les dessins et les photographies de manifestations de Sophie Rouet.

 

L’exposition « Des yeux courent dans la nuit » présentera des œuvres personnelles et communes aux deux artistes.

 

Sites Internet : http://www.mata.portfoliobox.fr/

http://sophierouet.blogspot.fr/

Des Hommes & des Elles

Voir l'image en grand


Une pause créative entre artistes et jeunes du "Refuge"


27 novembre - 14 décembre 2014

 

« Reconstruire son image et regagner de l'estime de soi ». C’est autour de ces deux problématiques que les artistes de l’association « Des Hommes & des Elles » ont travaillé main dans la main avec les jeunes LGBT hébergés par l’association le « Refuge ».

L’exposition présentera des peintures, des illustrations, des photographies réalisées par les artistes, inspirés par leur rencontre avec les jeunes. En écho à ces œuvres, les témoignages des jeunes, recueillis, construits et rédigés par un écrivain public.

Un happening surprise ainsi qu’une performance chorégraphique et musicale ponctueront le vernissage.

Artistes : Buffet Froid, Céline Otéro, Elise Shootthelife, Fred Trobrillant, Isabelle Israel, Vincent Piaggio, Da Ming, Clarence Cloudywater, Lauriane Domenech, Danièle Vogelsinger et Sandra.

16e Parcours d'Ateliers d'Artistes


Voir l'image en grand21 - 23 novembre 2014

 

Les 37 artistes montpelliérains participant au 16e Parcours d'Ateliers d'Artistes, présenteront une œuvre à l'Espace Saint-Ravy pour donner un aperçu de leurs travaux, avant d'ouvrir leurs ateliers au public samedi 22 et dimanche 23 novembre 2014.

Photographie, sculpture, peinture, collage, calligraphie, dessin, design… C’est une véritable randonnée artistique en plein cœur de ville que propose une fois de plus l’Association « Les Briscarts » aux Montpelliérains.

Les visiteurs, de plus en plus en nombreux au fil des éditions, pourront découvrir l’univers des artistes à l’Espace Saint-Ravy puis, les rencontrer sur leurs lieux de création. L’occasion d'échanger, in situ, sur leurs sujets d'inspiration, leur technique, leur évolution, leur parcours. Et pourquoi pas, franchir le pas et acquérir une œuvre !

Les 37 artistes : Aichelmann Christophe, Bassède Francine, Beall Joan, Blondet Nina, Bouët François, Cabanes Christian, Cazilhac Gisèle, Ciurana Denise, Couchinho Marie, Degans Claire, Delpech Claire, Dupuy Delphine, Durand Éric, Girard Elisabeth, Guidée Virginie, Hillaireau Jean-Luc, Huet Sylvie, Jacquin Monica, Jean-Joseph Anne, Le Gall Nathalie, Lhommet Véro, Loupiac Nina, Marinho Isa, Marquet Nicolas, Marsala Isabelle, Million Jean, MiMa, Pfaadt Aurélie, Pinar Mehmet, Plumelle Marie-Agnès, Rabia, Rigaudin Jean-François, Salhen William, Segura Raphaël, Seigneuret Léonard Sylvie, Toquebiol Jean-Claude, Turlure Jean-Luc.

 

Plan d’orientation : http://briscarts.com

 

Exposition accessible à l’Espace Saint-Ravy du 21 au 23 novembre 2014 : de 11h à 20h

Ouverture des ateliers des artistes participant au Parcours les 22 et 23 novembre : de 11h à 19h

A quoi bon attendre le crépuscule du sommeil

Voir l'image en grand

Anaïs Armelle Guiraud et Jimmy Richer

 

24 octobre - 2 novembre 2014

 

L’exposition « A quoi bon attendre le crépuscule du sommeil » à l’Espace Saint-Ravy va permettre, de manière inédite, à Anaïs Armelle Guiraud, photographe, et Jimmy Richer, plasticien, de combiner leur travail. Les lieux et personnages imaginaires vont s’interpeller, se lier et se répondre. La première partie de l’exposition se composera de travaux dits « au repos » et la seconde partie d’une image de chacun d’eux « activée » ce coup-ci, mettant concrètement en œuvre la fusion de leurs deux univers.

 

Le travail photographique d’Anaïs Armelle Guiraud s’oriente vers la part fictionnelle et mensongère de ce medium. Elle conçoit la construction de ses images petit à petit, comme un tableau ; les personnages, artifices, lieux sont tous choisis expressément – et souvent fabriqués - pour une unique image. Les objets trouvés aussi prennent une place importante ; méticuleusement transformés en fétiches ils sont intimement reliés à l’auteure et aux personnages mis en scène. Sa fascination pour les crimes passionnels et les romances exacerbées lui permet de naviguer aisément entre Roméo et Juliette ; Charlotte et Werther ; Rachel et Ross ; Jules, Jim, Catherine et beaucoup d’autres.

 

La forme des récits de Jimmy Richer se calquent et se stratifient en un corpus. À l’image d’un miroir qui se définirait comme une utopie, consistant en un lieu sans lieu. Ce miroir permet de nous voir là où nous ne sommes pas, un espace irréel qui s’ouvre virtuellement derrière la surface, une sorte d’ombre qui nous donne notre propre visibilité et qui nous permet de nous regarder là où nous sommes absents.

Réciprocité

Voir l'image en grand

Association Essor

 

12 - 28 septembre 2014


Il y a d’abord des enfants et adolescents : 17 ; âgés de 8 à 14 ans. Il y a ensuite des artistes : 4 ; Philippe Jacq, David Richard, Mattt Konture et Sandra Vérine. Il y a enfin des ateliers d’arts plastiques : espaces de rencontres entre leurs univers.

L’exposition « Réciprocité » présente les travaux réalisés par les enfants et les adolescents ainsi que les œuvres emblématiques des quatre artistes intervenants.

Ce double accrochage entend promouvoir l’art comme lieu de rencontre, d échange d’expériences et d’influences. Il est également l’occasion de faire reculer les préjugés, en mettant en lumière les pratiques artistiques d’enfants issus de quartiers sensibles.

 

L’Association montpelliéraine Essor « savoir et partage », œuvre depuis 20 ans à l’accompagnement éducatif d’enfants et d’adolescents du quartier Petit-Bard.

 

http://l.essoreuse.over-blog.com/

Ironique et Onirique

 

Voir l'image en grand

Fan Cheng et Wang Xiaoyan

 

22 août - 7 septembre 2014

 

L’ironie, à travers la contradiction culturelle est l’axe d’expression que privilégie l’artiste Fan Cheng. Pour lui, les contradictions culturelles ne sont pas question idéologique ou ancrage originaire. Elles sont un matériau artistique. Né en Chine, vivant aujourd’hui en France, sa recherche plastique s’est naturellement orientée vers les différences entre esthétiques chinoises et occidentales. Son but : trouver un langage pictural contemporain universel.

 

Également d’origine chinoise, Xiaoyan Wang s’intéresse particulièrement à l’importance du rêve dans la culture de son pays ; rêve qui est perçu comme une valeur spirituelle. A l’instar de ses ancêtres, elle a pour habitude de s’inspirer des rêves pour créer ses toiles, sans forcément raconter ce que ses songes mettent en scène. Le rêve correspond alors à un outil de création introspectif qui vient de son inconscient.

 

Á l’Espace Saint-Ravy, les deux artistes Fan Cheng et Xiaoyan Wang vont faire se confronter leurs deux univers…Deux univers au final pas si éloignés…voire même complémentaires…

Vanités sur tissus d'ameublement et posters Ikea

Voir l'image en grand

Jean-Phillipe Freu


1 - 17 août 2014

 

Le sujet peint, inconditionnellement, obsessionnellement, est un crâne. Un crâne humain. Toujours le même. Le crâne, vu sous différents angles et photographié en 1996, occupe une importante place sur la surface de la toile, un peu comme s’il s’agissait d’une photo d’identité…d’un portrait « officiel ».

Ensuite, le peintre joue avec le motif imprimé, saturant quelques couleurs ou déformant certaines parties du motif.

Á l’Espace Saint-Ravy, sera présentée la série « vanités sur tissus d’ameublement ». Il s’agit pour la majorité des œuvres, de peintures à l’huile sur des tissus d’ameublement, tendus sur châssis. Les tissus choisis sont floraux, géométriques ou figuratifs.

Les toiles de Jean-Philippe Freu renvoient à une réflexion sur le sens de la vie et de la mort au travers d’un de ses symboles les plus forts : « la vanité » ; sujet omniprésent dans la peinture, de Jérôme Bosch, du Caravage, d’Andy Warhol ou encore de Damien Hirst.

Industries de diptères

Voir l'image en grand

Guillonne BALAGUER et MICCAM


18 - 27 Juillet 2014

 

A partir du recueil poétique et graphique « Industries de diptères », écrit par Guillonne BALAGUER et illustré par MICCAM, qui décrit les catastrophes et les renversements d’une rencontre, l’exposition associe les dimensions visuelle, littéraire et sonore. Les deux artistes proposent ici une approche sensitive du texte en tant que matériau, à travers une série de productions plastiques, manifestant la contamination réciproque des images et de la langue.

 

Par sa seule présence, le visiteur nourrit l’exposition ; il prolonge physiquement la matière de la rêverie commune des artistes et entre réellement dans l’œuvre. Afin d’inscrire ces présences éphémères dans le processus de création, une installation sonore interactive propose au spectateur d’entrer, par la voix, dans le récit. Ainsi l’expérience sensible, esthétique, relationnelle, donne aussi la possibilité de vivre « du dedans » l’expérience littéraire.

Chronique

Voir l'image en grand

Mona Costa, Florian Bon, Khalil Moussaoui, Marilina Prigent, Hugo Rossi et Nicolas Goutmann


3 - 13 Juillet 2014


Du dessin à l'installation, en passant par la sculpture, la vidéo, ou encore l’animation, l’exposition collective « Chronique » interroge sur les notions de temps et de communication.

« Chronique » navigue à travers différents espace-temps, différentes histoires. Les œuvres qui la composent expérimentent diverses formes de narration, entre langage fictif et incommunicabilité, parcourant des zones communes tout en réinventant les possibles…laissant ainsi place à l’imaginaire de chacun.

Artiste - Artisan

Voir l'image en grand

Aurélie Piau et Eric Dupin

 

20 - 29 Juin 2014

 

Eric Dupin, artiste-artisan, exposera ses créations, des meubles en bois de châtaignier fabriqués pour la plupart sur mesure. Certains intègrent des éléments de récupération et sont donc des modèles uniques. Pas de clous, pas de vis, les assemblages sont faits à base de tenons, mortaises et chevilles.

Aurélie Piau, artiste montpelliéraine, viendra pour sa part compléter la scénographie de l’exposition avec ses papiers peints créatifs édités par « Oups la petite impression ».

Á l’Espace Saint-Ravy, les deux artistes vont mettre en scène chacune des pièces exposées tout en créant un lien, un ensemble cohérent, invitant le visiteur à une déambulation fluide. Dégagés des murs les meubles viendront occuper l’espace, pouvant être envisagés comme des sculptures sur lesquelles de multiples points de vue seront offerts.

www.creation-meubles.com

Itération

Voir l'image en grand

Julien Borrel, Nicolas Lebrun et Camille Abbé Sonnet

 

2 - 15 juin 2014

 

Itération : Action de répéter, de faire de nouveau ; fait d’être répété.


Itération montre des systèmes de créations, de narrations. Cette exposition regroupe les travaux de trois artistes, issu de l’école des Beaux-Arts de Montpellier, qui utilisent des systèmes, qu’ils soient mathématiques, informatiques ou symboliques. Ils ont en commun la répétition de gestes simples. Ces répétitions ne prennent du sens et ne créent des formes que dans les cadres et les protocoles qu’ils se sont fixés pour exprimer leurs idées. La répétition n’est pas vu ici comme un recommencent, mais dans une suite, dans un processus qui crée son propre rythme, dans l’insistance d’un geste qui acte, ancre une idée directrice dans une réalité physique à travers chaque itération.


Chaque représentation : La Vaisselle (Julien Borrel), Shizariyuk (Camille Abbé Sonnet) ou Accès Anonyme Aléatoire (Nicolas Lebrun) nous montre des choix singuliers de processus, de protocoles de créations, et c’est dans cette logique de répétition qu’ils déclineront d’autres oeuvres issus de leurs corpus, comme Shrödinger’s Cat (CRAC 2011 et Vallon du Villaret 2013) et des propositions issus de l’exposition Random() (galerie Aperto 2013).

Le tour du monde en + de 80 portraits d'écrivains

Voir l'image en grand

Dans le cadre de la 29e Comédie du Livre


16 - 25 Mai 2014


« Je photographie des écrivains depuis 35 ans et je m'imagine parfois que je dessine une cartographie de l'écriture, un grand atlas des mots. »
Lors de la Comédie du livre 2013, Daniel Mordzinski était l'invité de Mathias Énard, détenteur de la Carte Blanche de cette 28e édition. À cette occasion, le photographe argentin avait fait découvrir son travail au public de la manifestation à travers l'exposition éphémère Le Tour du Monde en 80 écrivains. Mais il a surtout immortalisé cette 28e Comédie du Livre en photographiant quelques-uns des auteurs présents. À travers cette nouvelle exposition Le Tour du Monde en + de 80 portraits d’écrivains, Daniel Mordzinski poursuit son projet d'établir un « atlas humain » de la littérature.
Venez découvrir les photos des écrivains du monde entier qui nous font l'honneur de participer à cette 29e édition de la Comédie du Livre comme Luis Sepúlveda, Fred Vargas, Xavier Dorison ou encore Marc Levy mais aussi des auteurs comme Michel Houellebecq, Umberto Eco et Nathalie Sarraute.
Durant les trois jours de la manifestation, l’Espace Saint-Ravy sera exceptionnellement ouvert de 10h à 19h.

 

http://comediedulivre.fr/

15e Parcours d'Ateliers d'Artistes

Voir l'image en grand


26 et 27 Avril 2014

 

Photographie, sculpture, peinture, collage, calligraphie, dessin, design… C’est une véritable randonnée artistique en plein cœur de ville que propose l’Association « Les Briscarts » aux Montpelliérains.

 

Les visiteurs, de plus en plus en nombreux au fil des éditions, pourront découvrir l’univers des artistes à l’Espace Saint-Ravy puis, les rencontrer sur leur lieu de création. L’occasion d'échanger, in situ, sur leurs sujets d'inspiration, leurs techniques, leurs évolutions, leurs parcours. Et pourquoi pas, franchir le pas et acquérir une œuvre !

 

Les artistes eux aussi sont de plus en plus nombreux à participer à cet évènement. Ils seront 45 : Aichelmann Christophe, Bassède Francine, Bassetto Francine, Bocaj Jean-Paul, Bouchacourt Marc, Bouët François, Cabanes Christian, Cajou Linette, Cazilhac Gisèle, Ciurana Denise, Claudhia.G, Couchinho Marie, Claire Delpech, Dugas-Danescu, Dupuy Delphine, Durand Éric, Gabriel Thierry, Gheorghiu Alexandra, Girard Elisabeth, Haas Isabelle, Heins Rosario, Huet Sylvie, Monica Jacquin, Jean-Joseph Anne, Lafon Marc, Le Gall Nathalie, Lhommet Véro, Lignon Jackye, Nyna Loupiac, Loustalot Barbara, Marinho Isa, Marsala Isabelle, MiMa, Ona Thierry, Pesez Florence, Pfaadt Aurélie, Pierre-Duplaix Corinne, Rigaudin Jean-François, Salhen William, Seb. M, Segura Raphaël, Seigneuret Sylvie,Toquebiol Jean-Claude, Turlure Jean-Luc, Claude Wagner.

 

Plan d’orientation : http://briscarts.com


▪ Ouverture exceptionnelle de 11h à 20h à l’Espace Saint-Ravy et dans les ateliers des artistes participant au Parcours

On est dans de beaux draps

Voir l'image en grand

Collectif Linge Records

28 Mars - 11 Avril 2014


L’univers du collectif « Linge records » également label de musique, se déclinera à travers différents médiums : installations vidéos et sonores inédites, design et artworks.

 

L’exposition à l’Espace Saint-Ravy sera par ailleurs ponctuée de plusieurs temps forts : performances, karaoké et siestes sonores. Cinq soirées dans différents lieux de la Ville sont également au programme notamment un après-midi performances dans une laverie automatique et une radiodiffusion quotidienne sur l'Eko des Garrigues.

 

« L'univers Linge Records, c'est quoi ? De l'humour, de la variétoch' populaire parasitée, de la maladresse, du textile, de la musique électronique, rock, synthétique et expérimentale, se rapprochant volontiers des arts singuliers, modestes et naïfs. Dans un rapport brut et frontal à la création, les artistes Linge Records acceptent et recherchent l'imperfection, laissant paraître les œuvres telles qu'elles sont avec leurs défauts ». Le Collectif Linge Records : Lucien Dall'Aglio, Sophie Thomas, Léna von Braun et Roxanne Sidaner.

 

www.lingerecords.com

Pulsations humaines

Voir l'image en grand

Regards sur l'humain dans l'urbain


7 - 16 Mars 2014


« Pulsations humaines » est une invitation à explorer les espaces urbains où les humanités se croisent.

Cette proposition se veut être, pour le public, une invitation à ralentir, à lever les yeux, à s’arrêter et observer autour de soi ou à faire, lentement, un pas de côté pour porter un autre regard - plus attentif, toujours curieux - sur notre environnement, à la recherche de nouveaux angles de vue sur notre réalité.

De la Havane à Saint-Pétersbourg, de Londres à Istanbul, cette exposition proposera une vingtaine d’instantanés sur cette thématique.

Des créations réalisées spécialement pour l’exposition - autant d’invitations à la réflexion sur les espaces et temps de rencontre possibles et parfois ignorés ou oubliés entre habitants d’un même territoire - seront également à découvrir durant ces 10 jours d’exposition.


www.gaelleberrehouc.com

La boîte

Voir l'image en grand La boîte © Gaëlle Evellin

Collectif Gangpol & Mit - Dans le cadre du Festival Tropisme

19 - 23 février 2014


Initié par le duo graphique et sonore Gangpol & Mit, La Boîte est un projet collectif hybride constitué d’un ensemble de mobilier sculpté, véritables instruments multimédia aptes à produire toutes sortes de musiques et d’images par le biais de leur mystérietechnologie embarquée.
Fondées sur l’emploi et la manipulation de matériaux simples et familiers (papier, crayons, cartons), elles font appel aux nouvelles technologies pour articuler les réalisations artisanales du public avec divers éléments multimédia: projections vidéo, sons et musique électronique.

Ciné-performance : Mardi 18 Février 19h et Mercredi 19 Février 14h.

 

www.gangpol-mit.blogspot.fr

50 ans et alors?...

Affiche de l'expositionVoir l'image en grand


4 février - 14 février 2014

 

Pour marquer ses 50 ans, le Planning 34 met en images et en sons, son histoire riche et passionnante. L’association propose une exposition multidisciplinaire autour du mouvement féministe et de ses luttes d'hier et d'aujourd'hui.

Seront exposés des documents d’archives, affiches, photographies, articles de presse, vidéos, portraits de femmes, slogans ou encore témoignages.

A travers cette exposition, que l’association d’éducation populaire et féministe souhaite drôle voire émouvante, il s'agit de retracer les étapes d'un long combat et de comprendre comment les bénévoles du planning sont devenus au fil du temps des militants/militantes féministes. Cette exposition a également pour objectif, selon ses organisateurs, « de continuer à écrire l'histoire et d'ouvrir un débat sur le futur du Planning en explorant les enjeux sociopolitiques à venir, en France et à l'étranger ».

 

http://leplanning34.org

Certaine absence - Cloé Paty

Affiche de l'expositionVoir l'image en grand


17 janvier - 31 janvier 2014

 

Avec cette exposition, Cloé Paty installe sa première oeuvre in-situ, en exposant des livres et des dessins. Tel un leitmotiv, elle cherche à traduire son intuition personnelle d'un temps qui s'étire, en se demandant parfois quels sont les vrais sujets de ses créations.

Le temps est le terrain de jeu et d'expérimentation de Cloé Paty. Elle recherche pour cela à rendre visible une durée, une temporalité, qu'elle inscrit plastiquement dans ses travaux. Elle dessine, peint, saisit, assemble... et fabrique ainsi des objets aux frontières d'un passé et d'un présent.

Le diplôme des Arts décoratifs de Strasbourg en poche, Cloé Paty s'installe à Montpellier pour débuter sa vie d'artiste. En lien avec sa démarche, elle est intervenante en arts plastiques, notamment au CHRU de Montpellier où elle fabrique des livres avec les patients.

 

www.cloepaty.com

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Actualités

Voir toutes les actualités

webcam montpellier

webtv montpellier

CARTES MONTPELLIER

plateforme E-services

montpellier au qotidien - signaler un désagrément

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Horaires d'ouverture de l'Hôtel de Ville :
Les lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h30 à 17h30
Le jeudi de 10h à 19h