2013 au Pavillon Populaire

Le Pavillon Populaire a été marqué en 2013 par deux expositions : l'une qui explorait le Front populaire, "La volonté de bonheur", l'autre qui rendait hommage à l'un des plus grands photographes français, Bernard Plossu avec "Couleurs Plossu".

Couleurs Plossu

 

Voir l'image en grand

Séquences photographiques, 1956-2013


26 juin - 6 octobre 2013

À travers près de deux cent quarante images, l’exposition « Couleurs Plossu - Séquences photographiques, 1956-2013 » réunit pour la première fois un corpus exceptionnel et inédit de l’œuvre d’un des plus célèbres photographes français : Bernard Plossu.

Elle développe ainsi sur les deux étages du Pavillon Populaire toutes les facettes et tous les usages du médium photographique couleur que celui-ci a développé au fil de ses voyages sur les routes d’Europe comme d’Amérique. Car il a toujours regardé le monde en couleur, de ses premières photographies en amateur au Brownie Flash dans le Paris de la fin des années 1950 à ses clichés à l’objectif de 50 mm sur boîtier Nikkormat au Mexique et au Nouveau-Mexique durant les décennies 1965-1985, en passant par sa pratique des appareils jouets (Agfamatic, Instamatic, panoramique Prestinox) des années 1990-2010 qui l’on rendu célèbre.

Et ce foisonnement d’images de toute nature révèle d’autant mieux son goût pour l’expérimentation, sa curiosité insatiable, ses références à l’histoire de la photographie contemporaine comme à l’histoire de l’art moderne – du cubisme d’un Georges Braque à l’abstraction d’un Piet Mondrian, en passant par la métaphysique de Giorgio Morandi ou l’expressionnisme d’Ernst Ludwig Kirchner –, et surtout l’incroyable modernité d’un œil toujours aux aguets.

 

Commissariat : Marc Donnadieu

La Volonté de bonheur

 

Voir l'image en grand

Témoignages photographiques du Front populaire, 1934-1938


29 Mars - 9 Juin 2013

Explorer le Front populaire, sa formation, ses meetings, ses manifestations, jusqu’aux grèves avec occupation des lieux de travail et les premières vacances des « laborieux », à travers un médium aussi riche et divers que la photographie, tel est le propos de l’exposition « La Volonté de bonheur, Témoignages photographiques du Front populaire - 1934-1938 ». Les 240 photographies et documents, sélectionnés par l’historien de la photographie Pierre Borhan, témoignent à la fois d’un épisode historique essentiel et de l’épanouissement du photojournalisme qui acquiert une résonance inédite grâce à la nouvelle presse illustrée.

« La Volonté de bonheur, Témoignages photographiques du Front populaire - 1934-1938 » éclaire les rapports entre le Front Populaire et sa médiation photographique via des archives très diversifiées (musées, fondations, bibliothèques, agences de presse, fonds patrimoniaux, archives de partis politiques et de syndicats), ainsi que de prêts accordés par des collectionneurs privés. Les recherches et les sélections effectuées permettent de présenter pour la première fois, à Montpellier, cette exposition d’envergure enrichie par quelques extraits de films documentaires, de même que par une bande son qui intègre discours des leaders politiques et chansons des années 1930.

De la rue à l’isoloir, de l’usine au Palais-Bourbon, de l’hôtel Matignon aux guinguettes des bords de Marne, c’est via letémoignage de photojournalistes majeurs du 20ème siècle et d’anonymes heureux de participer à cette effervescence que le commissaire de l’exposition Pierre Borhan et le directeur artistique du Pavillon Populaire Gilles Mora complètent le travail des historiens sur l’un desplus exemplaires mouvements collectifs français. Les photographies de Brassaï, Robert Capa, Henri Cartier-Bresson, Robert Doisneau, Nora Dumas, Gisèle Freund, Pierre Jamet, André Kertész, François Kollar, Sam Lévin, Eli Lotar, Gaston Paris, Willy Ronis, David Seymour (Chim), Fred Stein, et celles des agences Keystone, Rol, Trampus, Meurisse, incarnent la mobilisation des masses populaires, leur lutte contre le fascisme, leur besoin de dignité, leur détermination à vivre plus, à vivre mieux.

Conformément à sa thématique chronologique, la déambulation s’ouvre sur les émeutes de février 1934 pour suivre la formation du Rassemblement, puis du Front populaire, la victoire électorale d’avril-mai 1936, les grèves « sur le tas », les premiers congés payés, jusqu’à la fin de l’union qui a réussi à modifier les relations de travail et à initier l’ère nouvelle de la démocratisation des loisirs.

 

Commissariat : Pierre Borhan

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Actualités

Voir toutes les actualités

webcam montpellier

webtv montpellier

CARTES MONTPELLIER

plateforme E-services

montpellier au qotidien - signaler un désagrément

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Horaires d'ouverture de l'Hôtel de Ville :
Les lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h30 à 17h30
Le jeudi de 10h à 19h