2013 à l'Espace Dominique Bagouet

Les œuvres de trois grands peintres régionaux ont habillé les cimaises de l'Espace Dominique Bagouet durant l'année 2013 ; celles d'Albert Dubout, d'André Castagné et de Camille Descossy.

André Cervera

 

Voir l'image en grand
Sexe, cannibale


18 Octobre 2013 - 26 janvier 2014

André Cervera est l’un des plus singuliers représentants de l’école sétoise de peinture. Proche dès son adolescence des membres fondateurs de la Figuration Libre, Robert Combas et Hervé Di Rosa, il n’a toutefois jamais appartenu au mouvement du fait de son jeune âge. Grand voyageur, amoureux de l’Afrique Noire, de l’Inde et de la Chine, André Cervera articule ses œuvres autour d’un univers chamanique et totémique dans lequel la notion de rite, le masque et la sexualité tiennent une place prépondérante.

L’amour et la mort ont été les deux thèmes les plus traités dans l’histoire de l’art. Peut-être sont-ils même les seuls au bout du compte. L’exposition « Sexe, cannibale » se situe volontairement à la croisée des deux, dans cette zone d’ombre qui est celle du basculement, entre plaisir, doute, malaise et effroi. Des scènes d’orgie, de démesure sexuelle, ces penchants qui ne traversent pas la porte de la nuit, côtoient le Dieu cannibale. Le corps de l’autre devient le seul enjeu, souvent pour son bien, mais parfois pour son malheur.

André Cervera connait la puissance symbolique de la peinture, la charge émotionnelle qu’elle est capable de véhiculer. « Sexe, cannibale » est une plongée sans concession dans la moëlle de celle-ci, à travers dessins, immenses papiers marouflés sur tissus chinois, esquisses, toiles anciennes ou réalisées spécialement pour l’exposition de l’Espace Dominique Bagouet. Á travers elle, André Cervera soulève cette question qui le préoccupe plus que toute autre : que signifie être peintre aujourd’hui ?

 

Commissariat : Numa Hambursin

Albert Dubout

 

Voir l'image en grand

Peintre


5 juillet - 29 septembre 2013

 

Né à Marseille en 1905, Albert Dubout entre très jeune à l'école des Beaux-Arts de Montpellier où il rencontre entre autres Camille Descossy et Suzanne Ballivet. Ses premiers dessins paraissent dans un journal d'étudiant en 1923 et seront suivis d'une quantité d'autres dans la presse parisienne. Le travail inlassable d'illustrateur qu'il mènera tout au long de sa vie fera de lui l'un des humoristes les plus populaires et célèbres. Aujourd'hui encore, personne n'a oublié ses affiches pour la trilogie de Marcel Pagnol (Marius, Fanny, César), ses dessins de chat, ses grosses dames accompagnées de petits messieurs, son train de Palavas. Il meurt à Saint-Aunès (Hérault), où il est enterré, en 1976. En 1992, le Musée Albert Dubout est inauguré à Palavas-les-Flots.

Si les œuvres graphiques d'Albert Dubout jouissent aujourd'hui encore d'une célébrité exceptionnelle, ses peintures, beaucoup moins nombreuses, n'ont pas eu la même postérité auprès du grand public. Elles le mériteraient pourtant, car elles permettent de découvrir un Albert Dubout parfois aussi drôle, parfois plus angoissé (son Autoportrait de 1973 qui se trouve au Musée Fabre), toujours d'une virtuosité déconcertante, comme en témoignent ses arènes de corrida. L'Espace Dominique Bagouet a décidé de rendre un hommage exceptionnel à cette facette de l'artiste, figure majeure de notre patrimoine, à travers une sélection d'œuvres rarement montrées, parfois quasi inédites. Ces peintures seront accompagnées de quelques dessins choisis pour les mettre en perspective.

André Castagné


André Castagné - Auguri RomaniVoir l'image en grand

Auguri Romani


5 avril - 2 juin 2013

 

André Castagné est l'une des personnalités les plus remarquables et atypiques de notre ville. Né il y a 90 ans à Montpellier, il commence une formation littéraire avant de passer son Agrégation de Droit Public et de devenir pendant plusieurs décennies professeur de Droit International et des Libertés Publiques dans notre faculté. Il y a formé des générations d'étudiants, marqués par son lyrisme et son originalité, a beaucoup écrit en particulier sur l'idée européenne, et travaillé sans relâche sur le jumelage Montpellier – Heidelberg.

 

André Castagné a été une figure emblématique car singulière du Montpellier artistique et littéraire des cinquante dernières années. Grand spécialiste de musique classique et de peinture, il est l'auteur de nombreuses préfaces consacrées à nos artistes. Il est le sujet de l'une des vidéos du Musée Fabre dans laquelle il improvise une fascinante et émouvante description du Portrait du Cardinal de Bonzi par le Dominiquin. Il a écrit de très nombreux et vastes poèmes qu'il réservait à ses étudiants et à ses proches et qui n'ont été publiés que par bribes.

Personnage hors de notre temps, André Castagné a surtout réalisé des dessins exceptionnels, en très petite quantité, principalement des portraits et des vues de Rome. Inconnues du grand public, ces feuilles suscitent l'admiration des professionnels, comme Michel Hilaire qui signera un texte pour le catalogue, et des artistes comme Vincent Bioulès qui a toujours regretté qu'elles n'aient jamais été exposées. L'Espace Dominique Bagouet proposera une plongée dans l'univers de cet homme, entre textes, calligraphies et dessins.

Camille Descossy

 
Camille Descossy, 1904-1980Voir l'image en grand
1904 - 1980
 

7 décembre - 17 mars 2013

 

L'exposition consacrée à Camille Descossy ne pouvait débuter mieux la nouvelle vie de l'Espace Dominique Bagouet.

Sa vocation est de donner à mieux connaître nos maîtres régionaux qui pour telle raison historique, pour telle circonstance, pour telle injustice parfois n'ont pas eu la reconnaissance ou n'ont pas la postérité que méritait leur talent. Il s'agit pour nous par un choix d'œuvres, par l'accrochage, par leur présentation en général, d'offrir sur eux un regard plus contemporain, débarrassé de préjugés hérités d'une époque passée, débarrassé de la couche de poussière qui empêche de les juger avec objectivité et sans a priori.

Camille Descossy et ses « magnifiques tableaux qui l'arrachent au mundillo montpelliérain et catalan pour le placer hors de l'espace et du temps », pour reprendre la formule de Vincent Bioulès, méritaient absolument cette chance nouvelle. Et les montpelliérains méritaient de découvrir ou redécouvrir une œuvre qui appartient à leur patrimoine, à leur mémoire.

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Actualités

Voir toutes les actualités

webcam montpellier

webtv montpellier

CARTES MONTPELLIER

plateforme E-services

montpellier au qotidien - signaler un désagrément

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Horaires d'ouverture de l'Hôtel de Ville :
Les lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h30 à 17h30
Le jeudi de 10h à 19h