Le projet de rénovation urbaine de Montpellier

Investissement sur les équipements scolaires, les équipements de proximité, les équipements culturels, les équipements sportifs et développement d’un réseau de transports en communs en sites propres et de pistes cyclables.

Un projet qui s’inscrit dans la durée pour le mieux vivre ensemble de tous les Montpelliérains.

Depuis de nombreuses années, la Ville est présente dans tous les quartiers par un investissement important sur les équipements scolaires, les équipements de proximité, les équipements culturels et les équipements sportifs. Cela permet de créer un maillage complet d’équipements et de services publics support de la qualité de vie dans tous les quartiers. Le développement d’un réseau de transports en communs en sites propres et de pistes cyclables facilite et conforte les déplacements notamment les trajets domicile travail.

Sur les quartiers qui cumulent les difficultés : habitat dégradé, taux de chômage important, échec scolaire, ….. c’est un investissement particulièrement volontariste qui a été engagé il y a plus de trente ans. L’intervention de la Ville s’inscrit bien au-delà des dispositifs contractuels spécifiques de l’Etat.

En 2005, afin de poursuivre la restructuration, dans un objectif de développement durable, des quartiers classés en zone urbaine sensible ou en territoire Grand Projet de Ville (GPV), la Ville de Montpellier a élaboré en partenariat avec l’Etat, les Collectivités locales et la caisse des dépôts et consignations, un projet de rénovation urbaine.

Le projet de rénovation urbaine s’inscrit dans des dynamiques plus larges formalisées au travers des documents de planification et de programmation intercommunaux.

L’inscription dans le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) de l’agglomération de Montpellier se vérifie tant sur ses valeurs : environnementale, sociale et économique que sur ses fondements : le réinvestissement urbain, consistant à construire ou reconstruire sur les espaces urbains existants, soutenant la volonté d’intensifier et hiérarchiser les développements urbains.

Le projet de rénovation urbaine est également conforme aux orientations du Programme Local de l’Habitat (PLH) énonçant la politique de l’habitat de l’agglomération de Montpellier. Le PLH prévoit, en effet, la mobilisation et la valorisation du parc existant. Il précise que l’intervention sur le parc existant constitue un enjeu majeur, notamment de par son rôle pour le logement des plus modestes. A ce titre, les actions qui sont d’ores et déjà engagées sur les quartiers et les patrimoines les plus sensibles afin de les « maintenir dans la ville » seront poursuivies. Ces actions concernent aussi bien le parc privé que le parc public.

Le projet de rénovation urbaine de Montpellier se décline sur trois quartiers prioritaires au titre de la politique de la ville : la Mosson (Hauts de Massane, la Paillade), le Centre (Gély Figuerolles, Gambetta, Nord Ecusson) et les Cévennes (Petit Bard – Pergola). C’est 21% de la population de Montpellier qui est directement concernée par la mise en œuvre du projet.

 

La particularité du projet de Montpellier tient aux diversités de ses territoires d’intervention et de l’adaptation de son programme d’intervention :

- Une intervention dans la durée sur le quartier Mosson porte sur un parc locatif public de type grand ensemble des années 70;
- Une intervention en dentelle sur le Cœur de ville qui porte essentiellement sur un parc ancien de petites copropriétés ;
- Une intervention lourde sur le quartier des Cévennes composé essentiellement d’une grande copropriété très dégradée.

 

C’est un programme pluriannuel 2004 – 2014 de plus de 250 millions d’euros qui vise à redonner une attractivité à ces territoires.
Le programme de travaux porte sur plusieurs domaines d’intervention communs : urbain (bâtis, espaces publics, équipements publics,…), économiques (commerce, artisanat, …) et social grâce à l’articulation du projet avec le dispositif contractuel portant sur le développement social des quartiers (Contrat Urbain de Cohésion Sociale -CUCS- qui poursuit la dynamique engagée par les contrats de ville).

Le projet de rénovation urbaine constitue une déclinaison du projet urbain de la Ville sur les trois territoires prioritaire. Il s’agit de :
- diversifier les fonctions des territoires : logements, équipements publics, commerces, bureaux ;
- désenclaver les territoires : quartiers reliés par des transports en communs en site propre (la ligne 3 du tramway permettant de relier efficacement ces territoires avec le cœur d’agglomération), création de voiries,… ;
- créer des centralités de quartier et des pôles d’attractivités : pour assurer une vie de quartier et rendre attractifs les quartiers au-delà de ses limites (stade de la Mosson, bibliothèque départementale de prêt, archives départementales, maison départementale des sports, médiathèques d’agglomération,…) ;

 

Sur le bâti, c’est un programme complet et de grande ampleur qui est mis en œuvre. Pour 950 logements démolis (bâtiments vétustes, enclavant les territoires ou stigmatisant les territoires,…), ce sont plus de 1 100 logements sociaux qui seront réhabilités au travers de financements aux bailleurs sociaux ou au privé (Opérations Programmées d’Amélioration de l’Habitat Rénovation Urbaine - OPAH-RU- ou Copropriété Dégradée, Plan de Sauvegarde). Enfin, afin de clarifier les domanialités et les usages, un programme de résidentialisation portant sur plus de 1 800 logements sociaux ou privés est engagé.

Sur l’espace public, le programme insiste autant sur la requalification ou la création de nouveaux espaces que la gestion de l’espace public (mise en place d’une direction de l’espace public assurant une intervention réactive sur le terrain).

Sur l’activité économique et le commerce, le programme s’appui sur les dispositifs fiscaux dérogatoires de l’Etat (Zone Franche Urbaine, Zone de Redynamisation Urbaine) avec la création d’une deuxième zone d’activité ou encore des interventions sur le tissu commercial existant. L’insertion par l’emploi des habitants des quartiers est une priorité. Elle est permise notamment par la réservation d’heures travaillées sur tous les chantiers engagés par les maîtres d’ouvrages.

En assurant un réinvestissement sur les quartiers existants et en développant une urbanisation maîtrisée de son territoire, la Ville assure ainsi son développement durable.

Quartier des Cévennes

 Projet de rénovation urbaine : télécharger la plaquette d'information

Contact:
SERM Mission Petit Bard
Square Apollinaire
4 rue des Aconits
Tèl: 04 67 13 63 50
Ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 12h et de 14h à 18h

Accès direct

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Actualités

Voir toutes les actualités

webcam montpellier

webtv montpellier

CARTES MONTPELLIER

plateforme E-services

montpellier au qotidien - signaler un désagrément

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Horaires d'ouverture de l'Hôtel de Ville :
Les lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h30 à 17h30
Le jeudi de 10h à 19h