2011 au Carré Sainte-Anne

Deux temps forts ont marqué l'année 2011 au Carré Sainte-Anne : l'exposition de Marc Desgrandchamps, peintre "de la transparence, de l'évanescence, des fantômes liquides" et l'hommage rendu à Gérard Garouste, l'artiste "du monumental".

Drawing room 011

 

23 novembre - 27 nove Voir l'image en grandmbre 2011

En partenariat avec la Ville Montpellier Drawing room 011 est la troisième édition au Carré Sainte Anne d'un salon du dessin contemporain.
Cet évènement est dû à l'initiative de galeries d'art contemporain de Montpellier, associatives et privées regroupées en une association Art Contemporain Les galeries de Montpellier (AL/MA, Aperto, BoiteNoire, Iconoscope, Trintignan, Vasistas)
En 2007, les galeries d'art contemporain montpelliéraines se sont regroupées au sein de l'association art contemporain-les galeries de Montpellier afin d'éditer un calendrier commun semestriel annonçant leur actualité.

 

Fort du succès du premier volet de Drawing Room en 2009, confirmé par la très grande fréquentation de l'édition 2010, la version drawing room 011, aura lieu, toujours au Carré Sainte-Anne à Montpellier, du 23 au 27 novembre 2011.


Cette année 4 galeries supplémentaires sont invitées :
Aldébaran (Castries), Hambursin-Boisanté (Montpellier), L'ISBA (Perpignan), La Vigie (Nîmes) 40 artistes seront présentés.

Tout comme en 2010, une cimaise accueillera les œuvres de jeunes artistes issus des écoles des beaux-arts de Montpellier, Nîmes et Perpignan ; un jury de professionnels repèrera un de ces jeunes talents auquel sera attribuée la Bourse CHD Art Production 2011.
Le Prix Georges DEZEUZE / JEUNE TALENT, doté par son fils Daniel, d'un montant de 1000 euros distinguera un artiste de moins de 40 ans.

Gérard Garouste et La Source

 

Gérard Garouste - MantoVoir l'image en grand Gérard Garouste - Manto. Collection B. Massini

1er Juillet - 23 Octobre 2011

 
La Ville de Montpellier, à travers deux expositions d'envergure, rend hommage à Gérard Garouste et à l'association La Source qu'il a crée voilà vingt ans, en 1991.

Le Carré Sainte Anne accueillera treize œuvres spectaculaires de l'artiste. Neuf peintures, trois Indiennes et six toiles issues d'une prestigieuse collection privée, inconnues du grand public, témoigneront de son travail des années 1986-1991. Elles seront mises en relation avec trois sculptures de bronze, les Anges gardiens et L'arbre ange, à la parenté formelle troublante. Quant à la Dive Bacbuc, arène de six mètres de diamètre couverte de peinture, elle prendra sa place dans le chœur de l'église. Cet ensemble exceptionnel inspiré des textes fondamentaux de notre littérature, Dante et Virgile, Cervantès et Rabelais, revêtiront sans doute dans le cadre néo-gothique de Sainte-Anne une dimension spirituelle toute particulière.

La galerie Saint-Ravy présentera pendant la même période une sélection d'œuvres réalisées en commun par artistes et enfants au sein de La Source. Grâce à cette association ce sont près de 3000 enfants et adolescents pratiquent chaque année des ateliers conduits par des artistes en résidence. Le projet développé par La Source, pour reprendre l'expression de son directeur général Robert Llorca, « correspond à un réel besoin d'accompagnement de l'individu par l'intermédiaire de l'art et de la culture ». Le public y croisera en particulier les noms de Robert Combas, Clément Bagot ou Hugo Miserey.

L'anamorphose Gargantua, installation émouvante réalisée par Gérard Garouste et les enfants, se placera naturellement à Sainte-Anne comme trait d'union entre deux expositions qui en réalité n'en sont qu'une.

 

Commissariat : Numa Hambursin

Marc Desgrandchamps

 
Voir l'image en grand
Le dernier rivage
 

15 avril - 19 juin 2011

 

17 toiles grand format de Marc Desgrandchamps viendront habiter l’exceptionnelle nef de cette ancienne église déconsacrée.

 

Richard Leydier a construit cette exposition autour de l’intérêt de l’artiste pour le film On the Beach, soit le Dernier rivage pour son titre français, réalisé en 1959 par Stanley Kramer (avec Gregory Peck, Ava Gardner, Anthony Perkins...). Ce chef-d’oeuvre du cinéma américain fait partager les ultimes moments des derniers humains vivants en Australie, après un cataclysme nucléaire tandis que le nuage atomique glisse inexorablement vers le sud…

 

Au Carré Sainte Anne, l’accrochage rejouera cette disparition progressive : plus le public avancera dans la nef, plus les figures se déliteront, jusqu’à s’effacer complètement. Marc Desgrandchamps est en effet connu pour ses scènes de plages et ses paysages où figures et objets oscillent entre apparition et disparition, les coulures de la peinture à l’huile constituant autant les corps qu’elles participent à leur effritement. Cette exposition entend ainsi souligner le carpe diem, la fragilité des instants captés par Marc Desgrandchamps dans ses tableaux, ces moments de bonheur solaires et estivaux qui peuvent à chaque minute basculer dans la catastrophe.

 

Commissariat : Richard Leydier

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Actualités

Voir toutes les actualités

webcam montpellier

webtv montpellier

CARTES MONTPELLIER

plateforme E-services

montpellier au qotidien - signaler un désagrément

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Horaires d'ouverture de l'Hôtel de Ville :
Les lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h30 à 17h30
Le jeudi de 10h à 19h