Urbanisme, environnement

Développement durable, urbanisme maîtrisé, grands projets d'environnement, Montpellier s'engage pour l'aménagement de son agglomération.

Un article présent dans la rubrique :

La fôret urbaine Montpelliéraine

L'arbre urbain remplit des fonctions écologiques essentielles :

Tout d'abord, il contribue à la purification de l'air en captant des particules de poussière ainsi que des gaz polluants, et en libérant de l'oxygène. Il favorise également le renouvellement de l'atmosphère, car en abaissant la température il permet le déplacement des masses d'air. Enfin, il aide au maintien de la biodiversité en fournissant abri, nourriture et protection à de ombreuses espèces d'oiseaux, d'insectes et de petits mammifères !

Il apporte aussi un confort aux usagers :

Dans le contexte actuel de changement climatique, l'arbre est indispensable pour lutter contre la création d'îlots de chaleur car il rafraîchit l'air et produit de l'ombre. En créant des écrans végétaux qui diminuent la pollution sonore, il atténue aussi les nuisances liées au contexte urbain, et participe ainsi au bien-être de la population. Il constitue en outre un lien avec la nature, essentiel à l'équilibre psychique des citadins, et l'évolution de ses frondaisons souligne les saisons tout au long de l'année.

Il augmente même la valeur foncière des propriétés :

Bien implanté, sa présence marque le paysage et valorise le bâti. La plus-value qu'il génère lors des transactions immobilières est désormais reconnue et mesurée.

 

 

Voir l'image en grand      Voir l'image en grand      Voir l'image en grand

Thuya occidentalis                    Tulipier                        Cèdre du Liban

Parc Font Colombe              Mas de la Paillade              Domaine de Méric 

 

Croître sans compromettre l’avenir

 A Montpellier, le développement durable trouve sa traduction dans la volonté d’organiser l’espace, de préserver l’environnement et de densifier le tissu économique.

  • La politique municipale exprime, sous divers aspects :
  • soutien du dynamisme économique grâce à une offre suffisante de locaux pour les professionnels et les entreprises non-polluantes, dans des zones bien équipées et facilement accessibles ;
  • accompagnement de la croissance démographique, elle-même génératrice d’activités.
  • veiller à la qualité de vie des habitants par une politique de rénovation urbaine, d’embellissement et d’équipements publics de qualité dans tous les quartiers.

Ce projet de ville durable se traduit aussi par une gestion des déplacements, du traitement des déchets, des risques naturels… Montpellier mise sur le long terme.

Une forte croissance et un urbanisme maîtrisé

Avant la seconde guerre mondiale, Montpellier comptait 90 800 habitants. Vingt ans plus tard, en 1954, la population n’a augmenté que de quelques centaines de personnes pour atteindre 91 300 habitants. La cité millénaire jouait les belles endormies entre Lez et Mosson… Aujourd'hui, il en va tout autrement. Le rythme d’augmentation de la population est l’un des plus élevés des grandes villes françaises. Montpellier figure, par exemple, aux côtés de Nantes et de Toulouse, dans le trio de tête de la croissance démographique entre 1990 et 2004. C’est aujourd’hui une cité de 244 500 habitants (recensement complémentaire de janvier 2004) au cœur d’une agglomération de plus de 400 000 habitants. En 1962, elle se situait au vingt-deuxième rang des villes de France. Désormais, elle dépasse Bordeaux en se classant en huitième position.

 

Des réalisations à l'échelle d'une métropole

Avec Antigone, quartier neuf construit sous la direction de Ricardo Bofill en bordure du centre historique, Montpellier s’est dotée dès les années 80 d’un nouvel ensemble urbain remarqué internationalement. Cette zone d’aménagement concerté a fait sortir de terre un ensemble résidentiel et d’activités autour de grands équipements structurants (médiathèque centrale, piscine olympique). Depuis, ce modèle de programmation précise d’équipements publics, de logements et d’immeubles d’activité a été largement dupliqué : le Plan local d’urbanisme de Montpellier comprend 16 ZAC, réalisées ou en cours de réalisation. Chacune s’intègre dans l’ensemble urbain. Mais Montpellier ne se contente pas de réalisations de prestige, ni de constructions de nouveaux quartiers. Les quartiers existants sont aussi l’objet d’une programmation visant à les embellir et à faciliter la vie de leurs habitants. Quelques opérations, aux premiers rangs desquelles figurent la réhabilitation et la piétonnisation du centre-ville dans le cadre de l’opération GrandCœur. Celle-ci vise à doter Montpellier d’un cœur de ville à l’échelle de son agglomération. La mise en valeur du patrimoine, l’aménagement d’équipements et l’espaces publics permettront de rendre le cœur de ville plus accueillant. Les règles du savoir vivre urbain en matière de bruit, de propreté, de circulation etc. feront l’objet d’une large diffusion sous formes de chartes spécifiques.

L’urbanisme tient une place privilégiée dans le projet GrandCœur avec, notamment, le nouveau quartier Saint-Roch. La ZAC Saint-Charles, est une importante réalisation de réhabilitation de monument historique. Les anciennes cliniques Saint-Charles sont en train de se transformer en 150 logements de prestige tandis que 188 autres logements sortiront du sol. Parallèlement, le site verra naître un nouveau campus et la construction de 6 000 m² de locaux universitaires. Mais GrandCœur n’oubliera pas le logement social puisque 1 000 appartements en accession à la propriété et 500 logements sociaux devraient être construits ou réhabilités dans l’ensemble du périmètre.

Actualités

Voir toutes les actualités

webcam montpellier

webtv montpellier

CARTES MONTPELLIER

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Horaires d'ouverture de l'Hôtel de Ville :
Les lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h30 à 17h30
Le jeudi de 10h à 19h