Maîtrise de la population animale dans la ville

La présence d'animaux en ville entraîne des désagréments pour la population riveraine notamment des nuisances sonores. C'est pour cela que la Ville de Montpellier a souhaité proposer des solutions nouvelles et soucieuses de l'environnement afin de lutter contre les dégâts qui peuvent être causés par les animaux.

Un article présent dans la rubrique :

L'effarouchement des étourneaux

Durant la période automnale on peut constater sur la Ville  une importante présence d'étourneaux. Cette présence entraine des désagréments pour la population riveraine notamment des nuisances sonores et des fientes en très grand nombre.

Cette présence peut être très limitée dans le temps si les températures restent basses, en cas contraire les étourneaux demeurent en ville et causent de nombreux désagréments, dans cette hypothèse il convient de conduire une campagne d'effarouchement d'étourneaux. 

Des températures trop clémentes, ne permettent pas de mettre en place une opération d'effarouchement efficace. 

En effet, celle-ci provoquerait la dispersion sur d'autres secteurs de la Ville de la population d'étourneaux présente sur l'Esplanade de l'Europe.

Aussi afin d'assurer un effarouchement efficace des colonies d'étourneaux installés sur le Ville il faut attendre une baisse significative des températures.

 

Le SCHS organise via une société prestataire une campagne exécutée selon la méthode de Gramet (diffusion sonore d'un effarouchement acoustique et utilisation de fusées), elle s'étend sur 5 jours d'intervention.

Campagnes d'effarouchement

L'effarouchement des étourneaux consiste à les effrayer pour les inciter à changer de dortoir. Cette opération a un intérêt dans les endroits où les rassemblements infligent des nuisances importantes à la population humaine (bruit, fientes). Elle consiste à émettre des bruits, des sons impulsifs, intenses et surtout brefs. On utilise des effraies, des fusées (crépitantes, sifflantes, détonantes), des effaroucheurs acoustiques (imitation de cris de prédateurs),

Etablissement d'un  dortoir : Le rituel est bien établi. Ils arrivent au coucher du soleil et repartent avant le lever se nourrir

Exemple d'une campagne d'effarouchement:

  • 1er soir: quand il fait nuit noire, alors que les oiseaux sont prêts à dormir, on les réveille en faisant le plus de bruit possible;
  • 1er matin: avant le lever du soleil, on réveille les oiseaux et on les force à quitter le dortoir;
  • 2e soir: avant la tombée de la nuit et jusqu'à la nuit noire, on empêche les oiseaux de venir se poser sur les arbres;
  • 2e matin: avant le lever du soleil, on réveille les oiseaux et on les force à quitter leurs dortoirs
  • 3e soir: avant la tombée de la nuit et jusqu'à la nuit noire, on empêche les oiseaux de venir se poser sur les arbres (comme le jour précédent).

Pendant les opérations, il faut s'assurer que les oiseaux ne choisissent pas un autre site où ils sont indésirables.

 

Le pigeonnier

Avec l'installation d'un pigeonnier en 2003, la Ville de Montpellier a souhaité proposer une solution nouvelle et soucieuse de l'environnement afin de lutter contre les dégâts qui peuvent être causés par les pigeons sur les immeubles ou sur les monuments publics, tout en respectant l'espèce.

Le pigeonnier présente un double intérêt dans ce domaine : il permet à la fois de contrôler les naissances en retirant les œufs et d'attirer les oiseaux pour nicher, évitant ainsi qu'ils ne nichent sur les façades des bâtiments alentours.  Il a été installé en décembre 2003 dans les jardins de l'Esplanade.

Depuis janvier 2010, un agent technique du SCHS est en charge de l'entretien et de la gestion du pigeonnier.

Il est rappelé aux Montpelliérains qu’il est interdit de nourrir les animaux non-domestiques, et notamment les pigeons et les chats errants et ceci afin d’éviter une sédentarisation de ces volatiles  et  ne pas créer des points de fixation de volatiles sauvages.

Art. 26 du Règlement sanitaire départemental

Présence d'animaux dans les habitations, leurs dépendances, leurs abords et les locaux communs

Sans préjudice de l'application de la réglementation en vigueur, il est interdit d'élever et d'entretenir dans l'intérieur des habitations, leurs dépendances et leurs abords, et de laisser stationner dans les locaux communs des animaux de toutes espèces dont le nombre ou le comportement ou l'état de santé pourraient porter atteinte à la sécurité ou à la salubrité des habitations ou de leur voisinage.

Il est de même interdit d'attirer systématiquement des animaux, notamment les pigeons et les chats, quand cette pratique est une cause d'insalubrité pour le voisinage.

Sans préjudice des dispositions réglementaires les concernant, les installations renfermant des animaux vivants notamment les clapiers, poulaillers et pigeonniers doivent être maintenues constamment en état de propreté et d'entretien. Elles sont désinfectées et désinsectisées aussi souvent qu'il est nécessaire ; les fumiers doivent être évacués en tant que de besoin pour ne pas incommoder le voisinage.

Art. 120 du Règlement sanitaire départemental

Jets de nourriture aux animaux.
Protection contre les animaux errants, sauvages ou redevenus tels.

Il est interdit de jeter ou déposer des graines ou nourriture en tous lieux publics pour y attirer les animaux errants, sauvages ou redevenus tels, notamment les chats et les pigeons ; la même interdiction est applicable aux voies privées, cours ou autres parties d’un immeuble lorsque cette pratique risque de constituer une gêne pour le voisinage ou d’attirer les rongeurs.

Toute mesure doit être prise si la pullulation de ces animaux est susceptible de causer une nuisance ou un risque de contamination de l’homme par une maladie transmissible.

Adopter le bon geste

Dans le cadre de la politique de gestion de l’animal dans la ville, des distributeurs de sachets pour la propreté canine ont été implantés sur le territoire communal. Ils contribuent au souci de propreté de l'espace public qui anime la collectivité ainsi qu’à l’intégration des chiens dans la ville.

Les distributeurs se situent dans les espaces chiens (27) gérés par le service des Espaces Verts.

La propreté de notre ville est effort de tous les instants, utiliser les espaces canins c’est participer à garder notre Ville propre.

 

       

Arrêté municipal du 28/08/2002 portant sur la circulation des animaux.

 

 

 

En savoir plus

En savoir plus sur

L'animal en ville

Partager sur :
LinkedIn Viadeo Twitter Facebook Email

Actualités

Voir toutes les actualités

webcam montpellier

webtv montpellier

CARTES MONTPELLIER

plateforme E-services

montpellier au qotidien - signaler un désagrément

Mairie de Montpellier

1, place Georges Frêche
34267 MONTPELLIER cedex 2

Tramway 1 et 3 arrêt Moularès Hôtel de ville
Tramway 4 arrêt Georges Frêche - Hôtel de Ville
Coord. GPS : 43°35'52"N, 3°52'39"E

04 67 34 70 00

Horaires d'ouverture de l'Hôtel de Ville :
Les lundi, mardi, mercredi, vendredi de 8h30 à 17h30
Le jeudi de 10h à 19h